Marc Lev : le blog

30 août 2016

Pour ceux qui n'ont pas encore lu "Ta Bourse et ta Vie..! " (https://www.amazon.fr/%C2%AB-Ta-Bourse-Vie-%C2%BB-ebook/dp/B013D290

La folie est un concept reconnu depuis l’Antiquité, mais il est difficile de définir exactement ce qu’il recouvre, car le mot « folie » est polysémique. A travers les époques et les différentes sociétés, la folie désigne la perte de la raison, la déraison (par opposition à la sagesse) ou la violation des normes sociales. Mais, on parle aussi de folie dans le cas d’une attitude marginale et déviante, d’une forte passion, d’une lubie, d’une dépense d’argent immodérée, d’une démesure ou bien d’une impulsion soudaine. La folie désigne donc, pour une société donnée, des comportements qualifiés d’anormaux. Ainsi, peut-on qualifier de « fou » un être dont les actes ne correspondent pas au sens commun ou dépassent la norme sociale. Mais, on peut traiter de « fou » un être dont la passion est le tennis. Enfin, un « fou », c’est aussi un malade mental.

Si la folie est considérée comme une déviance par rapport à une ou des normes sociales, elle n’existe donc que par rapport à la société qui les a établies. Les lignes de démarcation entre folie et non folie dépendent donc des règles établies par cette société à un instant donné. Ainsi, ne peut-on définir la folie que pour une société donnée à une époque donnée. Il ne peut y avoir de définition universelle, car chaque société secrète ses propres modèles de déviance.

C'est bien ce que ce livre nous renvoie, à travers des scénettes de la vie courante. Je ne suis pas critique littéraire et le talent de Marc a su me faire adopter une attitude de lecteur, de découvreur, sans que ma profession ne me tente d'interpréter quoique ce soit.

Car c'est bien là, la force de ce livre, où les personnages sont subtilement décrits pour vous tenir à bonne distance d'une réflexion immédiate. Cet ouvrage, qui de prime allure, n'attirerait pas les assidus du dernier Goncourt, pour briller dans les salons et les causeries mondaines, a le mérite de vous - ficeler - grâce à une narration fluide mais hautement riche par ce qu'elle renvoie en images, comme un reportage; ce sont bien ces images rémanentes que nous gardons à l'esprit, après la lecture, comme après un bon film. Tout est dans la précision du vocabulaire choisi, édulcoré, abouti mais sans extravagance, sans redondance académique.

Je ne suis pas de nature à me forcer à dire du bien ou du mal d'un livre, d'une photographie ou d'une oeuvre en général. Je fonctionne à l'instinct et ce - bouquin - ... il m'a plu.

Amitiés.

Gilles-Michel.


13 août 2016

Et si la politique avait effectivement sa place dans les jeux olympiques !..

Un équipe libanaise refusant de laisser les athlètes israéliens partager le même autobus...Un judokai égyptien refusant de serrer la main de son adversaire israélien...

Donc, nous y revoilà une fois de plus...Comme si l'on ne s'y attendait plus au vu des exemples ci-dessous  ( article datant de 2009 )...

Ainsi la fédération palestienne a fait à l'époque une maximum de forcing afin d'évincer l'équipe de football israélienne de la FIFA...Bien évidemment que personne auprès de cet organisme européen ne va se souvenir que l'état de Palestine n'existe pas.. que le terme même de palestinien n'a rien d'une nation, et ainsi un état qui n'en est pas risque ( et le contraire me semblerait malheureusement irrél..) parvenir à faire exclure un état qui en est bien un !

C'est quelque part une suite logique des choses lorsque l'on sait que ce mois-ci l'Organisation Mondiale de la Santé ( dépendant de l'ONU...) vient de condamner l'état d'Israël accusé de violer les droits à la santé des habitants du Golan...Hormis les "oublis" bien évidemment indépendants de la volonté des voteurs anti-israéliens quant aux populations de Gaza ( y compris du Hamas), de Syrie ( y compris de ISIS) et d'autres pays arabes reçus à bras ouverts afin d'être soignés en Israël..

Et voilà donc cette suite logique des BDS et autres organismes agissant dans toutes les sphères afin de déligitimer même l'être de l'état d'Israël jusqu'à ce que la farce ne soit plus drôle et se soit transformée avec les années en une longue liste d'inepties en décisions internationales...

Jugeons donc ici de ce "sport-litique" anti-israélien qui tel un parasite se greffe partout et sur tout organisme avec la bénédiction de l'ONU, de l'U.E.., de cet international qui n'a décidemment aucun autre chat à fouetter et se retrouve donc dans l'obligation d'oeuvrer ô combien contre l'état d'Israël !

Alors que Shahar Peer a été interdite de tournoi à Dubaï  en 2009 ( un des plus prestigieux tournoi international ) pour cause de "nationalité israélienne" et quoique classée 48e mondiale, je proposais alors un nouveau langage, une "new" manière de s'exprimer dans le domaine du sport : le sport-litique !

J'en conviens; ça n'est certes pas la première fois que la politique a ses entrées bien grandes ouvertes sur les courts, dans les stades et même dans les rues mais la question qui se pose à mes yeux est de savoir s'il y a une limite à la chose ?

Nous pouvons aisément nous reférer aux derniers jeux olympiques avec leurs manifestations anti-chinoises de par le globe. Nous avons tous en mémoire à ces mêmes jeux les athlètes iraniens décidant de jeter l'éponge plutôt que de participer à une rencontre avec l'équipe israélienne. Mais les exemples ne manquent malheureusement pas dans l'histoire du sport avec l'attentat d'Atlanta en 1996, avec celui de Munich de 1972, avec les jeux d'été de Mexico en 1968 où les athlètes noirs manifestaient à leur façon contre la ségrégation raciale.

Nous pouvons également faire un tour du côté des terrains de football où un incident supplémentaire se concrétisait en 2009 où le défenseur ghanéen de Lyon, John Mensah, a eu droit à son lot d'insultes racistes de la part de supporters, se retrouvant en cela sur le même banc d'accusé que Ouaddou, que Kader Keita, que Frédéric Piquionne...

Je salue ici les organisateurs du colloque ( du 9 février 2009 à l'Assemblée Nationale) :" football professionnel, racisme et engagement citoyen" ainsi que la décision prise alors en haut lieu de ne pas rester sans réaction, d'où: ces actes racistes ont été suivis d'interpellations et de condamnations...

Si l'on en revient à Shahar Peer et suivant les déclarations de Larry Scott ( président du circuit féminin) :   " nous sommes très déçus de la décision des Emirats Arabes Unis de refuser à Shahar Peer le visa qui lui aurait permis de disputer le tournoi"; ne serait-il pas temps d'utiliser le "sport-litique" en demandant à l'Association Internationale de Tennis de mettre hors circuit ce tournoi spécifique ?

Le "passer sous silence" d'une telle décision d'alors ( qui n'a d'ailleurs reçue aucune explication ni du côté gouvernemental , ni de la part des organisateurs et propriétaires) ouvrait déjà les portes vers un appartheid du sport : mot qui jusqu'à présent avait été volontairement banni des nouveaux vocables du sport-litique et que j'aurais désiré ne jamais ajouter.

Mais m'est avis que nous pourrions pousser au paroxysme ces actions et réactions ayant tout du BDS des sports, ce "sport-litique" et surtout inciter tout athlète à ne pas concourir contre des israéliens ...ainsi nous aurions en Israël une floppée de médailles d'or.. certes pour cause d'abandon technique ( car telle serait la définition de la chose ) mais après tout nous les méritons bien, non ?..

Marc Lev ( auteur de "Et si ? "et "Après-Demain..?" eds Edilivre Paris).

 Auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que l'on nomme "les changements"...

 

 

 

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, sur le site Jss News, en ligne (fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...):

 

 

 

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

 

 

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

 

 

Sources: l'équipe.fr - juif.org 

15 juillet 2016

Il est si aisé de tuer des innocents ou chronique d'un terrorisme qui touche également l'Europe...

"Aucune cause ne justifie la mort de l’innocent. Si je peux comprendre le combattant d’une libération, je n’ai que dégoût devant le tueur d’enfants " (Albert CAMUS)...

Cette paraphrase de Camus suffirait-elle à exprimer ce que chacun devrait ressentir, ce que chaque être humain devrait penser sans aucune distinction de couleur, de religion, d'origines, d'étiquette politique, de croyances..? 

Il y a grosso modo une année j'ai écrit un article où je faisais ressortir le caractère inhumain non seulement des attentats terroristes perpétrés contre les populations civiles israéliennes mais également le mutisme international devant ces actes, quant à ceux qui les mettent en pratique ( article ci-dessous).

Je rappelais alors que l'international savait ô combien !.. condamner en prime lieu l'état d'Israël et sa politique et excusait ainsi les actes terroristes perpétrés contre des civils, des enfants, des bébés...

Alors que ces dernières années ont vu la multiplication d'actes terroristes islamistes non seulement encore et toujours sur le sol israélien mais bel et bien sur l'International, le monde continue à condamner Israël et sa politique face à la terreur palestinienne par le biais de l'ONU, de l'UNESCO, des instances européennes...Le monde continue à ouvrir toutes grandes ses oreilles face au dirigeant Mahmoud Abbas non élu des instances palestiniennes, à le recevoir en grandes pompes, à accepter ses doléances...

 La politique israélienne vers les palestiniens, vers Gaza est encore montrée du doigt alors que c'est l'état régional qui subvient au journalier aux besoins de ces populations, alors que depuis "plomb durci" et malgré les aides israéliennes en concret comme en espèces, malgré les millions de dollars versés par l'International, par l'Europe il n'y a que 23% des maisons qui ont été reconstruites à Gaza... 

Et pourtant des coups de poignards, des attentats à l'arme, des attaques " voitures- camions bélier" afin d'écraser...

Certes voilà qu'à nouveau l'innocent est frappé et plus seulement en Israël ! Certes il n'y a de jours sans que l'on ne déplore un autre ( ou plusieurs) acte poignard en main, pistolet sorti, voiture ou engin prêt à tuer l'autre !

Certes hormis en Israël où le terroriste est bien malheureusement monnaie courante depuis des dizaines d'années, nous verrons peut-être ( et ça n'est pas assuré...) une certaine émotion temporaire internationale, des déclarations politiques opportunes; certains sauront très certainement naviguer sur cette vague rappelant qu'Israël et sa politique est somme toute responsable de cette situation... omettant en cela de rappeler ( et pour exemple par trop horrible..) que le loup dans la bergerie n'est peut-être pas si loin des territoires européens..persuadés que de telles situations n'auront bien évidemment aucune raisons d'être sur des sols autres que moyen-orientaux...

Et puis ces crimes terroristes perpétrés en Israël n'engendront aucunement une ou deux marches silencieuses sur les sols européens, ne passeront pas à la  "UNE" de l'info, auront peut-être et au mieux une place dans la rubrique des faits divers...

D'ailleurs qui relève encore dans les médias internationaux le devenir presque journalier de millions de civils israéliens à l'ombre de cette menace terroriste: désir de tuer du juif, le juif, celui qui gêne et qui a par ailleurs toujours géné..?

Qui va noter dans ses écrits journalistiques ce qu'il en est de la terreur quasi permanente ressentie en Israël? Qui va tenir compte de cette situation quasi permanente de points d'interrogations vécue par les civils israéliens alors qu'ils ne savent si demain ça ne sera pas leur tour d'être là face à ce tueur au désir empli de haine de tuer du juif, de l'israélien ?

Certes ça ne sont pas des "détails de l'histoire contemporaine" ( comme pourraient dire certains..) que l'on se complait à relever dans les médias internationaux ! D'ailleurs rappelez-vous le massacre d'Itamar: combien de médias internationaux ont pris sur eux de faire ressentir à cette époque à leurs lecteurs, auditeurs et télespectateurs l'horreur de ce crime d'une jeune famille, d'enfants, de bébé ? 

Par contre je n'ai pas oublié des paroles prononcées et largement relayées quant aux terroristes palestiniens tués en représailles aux centaines de missiles tirés vers des civils israéliens il n'y a pas si longtemps: "je déplore la perte humaine de civils" (paroles prononcées par Catherine Ashton)...D'ailleurs le grand titre des représailles israéliennes n'avait-il pas alors pour trait essentiel la mort d'un adolescent palestinien..?

Les actes gratuits de terrorisme perpétrés en Israël ne sont-ils pas en quelque sorte une conséquence directe de cette politique internationale, de ces médias internationaux qui ont su avec le temps transformer les bourreaux terroristes en victimes et ont ainsi apporté leurs soutiens afin que de telles situations se concrétisent ?

Peut-on encore, doit-on logiquement parler de cas isolés, de folies passagères, de marginaux qui ne trouvent pas leur place dans cette société israélienne seule démocratie du Moyen-Orient, dans ces pays européens des libertés ? M'est avis que la réponse est toute écrite...qu'une pure haine de l'autre, de l'israélien, du juif, du mécréant chrétien, du msulman "pas suffisamment religieux et pratiquant" a tout pour se propager et se retrouver transmise sur l'internationale, au sein des populations européennes ancrées dans leur passivité et dans l'acceptation aveugle d'une situation qui n'a rien d'humaine...

Il y a moins d'un an j'avais écrit cet article où avais-je présumé d'une réalité ailleurs que sur le sol israélien ?

Mais m'est avis que la vie continuera son chemin avec ses haines que certains sauront alimenter, taire, ou tout bonnement laisser s'installer...

Marc Lev. Auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que l'on nomme "les changements"...

 

 

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur,en version numérique, en ligne (fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...):

 

 

 

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

 

 

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

 

Sources: nana.co.il - "Hazman Hayarok"    

 

17 juin 2016

Fanatisme terroriste historique..mais de quel fanatisme peut-on encore bien parler..?

Certes les actes terroristes islamistes et autres sont devenus monnaie courante sur l' International et s'il est un point qui apparemment n'a pas évolué, changé, c'est indubitablement celui de cette appréciation d'une réalité " qu'il vaut mieux ne pas voir"...

Le monde actuel aurait-il d'autres valeurs de celles qui étaient siennes il y a 60 ans ou plus ?

Ainsi voici ce témoignage du pasteur Martin Niemoller protestant allemand ( 1892 - 1984) qui fut arrêté en 1937 par les nazis, envoyé dans les camps de Sachsenhausen puis de Dachau dont il est sorti vivant pour mieux crier au monde ce que celui-ci avait refusé de voir...

Analogies de situations y aurait-il ?...

Introduction...

«Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai pas protesté parce que je ne  suis pas communiste. Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n'ai pas protesté parce que je ne suis  pas Juif.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protesté parce que je  ne suis pas syndicaliste. Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n'ai pas protesté parce que je ne  suis pas catholique. 

Et lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester.  » ...

Un  homme dont la famille faisait partie de l'aristocratie allemande, avant la  seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de  propriétés. Quand on lui demandait combien d'allemands étaient de véritables nazis, il faisait une réponse qui peut guider notre attitude au regard du  fanatisme. «Peu de gens sont de vrais nazis » disait-il, « mais nombreux sont ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore plus  nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J'étais l'un de ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient une bande de cinglés.  Aussi la majorité se contenta-t-elle de regarder et de laisser faire. Soudain, avant que nous ayons pu réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu  toute liberté de manoeuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit tout. Je terminai dans un camp de concentration et les alliés détruisirent nos usines. »

Aujourd'hui, des « experts » et des « têtes bien pensantes », ne cessent de nous répéter que l'Islam est la religion de la paix, et que la vaste majorité des musulmans ne désire que vivre en paix. Bien que cette affirmation gratuite puisse être vraie, elle est totalement infondée. C'est une baudruche dénuée de sens,  destinée à nous réconforter, et, en quelque sorte, à diminuer le spectre du  fanatisme qui envahit la Terre au nom de l'Islam. Le fait est que les  fanatiques gouvernent l'Islam, actuellement. Ce sont les fanatiques qui paradent. Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits armés de par le monde. Ce sont des fanatiques qui assassinent systématiquement les chrétiens ou des groupes tribaux à travers toute l'Afrique et mettent peu à peu la main sur le continent entier, à travers une vague islamique. Ce sont les fanatiques qui posent des bombes, décapitent, massacrent ou commettent les crimes d'honneur. Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des  mosquées, l'une après l'autre. Ce sont les fanatiques qui prêchent avec zèle la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels.

La réalité, brutale et quantifiable, est que la «majorité pacifique », la  «  majorité silencieuse » y est étrangère et se terre.

La  Russie communiste était composée de russes qui voulaient tout simplement vivre en paix, bien que les communistes russes aient été responsables du meurtre  d'environ vingt millions de personnes. La majorité pacifique n'était pas concernée.

L'immense  population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de  personnes.

Le  japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n'était pas un belliciste sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à travers l'Asie du sud-est,  de meurtres et de carnages dans une orgie de tueries incluant l'abattage systématique de douze millions de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d'épée, de pelle ou de baïonnette.

Et qui peut oublier le Rwanda qui s'effondra dans une boucherie. N'aurait-on pu dire que la majorité des Rwandais était pour « la Paix et l'Amour »  ?

Les leçons de l'Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales, cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement, nous passons souvent à côté des choses les plus élémentaires et les moins compliquées: la question que je me pose actuellement est: 
les musulmans pacifiques sont-ils devenus inconséquents par leur silence ?
    
Les  musulmans pacifiques deviendront nos ennemis s'ils ne réagissent pas, parce que, comme mon ami allemand, ils s'éveilleront un jour pour constater qu'ils sont eux aussi comme la chose semble se mettre en place... la proie des fanatiques et que la fin de leur monde aura commencé.

Les  Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais, les Serbes,  les Albanais, les Afghans, les Iraqiens, les Palestiniens, les Nigériens, les Algériens, tous amoureux de la Paix, et beaucoup d'autres peuples, sont morts parce que la majorité pacifique n'a pas réagi avant qu'il ne soit trop tard.

Quant à nous qui contemplons tout cela ( y compris les dirigeants, les organismes internationaux...), nous nous retrouvons emplis d' impuissance à observer le seul groupe devenu important dans notre mode de vie : les fanatiques...

Marc Lev

 Auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que l'on nomme "les changements"...

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, sur le site Jss News, en ligne (fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...):

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

03 juin 2016

Ah que l'International s'ennuirait si l'état d'Israël n'existait pas !..( ou : les résultats d'une conférence connus d'avance..)

Et voilà donc qu'une conférence internationale sur le conflit israélo-palestinien se concrétise à Paris avec pas moins d'une trentaine d'états avec pour but de relancer des discussions futures entre palestiniens et israéliens et se basant sur une logique implacable: la tension israélo-palestinienne est celle qui nourrit tous les autres conflits de la région du Moyen Orient...

A comprendre: résolvons par la force ( diplomatique ou autre) si besoin ce conflit israélo palestinien et la magie va se concrétiser...plus de conflit en Syrie, au Yémen, en Irak, en Turquie, au Liban...!

Si décider que le mal qui ronge toute cette région moyen orientale et qui aurait pour seul nom "le conflit israélo palestinien" et s'avèrerait un point de vue particulièrement européen qui ne peut ( bien évidemment..) qu'être empreint d'évidence...doit-on ici comprendre que les milliers de fuyards vers les "paradis européens" ne le sont que pour cause de non traité de paix israélo-palestinien, que les kurdes massacrés en Turquie le sont pour cause de non paix israélo-palestinienne, que..?

Loin de ces argumentaires de foire où somme toute l'état d'Israël serait responsable des calamités de toute une région de par sa politique décrite comme "impérialiste, inhumaine, d'apartheid..." il serait bienvenue à l'U.E, aux trente états réunis, aux instances internationales de revoir un tant soit peu leurs cours d'histoires et de comprendre les diverse situations historiques comme la politique de la main tendue israélienne qui n'a jamais eu de cesse afin de parvenir à une paix toujours et encore repoussée et refusée par ces mêmes instances palestiniennes..

Ainsi le 15 mai 1948 et ce au lendemain de la proclamation de l'état d'Israël ( suite malgré tout à un vote de l'ONU...), les arabes ont attaqué pour la première fois l'état d'Israël à peine né...

Ainsi dans les années 1969 - 1970 le Liban comme la Jordanie ne veulent plus de l'OLP ( Organisation de libération de la Palestine de Yasser Arafat, puis actuellement de Mahmoud Abbas) sur leurs territoires; chose qui conduit au fameux "Septembre Noir" en septembre 1970 où les combats entre jordaniens et palestiniens font des milliers de victimes civiles palestiniennes. Mais si l'on reprend votre logique actuelle, tout cela ne peut qu'être dû au fait de l'état d'Israël et donc de sa création en 1948...

Ainsi le 22 novembre 1974 l'ONU reconnaissait déjà le droit à la souveraineté et à l'indépendance nationale des palestiniens       ( bien évidemment sur le sol d'Israël...) et pavait donc ainsi un futur d'évidence de conflits régionaux...mais ...tout cela ne se serait pas déroulé s'il n'y avait eu d'état israélien, n'est-ce pas ?..

Ainsi le 13 juin 1980 la CEE adopte une résolution considérant que le "peuple palestinien doit exercer son droit à l'autodétermination" et que "l'OLP doit être associée à toute négociation". Une manière de plus d'apporter sa pierre à l'édifice au nom de "paix au Moyen-Orient"...et de pourquoi pas ramener depuis et sans arrêt la responsabilité sur l'état d'Israël...

D'ailleurs Yasser Arafat n'a-t-il pas déclaré en décembre 1988 devant l'ONU renoncer totalement au terrorisme au nom de    l'OLP ?...

Et pourtant par la suite il y a eu : la conférence de paix de Madrid en 1991 et...capotage du côté palestinien.. en 1993 les accords d'Oslo et...capotage du côté palestinien...en 1995 les accords Oslo II ..et fin des actes terroristes palestiniens ?...en 1998 les accords de Wye Plantation...et l'aboutissement vers une paix ?.. en 1999 -2000 les accords de Charm-el-Cheikh ...et malgré des propositions plus que concrètes du côté israélien les attentats continus...en 2000 également les accords de Camp David...et capotage palestinien...en 2005 retrait israélien total de la Bande de Gaza ( plus de 7500 israéliens délogés et déracinés..) et le 12 septembre 2005 les forces de l'ordre palestiniennes prennent possession des 21 implantations israéliennes ...et la paix depuis cette région ?..en 2007 conférence internationale à Annapolis avec engagement à conclure un traité de paix avant la fin 2008..et les roquettes pleuvent sur Israël...en août 2008 suite à une guerre civile interne palestinienne l'état d'Israël accepte de recueillir 180 palestiniens, le 25 août de cette même année 198 prisonniers palestiniens détenus en Israël sont libérés, et.. la paix avec les instances palestiniennes, avec le peuple palestinien ?..

Les exemples d'ouvertures israéliennes, de recherches d'accords, de désirs de paix, de concessions diverses sont légions et ce depuis la création même de l'état d'Israël, et pourtant il semblerait ( aux yeux de l'U.E, de la France, de l'O.N.U) que l'empêcheur de tourner en rond, que le dénominateur commun aux conflits de toute cette région ne pourrait être que ce même état d'Israël... 

Les accords signés ci-dessus auraient pu nous amener ce jour et après de nombreuses années à discuter, proposer, négocier...à une situation régionale tournée indubitablement vers l'avenir, d'échanges, de coopération, d'avancées dans le sens positif de l'histoire, et tout semble s'être arrêtée il y a de longues années de cela alors que les propositions vers les instances palestiniennes étaient telles que:  93% de terrain, 75% de terres, la Judée, la Samarie, Jéricho, Gaza...et ?...

Et donc voici une nouvelle conférence, avec de nouvelles décisions, de nouveaux calendriers d'exécution, des nouvelles feuilles de route...

Et qui va mettre les points sur les "i " vers ces palestiniens ( Hamas, OLP,  Brigades Ezzedine Al-Qassam...) ? Qui va faire en sorte de faire cesser tout attentat vers des civils israéliens ? Qui va stopper toute roquette tirée depuis Gaza vers des populations israéliennes ? Qui va assurer la paix d'Israël à l'ombre des accords signés ou pas par les palestiniens ?

Golda Meir disait : "Nous pouvons pardonner aux Arabes de tuer nos enfants. Mais nous ne pouvons pas leur pardonner de nous forcer à tuer leurs enfants … nous ne serons en paix avec les Arabes que lorsqu’ils aimeront leurs enfants plus qu’ils ne nous haïssent…".

Voilà le pourquoi votre conférence n'aboutira à rien car pour faire la paix il faut craindre la mort et aimer la vie.. et il me semble que les martyrs d'hier comme d'aujourd'hui ( enfants, adolescents, femmes, jeunes et moins jeunes) ont une toute autre appréciation du devenir à l'ombre de ce que les autorités palestiniennes et autres Hamas leur inculquent, lavages de cerveaux...

Le terrorisme islamique sur le sol d'Israël comme sur l'International a il me semble encore de longues années devant lui..ne serait-ce qu'à l'ombre de la compréhension ( ou plutôt de l'incompréhension..) d'évidence de l'International...  

Et comprenne qui voudra (ou plutôt qui ne voudra pas...)

Marc Lev ( auteur de "Et si..?" et "Après-demain ?" Edilivre - romans en plein dans ces sujets...)

Un exemple de critique publiée de "Après-demain ?" :

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Où se les procurer (entre autre) en ligne:

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

Sources: juif.org - usembassy.gov - mako.co.il - philosémitismeblog.blogspot. 

 

 


10 mai 2016

Marc Lev où la peinture rejoint l'écriture..

Vous tous qui me suivez depuis quelques annnées comme les tout nouveaux arrivés je vous invite à découvrir quelques unes de mes peintures sur bois et céramique depuis le lien ci-dessous :

https://docs.google.com/presentation/d/1BXPKGioqyRNsPLRAdwLuz39MYEc9nUJ984OzinAl7sE/edit#slide=id.p

 

Ces créations ont été exposées ici et là et sont pour la plupart encore disponibles; aussi n'hésitez nullement à me contacter directement, à me demander des détails, les prix ( tous petits..), que ce soit pour égayer vos propres intérieurs ou pour offrir...

 

Et l'art c'est également un investissement pour celles et ceux d'entre vous qui le voient comme tel.

 

Et je vous propose également de faire un saut du côté de mon site de peintures : http://levmarc.jimdo.com invitation à l'évasion...

 

Et n'hésitez également nullement à faire circuler, à partager..

 

Merci. Marc Lev 

Posté par marclev à 20:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 mai 2016

Antisémitisme, extrémisme islamique, Shoah, burka et cie...

Alors que des décisions ont été prises il y a quelque temps déjà quant à la légalité ou pas du port de la burqa, que celles-ci ne parvenaient nullement à faire l'unanimité auprès des parlementaires, que je présume qu'il doit en être de-même jusqu'à ce jour au sein de la population française, il serait peut-être intéressant de voir les déclarations de divers Imams et cheiks sur la question.

A l'heure de ces "cages-caches" (appellation donnée à cette burka dans mon roman "Et si..?") doit-on penser du bien de l'Imam Hassen Chalghouni de Drancy qui pour sa part s'oppose sans aucune discussion au port de la burqa ? Que dire de ses recherches de dialogue interreligieux avec entre autre les juifs, que conclure d'une direction plutôt moderne, ouverte, en quête d'acceptation des différences, des autres ? Comment et où ranger des accusations qui semblent effectivement avoir été proférées à son égard le traitant de "mécréant, d'apostat et d'Imam des juifs" ? Ah cette fameuse burka !..

A l'heure de ces attributs vestimentaires que l'on retrouve malgré tout ici et là sur le sol français, comment réagir devant les allégations pro-israéliennes, devant sa reconnaissance de la légitimité de la terre d'Israël... de l'Imam de Rome Abdul Hadi Palazzi qui ne se veut pas moins progressiste et ouvert que son homologue de Drancy ? Ah cette "cage-cache"!..

Tout à l'opposé, doit-on accepter l'intégrisme télévisé ( sermons sur la chaîne égyptienne Al-Rahma) du cheikh Muhammad Hussein Yaqb qui, lui, ne faisait pas dans la légèreté et allait jusqu'à déclarer: " si nous pouvions étrangler ces criminels de juifs, si seulement nous pouvions étrangler les juifs de nos mains et arracher leurs têtes avec nos dents ! Pas avec des armes ."

A l'heure des reprises en main françaises quant à la reconnaissance d'un état palestinien est-il logiquement possible d'acquiescer envers des paroles prononcées par ce même cheikh telles que : "les juifs disent que Uzair est le fils d'Allah et les chrétiens disent que le Christ est fils d'Allah, ce sont leurs propres mots. Ils imitent les paroles des mécréants d'avant. Qu'Allah les combatte..."

Alors que nous venons de vivre une journée symbolique de plus quant à ce souvenir de la Shoah, que dire quant du cimetière juif de Strasbourg ( quartier de Cronenbourg) qui s'est avéré déjà en l'an 2010 comme ayant été profané avec des croix gammées, des écrits de "juden raus" ( juifs dehors), des dizaines de stèles renversées et cassées...

Alors qu'en cette période la Shoah est mise plus d'une fois à mal accusant les juifs de faire usage de cette mémoire afin de récupérer des avantages nationaux et\ou internationaux, et est d'autres parts récupérée afin de créer des similitudes entre les agissements des s.s allemands et ceux de l'armée israélienne...

Alors que les termes de "massacre d'un peuple", de "purification ethnique", de "crimes graves de la pire espèce" se retrouvent dans les accusations portées contre Israël par des Etats arabes ( et par glissement...par l'O.N.U ...)  faisant tout pour condamner l'état d'Israël, il s'avère que l'Histoire des Droits de l'Homme semble quelque peu avoir été oubliée...

En effet, qui sait encore aujourd'hui que le terme de "génocide" a été adopté en 1948 dans la Convention pour la prévention du génocide par le fait de Raphaël Lemkine, un juif d'origine polonaise ?

Qui se souvient que la fameuse Déclaration universelle des droits de l'homme a été rédigée principalement par René Cassin, juif français et de surcroit, prix Nobel de la paix ?

Même la Cour pénale internationale a eu ses premières bases posées par le fait de Shavtai Rosenne, un juriste juif !

Alors, et à l'heure des agissements de l'extrémisme islamique sur les sols moyen-orientaux comme européens et où la problématique de la burqa semble dorénavant bien loin... alors que des courants totalement et diamétralement opposés se voulant d'une même religion s'expriment ici ou ailleurs, alors que les violations des droits de l'homme en Syrie, au Darfour, en Iran, en Chine... auraient depuis longtemps du faire la une des journaux, il serait peut-être censé de revoir les bases d'une société internationale saine; si ce n'est pour nous, au moins pour nos enfants..!

Marc Lev

 Auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que l'on nomme "les changements"...

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, sur le site Jss News, en ligne (fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...):

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

02 mai 2016

Reconnaissance d'un état palestinien : mais de quel état, de quelle nation historique parlent-ils ??

Alors qu'en janvier 2016 M. Fabius lançait l'idée d'une conférence "internationale" avec les U.S.A, l'U.E et la Ligue Arabe...et qu'en cas d' échec la France reconnaitrait l'état de Palestine d'une manière unilatérale..Alors qu'en mars 2016 M. Ayrault et son homologue égyptien parlaient des "droits légitimes du peuple palestinien".. il me semble des plus logiques de vérifier ici certains mythes, certains "on-dit", certains faits soi-disant accomplis et pourtant...

Ainsi combien d'histoires, de fables, de mythes fabriqués de toutes pièces avons-nous pour habitude de véhiculer d'années en années, de générations en générations sans que nous ne nous posions la moindre question: faits accomplis, évidences, histoires ancrées dans une simili exactitude historique jusqu'à en tromper plus d'un...

Ainsi il est communément admis quant à l'histoire de Jonas dont nous avons tous entendu parlé que celui-ci a été avalé par une baleine, que la chose n'entraine assurément aucun point d'interrogation: il parait évident que si un poisson a effectivement pu engloutir un homme, cela ne pouvait être qu'une baleine.

Mais, et que nous ne l'acceptions ou pas, les textes parlent autrement... "Alors le Seigneur dépêcha un grand poisson pour engloutir Jonas. Et Jonas demeura dans les entrailles du poisson, trois jours et trois nuits. 2 Des entrailles du poisson, il pria le Seigneur,son Dieu."...Voilà ce que l'on peut lire dans la version française de la Bible quant à l'histoire de Jonas...Pour ce qui est de la version hébraïque on y parlera de "Dag Gadol"; à comprendre: "Gros Poisson"...

Et pourtant, demandez autour de vous, questionnez, tentez de savoir ce qu'il en est du "qu'en dira-t-on" quant à cette histoire de Jonas, quant au gros poisson qui s'est indubitablement transformé avec le temps en une baleine...

S'il est un autre mythe plus que communément admis c'est bien celui du peuple palestinien: combien de millions d'individus demeurant sur terre sont-ils persuadés qu'il y a un peuple palestinien historique, qu'une terre nommée Palestine appartenait à leurs ancêtres musulmans, que la création d'un état d'Israël a tout bonnement gommé ce territoire arabe appartenant aux palestiniens ?

Qui actuellement a pris la peine de se pencher sur cette fameuse "Palestine" si convoitée ces dernières décennies ? Qui est allé creuser quant aux origines de ce fameux peuple palestinien dont les droits seraient on ne peut plus bafoués par les israéliens..?

Alors mythe y a-t-il ?..

Il s'avère donc que le nom "Palestine" remonte à l'année 135 alors que l'empereur Hadrien écrasait alors la révolte des juifs contre Rome (non, pas celle des palestiniens!..) et que celui-ci nomma l'empire conquis "Provincia Syria-Palaestina" du nom des Philistins (peuple demeurant sur une partie de la plaine côtière aux temps bibliques)...

Il s'avère qu'en 1922 la SDN de l'époque (ONU actuelle) décida d'un partage de cette même Palestine avec le territoire de Transjordanie à l'Est (la Jordanie actuelle)...

Il s'avère que dans les années 1920 - 1930 les manifestants antisémites criaient aux juifs: "les juifs en Palestine"...que durant le régime de Vichy les juifs astreints aux travaux forcés étaient nommés du nom de "palestiniens"...

Il s'avère qu'en 1964 le Haut Comité Arabe a fondé le Conseil National Palestinien: je dis bien en 1964 et pas avant, pas au 19e siècle, pas il y a 2000 ou 3000 ans !...que celui-ci fonda par la suite l'OLP...

Mais et malgré tout pour ne pas nous en tenir à ces seules données, l'ouvrage "Palaestina ex Monumentis" (écrit en 1695 par un non-juif du nom de Hadrian Reland) nous en dit beaucoup plus quant à cette "population palestinienne historique" que la création de l'état d'Israël aurait spolié de tout...

Ainsi l'on y apprend qu' en cette année 1695 aucune cité ne portait alors de nom arabe sur cette terre de Palestine...peuple palestinien historique ?, que la plupart des villes n'étaient composées que de juifs et de quelques chrétiens à l'exception de Naplouse où demeurait une famille musulmane, que Nazareth était exclusivement chrétienne, que Gaza était peuplée de 50% de juifs et 50% de chrétiens...état palestinien historique ?..

Et puis si l'on désire approfondir la recherche quant à ce mythe d'un peuple - état palestinien il serait bon de se poser des questions somme toute empreintes de logique: quelles étaient les principales villes historiques de la palestine des soi-disant palestiniens de l'époque ? Quelle économie y avait-on adopté, quelle monnaie, quel langage spécifique, quelle histoire aurait ce fameux peuple palestinien, quelle aurait été la cause de la disparition de cet état palestinien..?

Certes, qui se souvient encore ce jour que jusque dans les années 50 aucun organisme palestinien officiel n'existait jusqu'à la création (ces mêmes années...) du Fatah de Mahmoud Abbas... et du FPLP; les deux premières organisations nationalistes palestiniennes..?

Alors, assurément, du mythe de la baleine de Jonas à celui du peuple palestinien vers lequel il faut absolument créer un état qui lui reviendrait sur la terre de Palestine, il n'y a qu'un pas...

L'histoire ne serait-elle au final qu'affaire d'intérêts ? Je vous laisse répondre à la chose...

Marc Lev

Auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que l'on nomme "les changements"...

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, sur le site Jss News, en ligne (fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...):

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

Sources: terredisrael.com - actu.co.il - leparisien.fr - le figaro.fr

01 mai 2016

De la création d'un état palestinien ou l'utopie de l'International...

 

Comme je l'ai écrit par le passé: il était indéniable qu'un jour ou l'autre le "dossier israélo-palestinien" reprendrait le devant de la scène et que loin du terrorisme islamiste ( qui semblerait ne jamais avoir touché les terres européennes...) l'U.E comme l'ONU n'auraient d'autres problématiques à gérer que de vouloir forcer la main à Israël pour reconnaitre un état palestinien ( certes sans aucun fondement terroriste comme nous le savons tous !..) et qu'ainsi la France va donc organiser sous peu une réunion internationale ( l'international certes mais tout de-même pas avec Israël comme état invité aux discussions !..) sous la baguette de Jean-Marc Ayrault qui s'est exprimé ainsi: "Les parties sont plus éloignées que jamais, il n'y a pas d'autre solution au conflit que l'établissement de deux États, israélien et palestinien, vivant côte à côte en paix et en sécurité avec Jérusalem pour capitale partagée.On ne peut rester sans rien faire, il faut agir avant qu'il ne soit trop tard."

 

Faisant totalement fi de la réalité israélienne sous la terreur islamiste et ...palestinienne presque constante ( oui, la soeur sosie de celle qui a frappé la France, et l'Europe à plusieurs reprises!..) il serait bienvenue à ces organisateurs de réunions, à ses participants de comprendre enfin l'entêtement de Netanyahou quant à ce que Mahmoud Abbas reconnaisse l'état d'Israël en tant qu'état juif et qu'il révise la Charte de l'OLP (appel d'ailleurs de celui-ci lancé déjà en janvier 1997, puis en octobre 1998...). Et quoiqu'en pensent les organisateurs de cette réunion...il serait intéressant de saisir le refus des palestiniens à cette reconnaissance, à moins qu'il suffirait simplement d'aller voguer du côté des différences, que dis-je ?, du fossé existant de facto entre la Déclaration de l'Indépendance de l'état d'Israël ( celle qui accepte l'autre !..) et la Charte de l'OLP...

Aussi et voici ce que l'on peut trouver dans la Déclaration de l'Etat d'Israël ( oui, de cet état soi-disant d'apartheid !..) quant aux acceptations, propositions, désirs de développer en commun avec les autres populations non-juives :

"L’État d’Israël sera ouvert à l’immigration des Juifs de tous les pays où ils sont dispersés ; il veillera au développement du pays au bénéfice de tous ses habitants ; il sera fondé sur les principes de liberté, de justice et de paix ainsi que cela avait été conçu par les prophètes d’Israël ; il assurera une complète égalité sociale et politique à tous ses citoyens, sans distinction de religion, de race ou de sexe ; il garantira la liberté de culte, de conscience, d’éducation et de culture ; il assurera la protection des Lieux saints de toutes les religions..." ( Déclaration d'indépendance de l'état d'Israël)

De-même que nous pouvons y lire les lignes suivantes :

"Nous demandons aux Nations unies d’aider le peuple juif à édifier son État et d’admettre Israël dans la famille des nations.
Victimes d’une agression caractérisée, nous demandons cependant aux habitants arabes de l’État d’Israël de préserver les voies de la paix et de jouer leur rôle dans le développement de l’État, sur la base d’une citoyenneté pleine et égalitaire et d’une juste représentation dans tous les organismes et les institutions -provisoires et permanents -de l’État"...(Déclaration d'Indépendance de l'état d'Israël).

Face à cet écrit qui se veut ouvert, égalitaire, désireux d'une paix avec les autres religions et également avec les peuples alentour, nous nous trouvons confronté à cette fameuse Charte de l'OLP où des articles niant le droit à l'existence de l'Etat d'Israël auraient été soi-disant modifiés, mais...

Le 29 avril 1989 Yasser Arafat déclarait "qu'il ne pouvait pas modifier la Charte de l'OLP de sa propre autorité". En décembre 1998 ce même Arafat en appelait "à modifier tous les articles qui s'opposent à la paix des braves" ( après les accords d'Oslo). Le 22 janvier 1998 Arafat confirmait auprès du président Clinton : "que toutes les dispositions dans la Charte qui ne sont pas en adéquation avec l'engagement de l'OLP de reconnaître Israël et vivre en paix avec lui sont annulées", et...

Une commission juridique fut effectivement nommée afin d'annuler les 28 articles mentionnant l'objectif d'anéantir l'état d'Israël ( oui, j'ai bien écrit : 28 !) de cette Charte, mais: Arafat n'a pas cru bon ni nécessaire alors de fixer un laps de temps défini, un budget, une date butoir afin de concrétiser la chose et d'ainsi présenter une nouvelle Charte ...

Que devons-nous comprendre aujourd'hui de cette fameuse Charte adoptée en juillet 1968 et qui n'a pas bougé d'un iota depuis son écriture ? Devons-nous adopter les paroles de Farouk Kadoumi ( journal Al-Arab du 22 avril 2004 "PLO Charter was never changed") lorsque celui-ci déclarait qu'Arafat a dupé tout le monde avec malice et intelligence concernant la modification de la Charte ?

Et donc, oui, cette même Charte datant de 1968 est toujours de rigueur, n'a pas changé d'un pouce, n'a aucunement été modifiée...

Certes l'International, l'ONU, l'U.E  savent pertinemment passer sous silence cette demande de Netanyahou quant à la reconnaissance du droit de vie à l'état d'Israël, "omettant" au passage des articles tels que :

L'article 9 de cette Charte : La lutte armée constitue la seule façon de libérer la Palestine...Le peuple arabe palestinien affirme son droit à une vie normale en Palestine, et à exercer l'auto-détermination et sa souveraineté sur ce pays"

L'article 15 : La libération de la Palestine est un devoir national qui vise à repousser l'agression et l'impérialisme sioniste contre le foyer arabe, et vise à l'élimination du sionisme de la Palestine"

L'article 19 : La partition de la Palestine en 1947 et l'établissement de l'état d'Israël sont entièrement illégaux, en dépit de tout passage du temps, parce qu'ils sont contraires à la volonté du peuple palestinien..."

L'article 20 : La déclaration Balfour, le mandat pour la Palestine et tout ce qui a été fondé sur eux, sont déclarés nuls et non-avenus. Les prétentions à des liens historiques et religieux des juifs avec la Palestine sont incompatibles avec les faits historiques..."

L'article 21 : Le peuple arabe palestinien s'exprimant par le biais de la révolution armée palestinienne, rejette toute solution qui serait un substitut à la libération totale de la Palestine..."

Alors que l'on sait que certains états (France, Espagne...) sont dorénavant prêts à accepter une déclaration unilatérale de Mahmoud Abbas quant à la création d'un état palestinien aux frontières de 1947, il me parait encore plus indispensable ce jour d'envoyer à leurs dirigeants un exemplaire de la déclaration d'indépendance de l'état d'Israël, d'y adjoindre la Charte de l'OLP et de leur demander de passer quelques minutes à se forcer à comprendre ces deux textes.

Quant à vouloir nous forcer à partager le pays, Jérusalem et j'en passe et des pires... il serait grand temps que l'ONU, l'U.E, l'International ouvrent leurs yeux, lisent ce qui est, comprennent les similitudes avec Israël de leurs propres positions intérieures face au terrorisme car à ce jeu de reconnaissance m'est avis que l'International risque de se briser encore plus le bec face à l'islamisme terrorisme qui ne rêve que de ce type de réactions internationales...

Marc Lev - auteur entre autre du roman d'actualité "Après-demain ?" où l'on pénètre à l'intérieur des cellules islamistes en France (Edilivre)

http://www.georges-gavazzi.com/service_de_presse_1512.htm

27 avril 2016

Ah ces "Ambassadeurs de la paix de l'ONU", trop forts !..

Loin de moi l'idée de vouloir m'immiscer, de chercher à dénigrer, de me porter en contre-pied quant à des déclarations de "People" quant à Israël, au Moyen-Orient, à la région...

Je ne me porte ici nullement en juge et accusateur de déclarations prononcées devant les médias par des "ambassadeurs de paix de l'ONU", et pourtant...

M. Enrico Macias qui est juif, fervent désireux de paix, qui vient se produire fréquemment en Israël m'a plutôt laissé sur ma faim quant aux déclarations prononcées sur Europe1 quant à Israël et à la Palestine...

Je ne reviendrai pas ici sur cette "fameuse ONU "dont il est l'un des ambassadeurs de la paix, où en 2015 l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté 20 résolutions contre Israël contre seulement 3 résolutions sur le reste du monde..

Je ne rappellerai pas ici qu'en cette année 2016 la Commission de la condition des femmes de l’ONU (la CSW) n'a trouvé qu’un seul pays à condamner : Israël..

Je ne parlerai pas plus du financement annuel de 20 millions CHF que la Suisse accorde à l’UNRWA  ( organisme dépendant directement de l'ONU) alors que des enseignants, des directeurs d’école et autres employés de l’UNRWA continuent à répandre la haine raciale, l’antisémitisme et le soutien au terrorisme, comme cela a été illustré dans trois récents rapports de l’ONG suisse UN Watch, dont le plus récent, daté du 30 novembre 2015, a identifié plus de 30 instigateurs individuels...

Oserais-je seulement parler ici des mois de septembre 2015 à mars 2016 durant lesquels le peuple israélien n'a subi pas moins de : 95 attaques au couteau, 78 à l'arme à feu, 39 voitures-bélier avec 33 personnes de tuées et 375 blessées - 27 personnes dans un état sérieux, avec  81 personnes traitées pour des états de choc?.. Et ces attentats perpétrés par des palestiniens, parfois des arabes israéliens, des jeunes, même des gosses... 

Dois-je remémorer ici que nous venons de "fêter.." en 2015 le 10e anniversaire du retrait israélien de la bande de Gaza; à comprendre une population de 6000 israéliens résidant jusque là dans 21 villages avec pour vision et désir du gouvernement israélien de voir s'instaurer un climat d'entente à défaut de paix ?..Et nous connaissons la suite...

Y a-t-il besoin de mettre les points sur les i quant aux nombreuses rencontres officielles et moins, discussions, propositions de concessions sérieuses israéliennes pour créer ce fameux état palestinien qui n'ont jamais abouti de la faute des dirigeants palestiniens ?..

Alors et si je reprends ici vos dires au micro d'Europe1, M. Macias, et ce en tant qu'ambassadeur de la paix de l’ONU« Le jour où j’irai en Israël plus longtemps, je veux aller en Palestine aussi.  Je pense que c’est le moment de faire un grand pas pour que la Palestine ait un pays. Ce jour-là, ça apportera la paix dans toute cette région du monde ».. il me semble que vous manquez définitivement de détails ( certes pas vraiment fournis par cette fameuse ONU !..)  quant au journalier israélien à l'ombre des attentats qui n'ont jamais cessé, au désir de paix israélien qui lui est constant..

Il me semble que le fait de reprendre l'idée si communément répandue que la création d'un état palestinien ( sur le sol d'Israël...) permettra d'apporter une paix régionale c'est oublier ( mais n'est-ce pas la manière d'agir de l'ONU ?..) que les conflits en Syrie, au Yémen, en Egypte, en Turquie...n'ont absolument rien à voir avec la Palestine ou pas, et que créer un état palestinien n'effacera en rien les dissensions entre sunnites et chiites, entre les populations arabes et Isis, entre les Ayatollahs et les plus progressistes... 

Je réside en Israël depuis plus de 30 années, j'ai vu les intifadas et ai lutté contre en tant que soldat, j'ai vécu des milliers de roquettes et missiles, des centaines ou des milliers d'attentats, des sirènes, des bus explosés, des traces de sang sur le pavé de cette terre qui ne demande qu'à s'abreuver de paix en lieu de ce sang versé par ces palestiniens, et ??...

Je ne suis ni un "people", ni une personne que l'on invite à se prononcer devant les micros de chaines radiophoniques, ni un ambassadeur de paix de l'ONU, et je vous invite pourtant M. Macias,  à vivre ici en Israël, à respirer ce journalier de haine environnante, d'espoirs de paix suivis indéniablement de frustrations, à comprendre la situation réelle et journalière telle que nous la vivons ici; pas de loin, pas à travers un organisme empreint de décisions anti-israéliennes, pas uniquement à travers votre coeur "d'humain et vos propres espoirs et désirs que j'accepte bien volontiers mais "en vrai " .

Et si jamais vous vous installez en Israël, sachez que ma porte vous sera ouverte ne serait-ce que pour discuter des ressentis de ce côté-ci de la lorgnette...  

Marc Lev - auteur de "Et si..?" et "Après-demain ?" (eds Edilivre - Paris)

 

Pour une vision de l'intérieure je vous propose de vous procurer: "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent dans l'Hexagone...) et:  "Après-demain ?" (où les politiques anti-occidentales d'extrémisme iranien semblent avoir été devinées...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de changements pourtant bien prévisibles...

 Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, sur les sites en ligne (fnac.com,amazon.fr...), dans les versions numériques (e-books...) :

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occiden

 

Sources : Le Monde Juif .info - UNWatch.org - lphinfo.com - embassies.gov.il -