Marc Lev : le blog

14 novembre 2018

D'un cessez le feu au prochain ou cela cessera-t-il un jour ?..

Alors que nous nous trouvons à nouveau dans cette situation vue et revue maintes fois pour ce Sud d'Israël qui ne demande qu'à vivre un journalier sans menace palestinienne d'aucune sorte;alors que le ministre de la défense vient de faire savoir qu'il démissionnait suite à ce que nous avons vu ces derniers jours... alors que Gaza est dorénavant doublement en fête et que la région d'Eshkol ressent cette retenue israélienne comme une trahison de sa population, déjà en 2012 j'ai écrit un article (malheureusement quelque peu prémonitoire...) quant aux deux opérations qui ont précédé "Bordure Protectrice" et où je posais la question du laps de temps qui s'écoulera jusqu'à la prochaine...

Je reconnais bien humblement que dans cet exemple précis j'aurais préféré m'être fourvoyé, trompé et ne pas (plus) avoir à écrire un nouvel article quant à ce terrorisme palestinien qui ne connait ni n'a jamais connu le vocable de "paix".

Ainsi et que dire de cette finalité d'une opération "Bordure Protectrice" qui n'a certes pas répondu aux attentes, aux désirs et rêves de plus d'un, de ce cessez-le-feu qui alors a déjà laissé un goût amer en bouche, de cette impression d'un travail commencé et inachevé avec cette question qui se veut bien évidemment déjà d'actualité ce jour : à quand la prochaine ?..

Que dire des partenaires directement engagés dans ce processus "de retour à la normale": International empêchant les ripostes israéliennes apparemment "disproportionnées" allant jusqu'à éventuellement décider de boycotter des fournitures d'armes...ONU condamnant inexorablement Israël pour "crimes contre l'humanité", OLP de Mahmoud Abbas qui n'a jamais su avancer d'un pas vers l'acceptation d'un état palestinien et qui serait le porte-parole des "voix palestiniennes", y compris de celles du Hamas ennemi, frères musulmans et autres Djihad islamistes extrémistes, Hamas terroriste ne reconnaissant aucunement le droit d'exister à Israël et soutenu par l'Iran et le Qatar, Egypte de Al-Sissi qui se retrouve en sorte de leader de ce cessez-le-feu alors qu'il n'en a aucune envie ni intérêt direct ? 

Que dire d'un nouvel accord où grosso-modo les mêmes acteurs s'engageront à contrôler, limiter, empêcher toute action terroriste contre le territoire israélien comme si nous n'avions déjà participé à cette pièce en tant qu'acteurs principaux et que nous n'en connaissions déjà par coeur tous les actes?

Que dire de cet international si prompt à s'interposer dans un conflit certes totalement inégal: un état désireux de paix face à une organisation terroriste agissant comme telle depuis des années et se plaçant indubitablement du côté de la terreur..?

Rappelons-nous ici que suite aux opérations Plomb Durci et Pilier de Défense, celles-ci furent suivies de tonnes de résolutions anti-israéliennes internationales, de condamnations, de déclarations, de manifestations en Europe comme ailleurs, de tas de donneurs de leçons de haine anti-israélienne laissant la place libre au Hamas et autres organes terroristes afin de préparer en toute tranquillité la prochaine, celle dont nous venons de voir les prémices… 

Que dire du chiffre de 1875 victimes palestiniennes gazaouites pour lesquelles le monde fut en émoi, les chefs d'organisations, les ministres, les émissaires et autres envoyés se sont remués on ne pouvait mieux afin de surtout forcer la main d'Israël vers un cessez-le-feu (mirage...) alors que nous avons eu 93000 victimes en Syrie depuis mars 2011,  1100 victimes en Ukraine..et?

Que dire de-même des déclarations du Hamas au lendemain du cessez-le feu de "Pilier de Défense" comme quoi celui-ci va pouvoir commencer à reconstituer ses réserves d'armes ?..Au vu de ce que nous avons vecu ces derniers jours, au moins concernant ce point spécifique, les terroristes n'ont certes pas mentis... 

Que dire de ce court retour en arrière au 21 janvier 2009 (cessez-le-feu Hamas - Israël) où le Hamas déclarait déjà avoir gagné la guerre, et affirmait qu'il va se réarmer et que la fabrication "d’armes saintes" était dorénavant son objectif ?.. Les choses auraient-elles changé, évolué, avec les années ? L'organisation terroriste "Hamas" aurait-elle tout à coup aperçu la lumière vers un futur de paix et de cohabitation alors que la liesse populaire de la rue palestinienne etait de rigueur encore hier soir avec distribution de bonbons..?

Certains se sont alors (après Pilier de Défense) persuadés que justement ce cessez-le-feu allait permettre d'institutionnaliser l'organisation terroriste du Hamas et ainsi d'avoir dorénavant un interlocuteur "réel" vers une paix régionale... D'autres pensaient que le Fatah de Mahmoud Abbas (soi-disant le représentant officiel du peuple palestinien) venait alors de voir signer son arrêt de mort par cette reconnaissance internationale de son ennemi de toujours du Hamas...L'International s'est alors et encore ce jour persuadé qu'il était temps de reconnaitre cette organisation terroriste et de lui donner une force étatique...Il serait intéressant de transposer cette situation ( certes en pure fiction ! ) vers les états europeens...Agiraient-ils en demandant de discuter, de faire la paix, de reconnaitre ou auraient-ils depuis longtemps réagi avec forces armes et armement?..

Loin de moi l'idée ici de critiquer qui que ce soit en Israël ( des dirigeants aux forces armées), et s'il est un fait d'évidence c'est celui de ma méconnaissance des pressions américaines, européennes et internationales exercées sur nos dirigeants, par contre...

Si nous, population israélienne, n'avons qu'un désir et qui est de vivre en paix: pas un an ou deux, pas un mois ou un peu plus mais vous savez, comme vous, populations d'Europe, des Etats Unis, d'ailleurs... durant de longues années sans aucune menace terroriste directe, sans incendies destructeurs de dur labeur journalier, sans roquettes et missiles tirées sans arrêt vers nos populations, sans tentatives d'enlèvements et d'assassinats, sans attaques de nos civils, sans pierrages journaliers, sans...

Si notre rêve d'utopie est celui de ce Moyen-Orient florissant économiquement parlant, d'échanges d'un état à l'autre, avenant, paisibles..; vous savez, comme ce projet d'alors d'une promenade partant de Taba en Egypte, traversant la ville d'Eilat en Israël et rejoignant la cité d'Akaba en Jordanie et qui n'a jamais vu le jour...

Alors l'International, l'Europe, le Monde se doit d'appeler un chien un chien, de faire la part des choses entre le bon grain des terroristes, entre les populations victimes de celles prônant la charia et le djihad, entre les terroristes assoiffés de "sang impur" (y compris de celui des chrétiens ou d'autres religions...) et les populations terrifiées par ces mêmes terroristes..

Mais et je l'avoue (mais serais-je naïf ??..) j'ai plus que du mal à imaginer une chasse internationale et concertée aux terroristes (du Hamas au Hezbollah, de Boko Haram, au Djihad islamiste, du...) qui somme toute, il me semble, profiterait à tous et je ne peux malheureusement que me questionner: le calme en Israël et dans sa région du Sud pour encore combien de semaines ??

Marc Lev ( auteur de "Et si..?" et "Après-demain ?" Edilivre - romans brûlants d'actualité...)

Une critique publiée de "Après-demain ?" :

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Où se les procurer en ligne (chapitre.com - fnac.fr...)

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

Sources: aroutz10 - reshet gimel.

 

 


11 novembre 2018

BDS, Euro-palestine, groupements et populations pro-palestiniennes diverses, allez vite manifester et agir !..

Et voilà donc que mois après mois, années suivant les années,les rues de Paris, de Londres, de Malmo ou d'ailleurs se remplissent de manifestants se reconnaissant dans les causes du peuple palestinien, s'identifiant à celles-ci, criant leur haine, en appelant à la destruction de l'état d'Israël, cet état décrié par ceux-ci comme assassin et étouffeur de populations...

Le peuple palestinien: on n'aurait pu trouver meilleure aubaine afin de cracher son venin anti-israélien et antisémite !..

Mais, de fait, ces "s'identifiant au malheur du peuple palestinien" s'y reconnaissent-ils vraiment ? Ont-ils une once de compassion réelle quant à ce peuple ?

Je m'explique: si ces manifestants ont tout d'un désir d'ameuter le monde quant au peuple palestinien, quant à ces conditions de vie, quant à des prisons à ciel ouvert, quant à un devenir de reclus par la force, où sont (et ont été ) les manifestations anti-libanaises, anti-syriennes, anti-jordaniennes, anti-égyptiennes et pour cette même cause palestinienne?

Pour exemple: quelles actions concrètes ont-elles été prévues, entreprises, concrétisées quant au devenir des palestiniens des camps de Chatila au Liban, de Yarmouk en Syrie, du fameux "Cyber-city" en Jordanie ?..

Un petit rappel ici quant à ce fameux peuple palestinien qui vous fait vous insurger et défiler anti-Israël...

Dans la Bande de Gaza il y a 8 camps palestiniens, en Jordanie il y en a 10, au Liban nous parlons de 12 camps palestiniens, quant à la Syrie ce sont 13 camps palestiniens... A comprendre s'il y a "problème palestinien" il y a 4 fois plus de camps palestiniens dans les pays arabes alentours que dans la Bande de Gaza... 

Mais, bon, j'en conviens les chiffres ne veulent somme toute pas dire grand chose aussi venons-en aux faits...

Dans le camp palestinien de Chatila au Liban "frère", il s'avèrerait que "les palestiniens du Liban sont entassés dans des quartiers sordides, perdus dans d'incroyables labyrinthes qui s'entortillent comme des intestins et montent en hauteur..." (association France Palestine Solidarité). Mais si l'on dépasse ce phénomène de l'entassement il s'avèrerait "qu'il ne vaut mieux ne pas sortir du camp. Que les palestiniens sont interdits d'achat de propriétés immobilières par les autorités libanaises. Que les lois libanaises interdisent aux palestiniens d'exercer "quelques" 73 métiers, d'avoir un passeport, de voyager..." Les camps palestiniens au Liban Sud constituent un corps étranger que l'armée libanaise contrôle comme s'il s'agissait de prisons à ciel ouvert...on fait la queue pour en sortir et on se fait contrôler au retour: il est interdit d'introduire du matériel de construction, fut-ce une porte, une lampe ou un pot de vernis"...(association France Palestine Solidarité)...

Et pour apporter ici une vision différente de la situation si idyllique des palestiniens au Liban...et dont vous ne parlez nullement, voilà ce qui ressort d'un rapport publié le 20 juin 2014 par la Fondation American Near East Refugees Aid : "les camps de réfugiés palestiniens au Liban sont considérés comme les pires des camps de la région en termes de pauvreté, de santé, d'éducation et de conditions de vie, la discrimination à leur encontre s'exprime dans de multiples domaines qui vont des soins de santé au logement"... 

Alors, ce peuple palestinien vous interpelle-t-il ? Serait-il accueilli à bras ouverts par les "frères libanais" ? Où sont donc vos manifestations, vos actions en faveur des palestiniens du Liban ? Quelles réactions quant à ces 12 camps palestiniens ? A moins que le journalier des palestiniens au Liban n'ait aucune raison de vous apostropher ?..

Pour ici ne pas s'arrêter à une seule appréciation de la chose je vous propose d'aller vous intéresser au camp palestinien de Yarmouk en Syrie étant donné que la chose ne semble aucunement vous interpeller...

Là bien évidemment et de par le fait que l'on n'entende aucunement vos voix et vos actions quant aux 13 camps de palestiniens en Syrie, il semblerait que la situation de ceux-ci soient bonne, ou pour le moins humaine; mais...

Déjà en juillet 2013 il y avait interdiction de circulation de personnes et de denrées alimentaires vers ce camp où un slogan affiché à l'entrée de ce camp palestinien (oui...palestinien dans un pays arabe!..) affichait: "La faim ou la soumission"...

Il s'avèrerait que les denrées alimentaires acheminées par l'UNWRA seraient très en-deçà des besoins des habitants...

Et une constatation a été faite par ces mots: " le drame semble aggravé par le relatif désintérêt des pays voisins"... pour ne pas parler des pro-palestiniens demeurant ici et là... Cela fait plus de 5 années que ce camp est bombardé, est sujet à des maladies, des famines, des tentatives par dizaines de milliers de fuir.."C'est un camp de réfugiés qui s'est transformé en camp de la mort. Cet endroit est devenu un enfer" ( Avril 2018 - Chris Gunness - porte-parole de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens). Certes et en suivant votre ligne de pensée, pourquoi s'insurger, manifester, en appeler aux actions et réactions quant à cette situation des palestiniens en Syrie alors qu'Israël...?

Peut-être qu'en Jordanie le sort des palestiniens dans leurs camps  serait meilleur car après tout vous n'en parlez pas ?

Donc nous voilà à "Cyber City" ce camp palestinien ( parmi une liste donc de 10 camps palestiniens..) situé au nord de la Jordanie où "officiellement il est interdit aux palestiniens de quitter Cyber City", où chaque résident a droit à un ticket de rationnement mensuel d'une valeur de 24 dinars jordaniens ( environs 34 $ ) ce qui représente 0.80 dinar/jour; pour votre gouverne: une boîte de conserve de thon de 160 G. coûte déjà plus que ce 0.80 dinar !...Où l'un des réfugiés palestiniens s'exprime ainsi: "je préfère retourner en Syrie et y mourir avec un peu de dignité, plutôt que de vivre ici sans aucune dignité"...

Et je n'ajouterais pas ici de données quant au passage des palestiniens de Gaza vers l'Egypte ( passage fermé en 2017 durant 220 journées...). Blocus israélien dites-vous ?..

Alors que voilà un tout petit aperçu de la situation de ce même peuple palestinien qui tout au moins pour la cause et le message vous tient tant à coeur...je rappellerais que, et alors que vous en criiez aux assassins israéliens et que les roquettes provenant de Gaza n'ont jamais cessé de tomber sur la population civile israélienne, pour exemple concret: des milliers de camions de fournitures diverses, d'alimentaire passaient d'Israël vers Gaza en 2017 (il n'y avait pas moins de 9876 camions/ mois circulant depuis Israël vers Gaza..), des centaines de palestiniens ayant des double-nationalités passaient de Gaza par le passage israélien de Erez (avec l'accord des autorités israéliennes) afin de s'en aller ailleurs, le passage de Rafiah vers l'Egypte n'a lui été ouvert que quelques heures par cette même Egypte...

Alors, mon journalier d'israélien qui vit les choses en directes et en vraies (sans l'apport de médias incitateurs à la haine) vous invite à certes vous élever, manifester, crier...contre les seuls états régionaux où les palestiniens sont considérés comme des moins que rien, et qu'y faire et ne vous déplaise... mais Israël n'en fait pas partie !!

Marc Lev .

Auteur de romans en accord direct avec ses situations ( "Et si..!" et "Après-demain..?" édités chez Edilivre et à acquérir sur les sites en ligne, dans leur version e-book...) 

Sources: rfi.fr - 

03 novembre 2018

Allez y, boycottez, et surtout boycottez la moitié du monde !..

Je viens de revisionner le film produit lors de la manifestation - appel au boycotte des produits israéliens du 24 avril 2010 en appelant aux clients du magasin "Carrefour" de Montreuil à ne surtout pas acheter de produits israéliens ( source : collectif France multiculturelle).

Certes, il est d'évidence aujourd'hui plus que jamais que celui-ci n'a pas été le premier, ni le dernier tel que je le présume... qui va montrer l'implication de certains pour une cause spécifique et j'en appelle ici à poursuivre ces types d'actions, mais de grâce ne serait-il pas temps de faire en sorte qu'elles s'appliquent à des situations adaptées ?

Je m'explique : avant que d'en appeler à la mise en quarantaine il serait bon, intelligent, logique de se renseigner sur la situation sur le terrain, de-même qu'à l'implication directe qu'un appel à la mise à l'index peut avoir sur les populations que l'on pense représenter...

Ainsi et concernant cette région de Palestine, il s'avère que l'inflation palestinienne ( de 0.2% en 2016..)  est directement fonction de la croissance économique israélienne...à comprendre: boycottez Israël est ses produits et il y aura incidence directe sur les populations que "vous vous devez de représenter"...Sans omettre également ici que l'économie israélienne se porte plutôt bien et qu'ainsi le bénéfice de la chose a des retombées directes sur...les palestiniens...

Alors quoi ? Doit-on boycotter l'économie israélienne ? Ces actions vont-elles avoir l'impact que vous attendez ou tout l'opposé ?? Etes-vous même conscients du nombre infini de produits, que vous-même utilisez au journalier et qui sont le fruit de recherches israéliennes ? Les médicaments que vous ingérez ( et pour cause...) n'auraient-ils pas pour origine une société israélienne ?..  

Quitte à vous rejoindre humainement parlant dans vos appels au rejet, aux interdictions d'achats, au refus d'utilisation, tout bonnement au boycott...je me permettrais ici de vous proposer quelques directions à prendre et qui, elles, auront tout de l'humain et tout simplement des droits de vies pour toutes et tous comme par exemple :

Le Soudan ! Et oui ! Qu'en est-il du Darfour ? Des milliers de morts ? Des millions de "déplacés" ? Des vols, viols, mutilations depuis 2003..??? Etes-vous au courant, en parlez-vous même, agissez-vous ??

Le Yémen avec une guerre dont vous ne parlez pas ( 42% des anglais ne savent même pas qu'il y a une guerre dans cet état..) , avec une guerre civile menée par l'Arabie Saoudite ( oui, vous savez, cet état vers lequel l'état français vend des armes..), avec 14 millions de personnes actuellement menacées de famine ! J'ai bien écrit : 14.000.000 de personnes : bébés, enfants, femmes, adultes vieillards...

La Somalie et ses miliciens islamistes ! Qui tue qui ? Combien d'enlèvements, de massacres gratuits ? Quelle faction islamiste est-elle celle qui détient "la raison " ??? Vos actions et réactions ? Vos appels à ?..

La République Démocratique du Congo appelée par l'envoyée spéciale de l'O.N.U pour les violences faites aux femmes et aux enfants du nom de " Capitale mondiale du viol " ?? Serait-ce humain pour vous de manifester, de boycotter, d'agir et réagir alors qu'aucune femme ( pour ne pas dire jeune fille) n'est à l'abri d'agissements que toute morale humaine devrait combattre ? 

L'Iran où nous connaissons dorénavant tous le droit à s'exprimer librement...Où les droits des différences, des minorités, des femmes...sont ce que nous avons pu tous voir et entendre...où il n'y a aucun droit à la liberté d'expression, où les amputations publiques, les flagellations de-même, les tortures et autres "spécialités" du régime sont monnaie courante. Mais pourquoi et en quoi ces faits devraient-ils vous interpeller ?..

Je ne soulèverais ici pas des situations inhumaines flagrantes, des manquements aux droits de l'homme, des internements on ne peut plus empreints d'écrasement des consciences dans des états dont le monde entier connait les actions et vers lesquels vous ne vous soulevez nullement : Chine, Russie...j'en passe et des pires devant votre cécité totale.   

Si vous désirez en appeler à bon escient à rejeter, à suspendre les relations, les exemples internationaux ne manquent certes pas en matière de : prostitution enfantine, de travail forcé pour ces mêmes enfants, de soldats enfants, de viols, de lapidations, de massacres, de mutilations, de....

Alors, oui, je vous invite à boycoter la moitié des états du globe car voilà bien le journalier de ce monde qui nous entoure et de ce que nous ne désirons certainement pas voir...

Il est bien vrai qu'au final il est bien plus facile de s'attaquer à un état démocratique qui ne rêve que de vivre en paix qu'à un/des états- groupes extrémistes, des fois que ceux-ci décident de ne pas se laisser faire... n'est-ce pas ??

 

Marc Lev (auteur de "Et Si ?" et "Après-demain..?" -eds Edilivre - ces romans témoins de ce qui s'est déjà mis en place...) En vente sur les sites en ligne (fnac.com. amazone.fr, chapitre.com...) dans les librairies et chez l'éditeur et dans leur version numérique ( e-book).

 

 

 

 http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

 

 

 

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

 

 

 

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

 

 

Sources: rt.com - Lemonde.fr - 

28 octobre 2018

Ne cherchez plus: le seul havre de paix international véritable se nomme Moyen-Orient !..

A l'ombre des attentats islamistes anti-occidentaux, antisémites, anti sociétés apparemment par trop libérales, n'y aurait-il pas sur cette bonne vieille terre une région, une contrée, un continent où il ferait bon vivre loin de ce terrorisme qui n'a de cesse de se produire au sein de populations qui n'ont pas grand chose à voir avec les revendications sous-jacentes de ces actes ? 

Alors voilà que la solution est toute trouvée : car le Moyen-Orient d'aujourd'hui vu par les instances étrangères, internationales, l'Occident est en passe indubitablement de devenir un havre de paix où il fera bon séjourner loin des conflits qui parsèment la planète Terre...

Regardons ainsi la Turquie; état faisant partie des forces de l'Otan, état "moderne", ancré vers des ouvertures occidentales ( certes les rapports avec l'Iran peuvent très bien passer inapercues !..), Occident rendant d'ailleurs au mieux à cet état "islamiste laïc" ses approches différentes des états régionaux extrémistes, tyranniques, portés vers des politiques d'un autre âge...Y aurait-il ici matière à réflexions, à questions ?

La Turquie ne serait donc pas un état colonialiste ( au hasard...qu'en est-il de Chypre, de la division de la capitale Nicosie en deux états, et ce par un mur et des barbelés..?). La Turquie d'Erdogan n'aurait aucun contact avec des organisations terroristes extrémistes (rappelez-moi ici les rapports gouvernement turc avec l'association IHH responsable de flottilles anti-israéliennes partant de Turquie...). La Turquie actuelle prône la politique des bras ouverts et tendus ( d'ailleurs il n'y a meilleures relations que celle du régime turc et le PKK...), de la liberté d'expression journalistique... La Turquie n'a d'ailleurs jamais exécuté de génocide contre les populations arméniennes...il suffit de parler de la chose avec Erdogan...

La situation en Syrie n'a dorénavant plus rien à voir avec ce qui a été ces dernières années...Plus de combats, plus de massacres, plus de réfugiés fuyards, plus d'atrocités, plus d'armes chimiques...et ce grâce à l'implication directe de l'Occident...Faisons ici fi des bombardements, des assassinats qui continuent, des guerres internes de religions, des groupes extrémistes (y compris du Hamas...) qui se mêlent à la "grande fête syrienne"...Tout va bien, pour le mieux, d'ailleurs je suis bien persuadé que toutes les armes chimiques vont être détruites et ce sous peu, n'est-ce pas ? ( et encore, y en auraient-ils même ?..) De-là à prédire que de par l'intervention occidentale, toute haine va cesser et chacun va retrouver ses propres pénates...D'ailleurs parlez-en aux habitants chrétiens de Sadad à Homs où ce 6 novembre 1500 familles ont été embarquées, une fosse commune a été découverte avec 45 corps...

Le Liban, cette "Suisse du Moyen Orient" d'alors serait-il devenu ce lieu de prédilection pour un séjour à l'ombre des palmiers alors que le gouvernement est de-facto régi par sa branche extrémiste pro-syrienne et pro-Hezbollah ? Plus d'attentats, plus de tirs au hasard, plus de guerres internes, plus de massacres anti-sunnites, anti-chrétiens, anti-israéliens...Il est vrai que l'afflux de réfugiés syriens ne pourra que développer ce sentiment d'union humanitaire...D'ailleurs l'Occident a su ô combien ces dernières années influer afin d'obtenir un état de bien-être, et ce jusqu'à l'obtention des assassins de Hariri qui aurait même pu se concrétiser...

Regardons l'implication internationale vers l'état égyptien où le régime militaire actuel, certes non élu démocratiquement, semble avoir quelque peu ramené le calme à l'ombre des pyramides. Il y a eu l'élan anti-Moubarak international, il y a eu les applaudissements occidentaux quant à l'élection du frère musulman Morsi, il y a eu la découverte d'un scénario (écrit depuis longtemps...) quant au non intérêt flagrant des frères musulmans égyptiens de ramener le train égyptien sur les rails du développement économique, puis il y a dorénavant la condamnation du régime actuel...A l'ombre de la politique internationale il me semble que les dromadaires des pyramides ont encore de beaux jours d'oisiveté devant eux...

Peut-être que la solution de ce havre de paix se trouverait à Gaza; lieu de milliards de dollars versés par l'International en terme de dons en espèces, d'aides, de livraisons journalières de denrées et matériaux provenant d'Israël "le pays ennemi", ville contrebandière par excellence ?.. Il est vrai que l'International semble ne pas avoir encore décidé d'une définition du terrorisme !...Ainsi l'Egypte "des militaires" serait-il un état terroriste alors qu'il ferme les tunnels souterrains creusés de Gaza, alors que les droits de passages de Gaza vers l'Egypte sont plus qu'infimes, alors que l'Egypte d'aujourdhui semble décidé à pourchasser l'extrémisme islamiste jusqu'aux profondeurs du Sinaï ? Et durant ce temps des attentats provenant de Gaza ne cessent de se concrétiser contre l'état d'Israël, contre ses citoyens, contre ses soldats... Apparemment les balades sur l'axe Philadelphie ne seront pas pour demain...

Il y aurait bien évidemment l'Iran où tout aurait changé d'un coup ( à preuve les accords et relations diverses avec l'U.E..): plus d'Ahmadinejad et voilà un nouvel état ouvert, rieur, empreint de désirs du tout changer, de cesser toute propension nucléaire militaire...Et voilà l'International qui se rue afin de signer au plus vite des accords que personnes ne pourra vérifier du côté iranien...Demain l'Iran sera bien évidemment le pays de la bienvenue, où il fera bon séjourner à l'ombre des ouvertures occidentales...J'ai bien écrit "uniquement occidentales" !..

Et puis nous avons ce qui est nommé "autorité palestinienne" la petite chouchou de la classe Occident...Vous la connaissez; c'est elle que l'on retrouve toujours en fond de classe, brimée, punie, dont personne ne tient compte, constamment blâmée par son maitre "Israël"...Il est vrai que l'International a avalé on ne peut mieux l'histoire d'ancêtres "peuple palestinien", la définition d'une terre palestinienne...et ce jusqu'à même une culture palestinienne...L'actualité fiction ou pas.. se veut que prochainement (à force de pressions internationales) il y aura une terre de "Palestine" créée de toutes pièces et qui ne saura qu'obligatoirement correspondre à cette définition du paradis sur terre où l'International sera plus qu'heureux de séjourner...Voilà donc ce lieu de villégiature tout trouvé ! A moins que...

A moins que le seul état en désirs réels de paix depuis de longues décennies ne soit effectivement là, face à cet Occident qui ne le voit pas, qui le juge et le condamne par avance...état qui aide les pays voisins, qui soigne leurs malades, blessés et accidentés, qui octroye des emplois, qui donne en désirs de développements de relations pacifiques et se retrouve dans la peau du condamné perpétuel...Israël n'est-il pas ce seul havre au désir de paix moyen-orientale. Mais une question me chiffonne: ne serait-il finalement pas le seul dans cette region ?? 

Sources: nuitdorient.com - Media Groupe de Travail sur la Syrie - mako.co.il

Marc Lev ( auteur de "Et si..?" et "Après-demain ?" Edilivre - romans brûlants de cette actualité de Taqya et d'extrémismes islamistes...)

Un exemple de critique publiée de "Après-demain ?" :

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Où se les procurer (entre autre) en ligne:

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

22 octobre 2018

Comment ne pas se souvenir de Ytshak Rabin ?

Territoires "occupés", territoires "libérés", Israël, Jordanie, Cisjordanie, Palestine...23 années se sont déroulées depuis la disparition de Ytshak Rabin, et année aprés année nous nous retrouvons à nous souvenir de ce symbole qu'était devenu de par le monde l'ancien Premier ministre d'Israël, feu M. Ytshak Rabin.

Sans désirer ici faire ressortir les démons de l'extrémisme d'alors ( de cette année 1995) et peut-être bien également d'aujourd'hui.., sans vouloir aucunement réouvrir les spéculations quant à son assassinat et alors que le terrorisme n'a jamais cessé de nous toucher, sans désirer ici aucunement prendre parti quant à cette politique menée alors par Ytshak Rabin, je ressens le besoin de nous rappeler le chemin qui aurait pu être parcouru face à ce qui est appelé "autorité palestinienne" depuis cette année 1995 et qui...

Pour souvenir, Ytshak Rabin a été à l'époque l'un des acteurs des accords d'Oslo ( septembre 1993) par lesquels Israël reconnaissait la légitimité de l'O.L.P de Yasser Arafat d'alors ( du Fatah de Mahmoud Abbas d'aujourd'hui) - document ci-dessous :

La lettre de Yitshak Rabin

9 septembre 1993

Monsieur le Président,

En réponse à votre lettre du 9 septembre 1993, je souhaite vous confirmer qu’à la lumière des engagements de l’OLP qui y figurent, le gouvernement d’Israël a décidé de reconnaître l’OLP comme le représentant du peuple palestinien et d’ouvrir des négociations avec l’OLP dans le cadre du processus de paix au Proche-Orient.

Yitzhak Rabin Premier ministre d’Israël.

Rabin par cet accord commençait à paver le chemin de lendemains qu'il croyait de paix avec les voisins palestiniens (tout au moins l'espérait-il...), d'ailleurs Yasser Arafat reconnaissait  par celui-ci "le droit d'Israël à vivre en paix" et demandait ( certes officiellement mais certainement pas officieusement !..) aux palestiniens de renoncer à la violence et au terrrorisme...Voir document ci-dessous :

 

 La lettre de Yasser Arafat à Jollan Joergen Holst

9 septembre 1993

Cher ministre Holst,

Je voudrais vous confirmer que lors de la signature de la déclaration de principe je prendrai la position suivante dans mes déclarations publiques :

A la lumière de l’ère nouvelle inaugurée par la signature de la déclaration de principe, I’OLP encourage et appelle le peuple palestinien de Cisjordanie et de la bande de Gaza à s’associer aux mesures conduisant à la normalisation des activités quotidiennes. rejetant la violence et le terrorisme, contribuant à la paix et à la stabilité, et contribuant activement à la préparation de la reconstruction, du développement économique et de la coopération.

Sincèrement,

Yasser Arafat. président de l’Organisation de libération de la Palestine.

Depuis ô combien d'eau a coulé sur les rives israéliennes !  Et ainsi de Ehud Barak à Ehud Olmert, puis à Benjamin Netanyahou, aucun d'eux n'ont cessé depuis cette "profession de foi" palestinienne d'en appeler à Arafat comme à son successeur Mahmoud Abbas afin que celui-ci fasse connaitre ouvertement son désir de paix pour et envers son peuple, afin que celui-ci vienne discuter entre 4 yeux, directement pour concrètement faire avancer les choses...

Les lettre signées ci-dessus il y a 23 ans auraient pu, dû.. nous amener ce jour, en cette commémoration vers une région tournée vers l'avenir, coopérant, marchant de pair, avançant dans le sens positif de l'histoire qui semble bien malheureusement ne pas avoir bougé d'un pouce, peut-être même avoir reculé quelque peu...

Rabin disait : " il faut combattre le terrorisme comme s'il n'y avait pas de négociations, et négocier comme s'il n'y avait pas de terrorisme", et après les centaines d'attentats, les milliers d'obus et roquettes, les accords, discussions, traités restés lettre morte devant la non volonté de paix flagrante de "l'autre partie", je reste moi aussi parmi les dizaines de milliers d'israéliens à me souvenir, à contempler le journalier.. et à pleurer sur ces années trop nombreuses à désirer, rêver, utopiser cette paix qui ne s'est jamais réellement pointée à l'horizon, et avec de plus un dénigrement international de plus en plus profond de la politique israélienne pour ne pas dire des pratiques juives et du judaisme..

Arafat écrivait: "I’OLP encourage et appelle le peuple palestinien de Cisjordanie et de la bande de Gaza à s’associer aux mesures conduisant à la normalisation des activités quotidiennes rejetant la violence et le terrorisme, contribuant à la paix et à la stabilité"...Ah ses écrits comme ses déclarations ! Qui aurait pu demander plus ?.. Ah les écrits comme les déclarations de son successeur Mahmoud Abbas ! Y verrais-je une sorte de mimétisme dans l'art de la Taqya ?...

Si les écrits restent et les déclarations de bonnes intentions font somme toute bonne impression et ont une incidence certaine sur l'international, quelles décisions concrètes étaient prises derrière les rideaux, en coulisse ?.. Celles qui faisaient et font encore le jeu du terrorisme journalier ? 

N'oublions pas que encore actuellement en 2018, L'OLP de Mahmoud Abbas (cette organisation considérée comme modérée...), a encore ce jour dans sa charte des clauses telles que:

Article 2: La Palestine, avec les frontières qui étaient les siennes sous le mandat britannique, est une unité territoriale indivisible...A comprendre :l'état d'Israël, les territoires palestiniens et la Jordanie...

Article 6: Les juifs qui demeuraient en Palestine jusqu'au début de "l'invasion sioniste "...seront considérés palestiniens...

Article 9: La lutte armée constitue la seule façon de libérer la Palestine...

Article 15: La libération de la Palestine, d'un point de vue arabe, est un devoir national (qawmi) et vise a l 'élimination du sionisme de la Palestine

Article 19: La partition de la Palestine en 1947 et l'établissement de l'état d'Israël sont entièrement illégaux...

Article 20: La déclaration Balfour, le Mandat pour la Palestine, et tout ce qui a été fondés sur eux sont déclarés nuls et non avenus...

A noter qu'Arafat avait bel et bien écrit à Rabin lui disant que les textes de la charte de l'OLP faisant mention de l'obligation de détruire l'état d'Ísraël étaient "inopérants" et "sans validité" mais n'ont jamais été officiellement abolis...

Si la paix du côté palestinien aurait été désirée, réellement, véritablement, sciemment, il y a de nombreuses années que celle-là règnerait sur la petite ( trop petite) terre d'Israël mais...

Et pour en revenir à Ytshak Rabin, il semblerait qu'il avait bien raison: "la Bible n'est pas un cadastre"...

 Marc Lev ( auteur de "Et si..?" et "Après-demain ?" Edilivre - romans brûlants d'actualité...)

Un exemple de critique publiée de "Après-demain ?" :

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Où se les procurer en ligne:

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

 


17 octobre 2018

12 années de régime du Hamas et la paix alors ?..

Alors que les roquettes recommencent à pleuvoir sur Beer-Sheva, alors que l'état d'Israël a procédé en 2008 unilatéralement à un retrait de cette bande de Gaza,le terrorisme islamique n'a jamais cessé depuis ces 12 années que le Hamas a pris le pouvoir à Gaza, alors que celui-ci aurait pu entrainer derrière son sillage un développement humanitaire et social d'évidence où les mots de Shalom, Salam, Peace auraient trôné au nez et à la face de l'International, mais... 

Certes Benyamin Netanyahou a prononcé à maintes reprises ce mot symbolique alors que des discussions, rencontres, traités sans nombre ont été signées, se sont concrétisées sur le papier, ont tenu le devant de l'information internationale comme nationale pour au final parvenir à des préludes, des préliminaires-simagrées de discussions sans issue !..Shalom rêvée ? 

Shalom : un mot devenu symbole sur cette terre d'Israël qui n'a jamais pu en profiter depuis sa création, qui a vu guerres après guerres, attaques après combats, terrorisme après attentats...sans aucun relâche, sans possibilité de respirer librement sans cette épée de Damoclès figée inlassablement sur nos têtes: où sera le prochain attentat, où tombera la prochaine salve de roquettes, où tirera-t-on sur un véhicule israélien, où ??

Shalom: un groupe de lettres qui s'apparente à des mains tendues, à des recherches de lendemains communs, à des désirs d'exister par la joie, le bien-être, le relationnel direct, l'amitié peut-être ? Utopie de paix ?

Shalom : qui veut dire reconnaissance de l'autre, recherche d'une sécurité commune, envie réelle d'aller de l'avant, de laisser le passé derrière soi pour les peuples trop fatigués et usés par des années de vie non vie.

Le second vocable, Salam a été prononcé par Netanyahou afin de démontrer clairement aux populations arabes, palestiniennes que du côté israélien on ne parle pas uniquement pour soi-même mais que l'on tient compte de la partie adverse, de l'ennemi venu pour ?? Salam chimères ?

Mahmoud Abbas de l'époque et actuellement n'a-t-il jamais agi afin de conclure ce fameux Salam ? Ses projets de lendemains au côté d'Israël ont-ils pour propension de se saluer matin juifs comme arabes, de s'inviter, de nouer des relations de populations ne demandant qu'à se côtoyer pour le meilleur ? N'aurait-il pas plutôt pour désir de récupérer du territoire, le territoire, de partager Jérusalem ( cette cité qui n'a jamais rien eu de sainte dans les lignes du Coran), de faire lever tout barrage, de permettre ainsi une certaine remontée de son prestige dans la rue palestinienne de Gaza ? D'ailleurs ses discours ne laissent aucun questionnement sur la question : il ne parle concrètement pas de son désir de paix mais bel et bien de celui de prendre à droite, récupérer à gauche, d'interdire les constructions, de reprendre...

Certes, il y a en général condamnation officielle des attentats! Certes à plusieurs reprises les services de la police palestinienne ont aidé afin de retrouver un véhicule ayant appartenu à des terroristes, ont incarcéré..! Et le Salam s'est-il concrétisé pour autant ??

Le mot Peace, lui, s'adresse aux intérêts américains dans la région, à la vision d'un président américain qui saura aider véritablement à établir une situation de paix au Moyen Orient, à l'auréole qui pourrait accompagner ce même président dans l'éventualité d'une réussite des accords.

Mais jusqu'à présent qu'avons-nous vu du côté " désir de paix palestinien"- gouvernance américaine, et quoiqu'à l'indéniable l'administration Trump semble la plus encline à marcher de pair avec l'état d'Israël et non contre? Des préludes de Salam où  la reconnaissance par la gouvernance américaine de l'état d'Israël et de son droit à vivre dans la paix dans cette région y compris à Jérusalem se sont effectivement concrétisés, mais où l'on a nullement entendu une A.P prendre clairement position dans le sens de cette Peace, reprendre des pourparlers cessés par elle, aller de l'avant pour solutionner par la paix, le Salam, mais...

Le Hamas qui n'a jamais eu de cesse de se réarmer, de creuser de nouveaux tunnels, de se pourvoir en nouveaux missiles plus puissants et meurtriers.. laisse clairement entrevoir jour apres jour qu'il va y avoir de nombreux autres attentats, des missiles et roquettes, des incendies volontaires, des tentatives de tuer de l'israélien. La seule question qui semble préoccuper ce fameux Hamas ( et ses bandes associées...) semble être quant à notre journalier israélien: où concrétiserons-nous notre prochain attentat en Israël, de quelle manière, par quel biais ?? Sans omettre nullement la responsabilité ( pour ne pas dire la gloriole..) pour les actes "d'héroïsme" commis ici et là sur le sol d'Israël avec une allocation mensuelle aux "pauvres détenus dans les prisons israéliennes", aux familles des "martyrs"...

Je ne me place aucunement en fin stratège ni en spécialiste en discussions de haut niveau mais il me semble que si Mahmoud Abbas comme son organisation en appelaient publiquement  Binyamin Netanyahou à oeuvrer de pair pour éliminer toute trace des terroristes du Hamas et des groupes et mouvements associés, et ce jusque dans les rues de Gaza, travaillant au coude à coude afin d'oeuvrer pour une cause on ne peut plus commune, cela aurait démontré clairement d'une volonté de recherche de paix, cela aurait de-même pu être la nouvelle ouverture concrète du régime Trump chapeautant ainsi ce désir sans fin des gouvernants américains divers d'être acteurs concrets dans un dénouement positif.

Serait-il possible, concevable que le gouvernement israélien fasse savoir au Hamas, à l'A.P, à l'International qu'à chaque acte terroriste commis contre l'état d'Israel ou ses habitants l'acte de paix final  ( dans l'espoir qu'il se concrétise un jour) serait amputé de X kilomètres: tant de territoire par missile, par attentat, par assassinat ?..

Ne pourrions-nous pas trouver meilleure cause commune ? Meilleur concret vers un cheminement de paix ? Meilleure raison afin d'en finir une fois pour toute avec le terrorisme et la terreur sur le sol israélien ?

Si mon idéal, mon rêve ( pour ne pas dire: mon utopie), mon désir ( et celui de millions d'israéliens) de paix ne tenait qu'à ces trois mots: Shalom, Salam, Peace, la chose serait si aisée, et pourtant... 

Marc Lev auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme avaient été prévus sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que certains nomment "les changements"... 

 

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, sur le site Jss News, en ligne : fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...): 

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx  

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

28 septembre 2018

En cette veille de Simhat Torah, imaginons...

Imaginons que si en ce 29 novembre 1947 qui a vu alors l'adoption par l'ONU du partage de la Palestine en 2 états indépendants, un juif et un arabe, la chose aurait été à l'époque tout bonnement acceptée par toutes les parties...

Imaginons de-même qu'en date du 14 mai 1948 aucune guerre n'aurait été déclarée par les arabes refusant catégoriquement le partage...

Imaginons qu'après la guerre des "Six jours" en juin 1967, le gouvernement israélien de l'époque ait refusé contre vents et marées de se retirer des territoires conquis durant cette guerre : le Sinaï, la bande de Gaza, la Cisjordanie, Jérusalem-Est, le plateau du Golan...

Imaginons qu'en avril 1982 l'état d'Israël se serait opposé de-même à rendre tout le Sinaï à l'Egypte, qu'en mars 1989 le même refus se serait produit envers l'enclave de Taba...

Imaginons que suite à l'opération "Paix en Galilée" par laquelle l'armée israélienne pénétra sur le territoire libanais afin d'en chasser les factions terroristes de l'époque, jamais il n'y aurait eu de retrait israélien de cet état voisin...

Imaginons qu'en décembre 1988 (il y a trente années de cela...) Yasser Arafat alors chef de l'OLP n'aurait pas uniquement annoncé devant les instances onusiennes "le droit d'Israël à vivre en paix et son renoncement total au terrorisme", mais aurait fait suivre ses paroles d'actes concrets...

Imaginons qu'en mai 1994 jamais aucun accord du Caire n'aurait été signé avec l'Autorité Palestinienne quant à l'autonomie de la bande de Gaza et la ville de Jéricho...

Imaginons de-même que le 30 novembre 1997 le gouvernement israélien n'aurait pas accepté un premier retrait (certes limité) de Cisjordanie, que le 23 octobre 1998 aucun retrait supplémentaire de 13% de la Cisjordanie n'aurait été accordé par Israël aux palestiniens...

Imaginons que ce 4 septembre 1999 non seulement il y aurait eu une relance du traité de paix (accords de Charm el Cheikh), mais la chose se serait poursuivie par des actes palpables...

Imaginons qu'en mars 2000, un nouveau retrait israélien de Cisjordanie ne se serait pas concrétisé...

Imaginons qu'en date du 2 février 2004, le chef de la diplomatie israélienne d'alors, Ariel Sharon, n'aurait jamais annoncé son intention de démanteler les implantations juives de la bande de Gaza, ne déracinant pas ainsi "quelques" 7500 âmes de leurs habitats...

Imaginons que le Hamas n'aurait en aucune façon été élu aux élections législatives palestiniennes ce 25 janvier 2006...

Imaginons qu'en juin 2007 aucune guerre fratricide Hamas-Fatah ne se serait déclarée ne donnant ainsi aucunement le contrôle de la totalité du territoire de Gaza aux mains du Hamas...

Imaginons qu'à la conférence d'Annapolis en novembre 2007, Ehud Olmert et Mahmoud Abbas n'auraient pas uniquement déclaré s'engager à conclure un traité de paix jusqu'à la fin 2008, mais y seraient parvenus...

Imaginons qu'en décembre 2008 il n'y aurait eu aucun tir de mortiers des brigades Ezzedine Al-Qassam vers les territoires israéliens, brisant ainsi une trêve décidée par le dirigeant du Hamas, Khaled Mashaal, en juin 2008...

Imaginons qu'en juin 2010, l'état d'Israël n'aurait annoncé et donc concrétisé aucun assouplissement de l'embargo sur Gaza...

Imaginons que la reprise des pourparlers directs du 2 septembre 2010 et ce, "sans conditions"...chose acceptée par la partie israélienne comme palestinienne...se serait effectivement soldée par un succès pour tous...

Imaginons qu'en 2014 il n'y aurait eu aucune suite d'attaques sans nombre contre des civils israéliens provenant de Gaza et qu'ainsi l'opération " bordure protectrice" n'aurait eu aucune raison de se concrétiser...

Imaginons que jamais au grand jamais l'operation "Plomb Durci" n'aurait eu aucune raison de se materialiser...

Imaginons que l'idee du terrorisme des cerfs volant et autres ballons incendiaires n'aurait jamais germee dans la tete de ceux qui rejettent tout etat d'Israel...

Mais l'imaginaire et la réalité empruntent trop souvent dans cette région des directions différentes pour ne pas dire opposées, et qu'y faire si l'état d'Israël fut déjà attaqué alors qu'il commençait tout juste à se créer, comment changer un passé entrecoupé de réunions, de rencontres, de pourparlers, de traités signés, de décisions régionales et internationales...qui jamais n'ont su aboutir à la paix ?

Alors que les derniers pourparlers de jadis se devaient d'être "sans conditions préalables", que dire des déclarations de Mahmoud Abbas du 25 septembre 2010 ( qui n'ont guère évoluées depuis..) devant l'assemblée onusienne demandant à Israël de choisir entre la paix et la colonisation, de mettre fin au blocus de la bande de Gaza, de démanteler la barrière de sécurité entourant la Cisjordanie ??

A l'ombre de la situation actuelle entre les freres ennemis fatah et hamas quant à Gaza et au territoire d'Israel peut-on imaginer des lignes concrètes, claires, d'avancées quant à des négociations sérieuses et réelles avec Israel ?.. 

L'état d'Israël a su prouver historiquement parlant son non désir ni intérêt en terme de colonisation ( les exemples cités plus haut le prouvent on ne peut mieux...), mais également son désir de pouvoir vivre dans une région sûre, sans aucune crainte d'attaques terroristes, de roquettes, d'incendies envoyés sur des jardins d'enfants, sur des civils, en un mot : son désir de paix.

Et si les choses s'étaient déroulées différemment...

 

Marc Lev ( auteur de "Et si ? "et "Après-Demain..?" eds Edilivre Paris) où l'on se trouve au coeur des terrorismes politiques...

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

Sources: lejdd.fr - lexpress.fr   

26 septembre 2018

Une fois de plus l'O.N.U...

Il est vrai que nous connaissons tous cet adage comme quoi l'histoire ne fait que se répéter et qu'au final rien de bien nouveau ne se révèle d'une décennie à l'autre !..Qui se rappelle encore ce jour du fameux discours d'Arafat en 1974 devant l'assemblée de l'ONU avec sa branche d'olivier tenue symboliquement dans sa main droite ? L'ONU de l'époque n'a malheureusement guère évoluée et a déjà en 1974 totalement fait l'impasse sur la main gauche d'Arafat tenant elle un pistolet ( et ceci aucunement symboliquement..) et non pas une colombe de la paix...

Ainsi ce terrorisme qui ne cesse de nous provoquer ici en Israël jour après jour qu'a-t-il somme toute de nouveau face à ces vagues qui se sont répétées sans arrêt depuis que l'état d'Israël existe ?

Rappelons-nous donc ici de ce Yasser Arafat, pistolet au côté (comme signe déjà indélibile de ce désir de paix et de bon voisinage avec les israéliens..) s'adressant à l'ONU le 13 novembre 1974 et qui parlait en ces mots empreints de logique..: "Si cette immigration des Juifs en Palestine avait eu pour but de leur permettre de vivre à nos côtés, en jouissant des mêmes droits et en ayant les mêmes devoirs, nous leur aurions ouvert les portes, dans la mesure où notre sol pouvait les accueillir. Tel a été le cas pour les milliers d’Arméniens et de Circassiens qui vivent parmi nous en tant que frères et citoyens bénéficiant des mêmes droits. Mais que le but de cette émigration soit d’usurper notre terre, de nous disperser et de faire de nous des citoyens de deuxième catégorie, c’est là une chose que nul ne peut raisonnablement exiger de nous. C’est pour cela que, dès le début, notre révolution n’a pas été motivée par des facteurs raciaux ou religieux. Elle n’a jamais été dirigée contre l’homme juif en tant que tel, mais contre le sionisme raciste et l’agression flagrante."..Propos qui furent alors longuement applaudis par cette assemblée de l'ONU qui semble elle aussi ne pas avoir beaucoup évolué si ce n'est même s'être totalement vendue à cette cause...Oublis de la situation de ces arabes ayant fui à l'époque la terre du tout nouvel état d'Israël vers les "pays frères arabes" : Liban, Syrie, Jordanie, Egypte où ces mêmes populations n'ont aucun droit, n'ont aucune nationalité, ne peuvent pas acheter de terrains, j'en passe et des pires...Certes citoyens de seconde catégorie mais serait-ce en Israël ?!

Reprenons maintenant les propos de Abou Mazen (qui comme je le prévois ne diffèreront pas ce jour de l'époque..) comme quoi l'Autorité Palestinienne n'acceptera "pas une continuation de cette situation où l'on tue nos enfants de sang froid", comme quoi les "palestiniens sont sous le feu d'attaques et que ceux-ci ne feront aucune concession quant à leurs droits et qu'ils continueront à se battre afin de défendre l'esplanade du Temple"..

Donc il s'avèrerait que l'état d'Israël " tue les enfants arabes de sang-froid"...Doit-on même répondre à de telles abjections ? Demandons donc ce qu'en pensent les familles juives dont les enfants ont été assassinés " de sang-froid" par ces mêmes arabes ? Demandons comment les victimes nombreuses du terrorisme arabe palestinien ressentent la chose ?..

Quant à l'esplanade du temple, lieu saint par excellence pour le peuple juif, s'il y a usage politique et terroriste du lieu ceci est un apanage des instances palestiniennes... 

Certes une raison terroriste supplémentaire qui a pour nom "Al Aqsa"- "Mont du Temple".. où s'il y a bien un type de lieux où les autorités israéliennes d'un gouvernement à l'autre ont toujours oeuvré afin de garder le statu-quo, ce sont les lieux saints envers toutes les religions; alors devrions-nous ici relever le caillassage journalier des juifs depuis cette esplanade, les amas de pierres entassées à l'intérieur de la mosquée, les cocktails molotov de-même ?? 

Lieu saint musulman ou tout bonnement hangar où stocker des armes, des munitions, des objets qui n'auraient pas obligatoirement pour propension la prière mais peut-être bien autre chose ?..

Revoyons maintenant le nombre de pourparlers, de traités, de concessions de territoires proposés par les divers gouvernements israéliens depuis ces 41 années où Arafat plaidait et déjà persuadait du bon vouloir d'évidence des dirigeants palestiniens...Combien d'accords acceptés et signés ? Combien de traités refusés par les palestiniens ? Combien de terrains - création d'un état palestinien voisin rejetés par ces mêmes dirigeants palestiniens ? 

Arafat disait que "la révolution palestinienne n'a jamais été dirigée contre l'homme juif ( mais il ne parlait pas des enfants juifs...) mais contre le sionisme raciste et l'agression flagrante" et voilà donc des paroles qui devraient poser du baume sur les blessures des victimes juives enfants comme adultes, de leurs familles israéliennes...A comprendre : nous pouvons souffler face au passé comme au présent car jamais au grand jamais les instances palestiniennes et leurs bras ne s'en sont prises ou ne se prendront aux populations civiles...Peut-être que nous nous trouvons ici dans un cas similaire aux états européens où les actes terroristes d'évidence se retrouvent plus que fréquemment sous des titres tels que: "un déséquilibré a encore frappé"?..

Arafat disait que les palestiniens ne "feront aucune concession quant à leurs droits".. et découvrir que tel terroriste est un technicien travaillant dans la société israélienne Bezek, que tel autre est maçon en Israël, que d'autres travaillaient dans la construction ou ailleurs ( tous bien évidemment des "citoyens de seconde catégorie"..), en Israël, avec une carte d'identité israélienne, ne serait-ce pas la plus belle preuve que leurs droits ne sont pas bafoués et qu'ils font bel et bien partie de cette société israélienne qu'ils haïssent pourtant ? 

On peut ajouter à ces raisons de haine le fait qu'il y a un programme au Technion au titre de "l'excellence de la jeunesse arabe" financé par des mécènes juifs.. et avec près de 20% du total des étudiants de ce Technion qui sont arabes..

Un état palestinien aurait pu s'être créé il y a des années de cela mais n'aurait-il pas fallu une main qui le veuille cet état, qui l'accepte, le prenne, le dirige et le développe ? Branche d'olivier dans la main droite..

Sur ce, les gouvernements occidentaux, l 'U.E, le monde arabe... en profitent pour rappeler qu'il serait grand temps de bouger en faveur d'une solution à deux états car cette solution risque de ne plus pouvoir se concrétiser...

Un rappel tout de-même: la solution de deux états existe depuis belle lurette; elle a été proposée à maintes reprises par les divers gouvernements israéliens, changée, améliorée et repoussée catégoriquement d'une décennie à l'autre par ces mêmes dirigeants palestiniens, et peu importaient les concessions israéliennes...

A l'ombre des "discussions venant d'ailleurs.." m'est avis qu'il serait grand temps que l'International, voit la réalité en face et agisse comme il se devrait: les dirigeants palestiniens n'ont jamais désiré (depuis Arafat) un état voisin à Israël mais bel et bien un état en place d'Israël !..Mais peut-être que pour admettre cela il vous faudrait revoir l'allocution de Arafat, pistolet ( de paix bien évidemment..) au côté, où ce "rêveur d'un état" oubliait tout simplement de dire qu'il désirait un état en place d'Israël et non pas à ses côtés..

Il serait à mes yeux grand temps pour l'International de se rendre à cette évidence qu'il n'y aura aucun état palestinien à moins que celui-ci ne remplace purement et simplement l'état d'Israël.

La question actuelle posée à l'ombre d'un antisémitisme grandissant sur les terres européennes, à l'ombre des politiques face aux migrants arrivant en masse en Europe, à l'ombre d'une politique éternelle de compassion.. ne serait-elle pas : ce remplacement pur et simple d'un état démocratique par un état terroriste gènerait-il l'International et autre ONU ou contribuerait-il à mener cette politique de l'autruche qui semble bel et bien s'être mise en place?..   

Marc Lev auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que certains nomment "les changements"... 

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, en ligne : fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...): 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

24 septembre 2018

La solution au conflit en Syrie : l'état d'Israël ?..

Alors que l'International continue ( depuis déjà combien d'années ?..) à ne pas désirer s'induire concrètement dans ce qui est un nouveau dossier "crimes contre l'humanité" mais que chttt on ne nomme pas.., quels scénarios peut-on attendre pour des lendemains qui ne laissent rien de bien réjouissant ?..

Vous me direz: il y a bien eu condamnation en .. 2012 devant l'Assemblée générale de l'ONU, condamnation suivie d'une   résolution adoptée par 137 voix pour, 12 contre et 17 abstentions exigeant du gouvernement syrien qu'il mette fin à ses attaques contre la population civile, soutenant les efforts de la Ligue arabe pour assurer une transition démocratique à Damas et recommandant la nomination d'un envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie...Oui, il y a presque 7 années de cela !..

Mais tout cela ne semble malheureusement que faire partie d'une poudre aux yeux des populations de l'International car le Conseil de sécurité n'a aucun droit de veto à l'Assemblée et ceci n'aura eu au final qu'une portée purement symbolique...

D'ailleurs la pierre des actions concrètes contre les exactions du régime d'Assad - de l'Iran associé qui semblait commencer sérieusement à s'erroder pour cause de divergences a su commencer à apparaitre au sein de l'Union européenne, puis tout redevenait comme avant : allez, ne sanctionnons pas, plus le régime iranien ...

Durant ce temps, donc, l'Iran pour sa part, aide, arme, conseille, se tient aux côtés de cet allié fidèle qu'a été et qu'est le régime syrien...

De deux choses l'une: ou bien "l'expérience iranienne" en la question prendra le dessus des manifestations populaires qui seront écrasées dans le sang, puis oubliées...ou bien le peuple syrien finira par avoir gain de cause et chassera le tyran...

Des milliers de réfugiés syriens se sont bousculés vers la Jordanie...Et imaginez que demain les frontières jordaniennes se ferment (plus de place, pas moyen de gérer ces réfugiés. peur que cela ne fasse boule de neige avec la situation actuelle jordanienne...), imaginez que la situation actuelle en Syrie ne soit pas encore résolue, imaginez la population syrienne de quelques 21 millions d'âmes...où serait la soupape de sortie ?..

Imaginez que ne serait-ce que 3% de la population syrienne ait entendu dire qu'en Israël (oui, dans ce pays "ennemi" !) la vie n'est au final pas si mauvaise...que ces "quelques" 630.000 personnes décident de forcer le passage vers Israël, de demander aux instances internationales de les reconnaître comme réfugiées politiques, de forcer la main à Israël afin de les laisser s'installer à Haïfa, Jérusalem ou ailleurs...

Pas de décisions concrètes à l'ONU, l'envoi de Casques Bleus qui semblent des plus improbables au vu des divisions européennes, la Russie comme la Chine bloquant toute condamnation du régime syrien...et si au final l'état qui sera directement touché aura pour nom "Etat d'Israël", coincé à nouveau par un conflit qui ne le concerne pas et pourtant bien obligé de s'y induire...

La Syrie d'aujourd'hui sera-t-elle une seconde Iran de demain ? Auquel cas Israël se devra de revoir sa politique quant à cet état aux frontières partagées, et cela, sans l'ombre d'aucun doute sans aucun appui des instances onusiennes...A moins que le conflit ne perdure, ne s'installe dans le temps comme cela semblerait actuellement plus que probable avec une ingérence obligée israélienne pour cette même cause de frontières communes...

Et puis...des sons des opposants à Assad se sont bel et bien déjà faits entendre quant à des lendemains de victoire interne qui seront axés vers des actions anti-israéliennes, vers des désirs de "récupérations de terres"...

Alors, oui, l'International n'a qu'à laisser les choses se faire d'elles-mêmes comme il sait si bien le faire...au moins ainsi il y aura demain une majorité écrasante de mains levées dans les rangs onusiens qui pourra voter contre des réactions - interventions israéliennes et pour l'obligation "humanitaire" de recueillir ces réfugiés... 

 Marc Lev (auteur de "Après-demain ?" où les pieds de nez iraniens ont sans l'ombre d'aucun doute été devinés...) et de "Et si..?" (où la terreur et le terrorisme se retrouvent sur le sol français...)(eds Edilivre).

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, sur le site Jss News, en ligne (amazon.fr...):

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx.

Sources: AFP news - lepoint.fr - le figaro.fr

 

04 septembre 2018

Nouvel année et honte humanitaire internationale !

Alors que le Nouvel An juif frappe à ma,nos portes, que celui-ci se veut réflexions, approfondissements de l'année écoulée, demandes de pardons, je me suis senti dans l'obligation de faire quelque peu le point de l'humanité de cette dernière année, de ces dernières années...

Nous avons donc été témoins de révolutions arabes suivies de tueries, de massacres,de viols, de gazages, d'arrestations, d'incendies de mosquées mais également d'églises, de destructions de sites archéologiques, de...

On a pu voir des milliers de réfugiés quitter leurs terres pour s'en aller ailleurs, loin des tueries, des massacres, des vols...

On a de-même été témoins de camps palestiniens (non, pas en Israël !...) en Syrie bombardés, rasés, dévastés, sans nourriture ni minimum des besoins assouvis et..?

L'International, mais également cet international "humanitaire" s'est retrouvé atteint d'aphonie aiguë, apparemment cela semblerait évident.. de"manques de moyens", "manque d'affichages en appelant aux boycotts", "manque de personnes intéressées à manifester", peut-être même et pourquoi pas de "manque d'humanisme" ?..

Mais la chose serait-elle "humainement" possible ? La logique des actions "humanitaires" se baserait-elle, se serait-elle basée ces dernières années sur une différenciation pure et simple des situations, des victimes, des morts ..?

Prenons le cas de l'action "boycott"; que cela soit un moyen concret, vendeur, qui marche quant à condamner les actions d'un état  ne fait je pense aucun doute dans l'actuel. Ainsi combien d'appels aux boycotts n'avons-nous entendu durant ces  dernières années quant à la politique d'Israël, quant à la situation "désastreuse" de Gaza, et ce, jusqu'à même des slogans quant à une politique d'apartheid qui serait instaurée sur le territoire d'Israël ?

De combien d'actions de flottilles, d'appels à ne pas acheter le "made in Israël", de manifestations devant ou même à l'intérieur de magasins vendant des productions israéliennes avons-nous été témoins ces dernières années ?

De-même, serait-il logique de dénombrer ici le nombre de manifestations anti-israéliennes concrétisées ici et là, menées souvent par des organismes "humanitaires", où le slogan véhiculé en appelait à gommer simplement l'état d'Israël de la mappemonde ?

Et donc dans tout cela qu'en a-t-il été et qu'en est-il des situations au Yémen, en Egypte, en Syrie ?? Ah cet humanitaire qui ne voit bien que ce qu'il veut voir !..

L'association "euro-palestine" qui a su considérer au mieux la situation à Gaza comme "un crime contre l'humanité", est-elle devenue atteinte de cécité, d'aphonie, de problèmes d'audition ?..Des centaines de victimes là, des millliers ailleurs, des centaines de milliers en Syrie, et pas de crime contre l'humanité ?? Ne serait-elle à même d'élargir son intitulé ( à défaut de tout bonnement le changer..) en "Euro-Syrie", en "Euro-Yémen"..?

L'association PACBI (palestinian campaign for the academic and cultural boycott of Israël) n'a-t-elle pas vu, compris, interprété la situation ailleurs, dans des états où même leurs frères palestiniens se retrouvaient dans les rôles de victimes de régimes arabes ? N'a-t-elle point eu connaissance du peu de cas des états islamiques riches en pétro-dollars vers ce fameux "peuple palestinien" ?..

N'a-ton pas vu pour exemple l'U.E adopter en juillet 2013, une décision interdisant aux membres de cette Union de se pourvoir en denrées et produits provenant de certaines régions d'Israël, et ce, jusqu'au territoire des hauteurs du Golan ?

De-même, cette même année 2013 n'a-ton pas été témoins de l'action de 2 chaines hollandaises de supermarchés afin de retirer tout bonnement les produits provenant des "implantations israéliennes" ?? Et l'affaire "Soda-Stream" a-t-elle été bénéfique envers les palestiniens qui travaillaient dans cette usine dans ce que certains nomment "territoires" ou a-t-elle entrainée une situation de chomage pour des dizaines d'entre eux ..? Allez, appelez donc au boycot !..

Et le devenir des chrétiens dans ces états où les violences, attentats et autres guerres sont devenus monnaie courante ces  dernières années, qu'en est-il des appels à l'humanisme, à la reconnaissance de l'autre "différent" ?

En Syrie, les enlèvements dans un but d’extorsion touchent de manière toujours plus forte les chrétiens et l’on est arrivé à compter plus de 1.800 victimes de différents groupes et religions. Pour ne citer qu'en exemple: un cas qui a alarmé les églises syriennes concerne deux prêtres d’Alep, les Pères Michel Kayyal – arménien catholique – et Maher Mahfouz – grec orthodoxe – enlevés le 9 février 2013...Où est donc l'International ? Les "manipulateurs d'appels aux boycots " ?..

En Egypte, d’après l’Union des jeunes de Maspero (une organisation copte), 38 églises ont été incendiées et 23 autres partiellement détruites dans tout le pays.Depuis le début de la répression des manifestations islamistes par les autorités égyptiennes, des dizaines d’églises ont été visées par des attaques, sans compter les maisons et les commerces coptes incendiés. Plusieurs personnes ont été tuées, même si les informations manquent sur la situation dans les villages de Haute-Égypte.

En Tunisie, un journaliste libéral égyptien Tawfiq Okasha a fait scandale en diffusant, au cours d'une émission télévisée, les images de la décapitation d'un jeune chrétien tunisien, converti de l'islam, et condamné à mort par ses bourreaux pour « apostasie ». En effet, la tradition musulmane prête à Mahomet diverses condamnations de cet ordre et le verset 89 de la Sourate 4 du Coran semble fonder le droit de mettre les apostats à mort: « Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru: alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez... ».

Et même en Turquie, cet etat "progressiste" sur le papier !..Combien d'arrestations, de meurtres, d'appels de haine ?..

L'International ne voit pas, l'Union européenne non plus, les organisations et associations "humanitaires" ont tout bonnement disparu de la carte des "faiseurs de bonnes actions"...

Mais voilà que l'église (cette grande muette de ces massacres de ces dernières années...) s'est même éveillée en la personne du pape François qui en a appelé à l'époque à une journée de jeûne et de prière pour la paix en Syrie, au Moyen Orient et dans le monde...Voilà qui a tout d'une action -  réaction...

Peux-t-on logiquement parler de honte humanitaire internationale ? Chacun jugera en son âme et conscience durant ces journées du repentir où je ne saurais qu'en appeler à tous (musulmans, chrétiens, juifs...) à regarder ce monde, le voir, comprendre ce qui en est réellement, et à agir...

Marc Lev (auteur de "Et Si ?" et "Après-demain..?" -eds Edilivre - ces romans témoins de ce qui s'est deja mis en place...) En vente sur les sites en ligne (fnac.com. amazone.fr, chapitre.com...) dans les librairies et chez l'éditeur et dans leur version numérique ( e-book).

 

 http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

 

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

 

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

Sources: chrétiensdelaMéditerrannée.com - lesobservateurs.ch - myriamir.wordpress.com  - noria-research.com - observatoiredu moyenorient.blogspot