Marc Lev : le blog

06 janvier 2020

Et le régime iranien ?...

Alors que ceux qui alors, il y a longtemps, quelques années, huit ans pour être précis avaient prévu la chute inéluctable de Assad, voyaient d'autres gouvernances prendre le dessus ( plus islamisées, plus pro-iraniennes, plus occidentales...) . Alors que la population syrienne s'élevait alors en 2011 à 21 millions d'âmes et n'est plus actuellement que de 14 millions d'âmes. Alors que le nombre des victimes syriennes s'élèverait à 370.000 âmes...Alors que "l'axe de la résistance" ( Iran, Syrie, Hezbollah et Turquie ?..) n'a que faire des intentions occidentales/américaines, et où l'idée principale est de renforcer l'axe irano-syro-Hezbollah , axe ouvert vers l'Occident...

Alors que la Russie de Poutine a su s'immiscer à nouveau dans la région en pourvoyeur d'hommes, de matériels, d'avions...

Alors que l'Amérique de Trump s'est apparemment fixée pour but de contrer les intérêts russes, iraniens, extrêmistes quitte à ce que cela se fasse à l'encontre du politiquement correct de l'U.E...

Le régime iranien pour sa part ne se laisse aucunement intimider et a laissé entendre que l'Iran pourrait utiliser l'arme du pétrole en cas d'un conflit autour du programme nucléaire...Comprenne qui voudra...

De-là à imaginer un scénario de frappes contre des intérêts américains comme israéliens cela n'a à mes yeux dorénavant plus grand chose d'une fiction et la menace de la fermeture du détroit d'Ormuz (où transite une grande partie du pétrole mondial) pourrait être le Pas avec un grand P afin de faire plier l'Occident quitte à en faire de-même pâtir la population iranienne elle-même: l'économie iranienne étant également dépendante des exportations du brut...

Alors que les ambitions iraniennes en Syrie comme dans la région Moyen-Orientale ne font plus aucun doute ( à ceux qui en doutaient ou même en doutent encore), alors que les avancées nucléaires n'ont jamais cessé réellement ( combien de nouveaux site "secrets' d'enrichissement d'uranium existent?..), ne nous leurrons pas car l'arme syrienne par le biais de terroristes palestiniens des brigades Al-Quds entrainés en Iran et dorénavant passés en Syrie est elle bien concrète et n'attend que le moment opportun afin de s'infiltrer en Israël ou ailleurs...histoire de relancer la Syrie dans la bataille...Sans oublier pour autant "les frères" du Hezbollah ( armés jusqu'aux dents) et qui sous la situation actuelle au Liban pourraient bien avoir envie de détourner l'attention vers "l'ennemi sioniste" et qui n'attendent qu'un signe iranien pour également enflammer la région; déplaçant ainsi les projecteurs internationaux; histoire de permettre au mieux à l'Iran de s'implanter encore plus...

Le programme nucléaire iranien a malheureusement me semble-t-il encore de beaux jours devant lui...

 

Marc Lev (auteur de "Après-demain ?" et de "Et si..?" (eds Edilivre) des romans en plein dans le sujet...)

Une critique (entre autres) publiée de "Après-demain ?" :

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, en ligne:

  http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

  http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

Sources: france24.com, juif.org, israel7.com

Sources: www.rfi.fr - benillouche.blogspot

 


24 décembre 2019

Et si le "plus jamais ça" n'existait plus ?..

Alors qu'après les actes de "déquilibrés", voici le stade de "non responsables" suite à des dépendances...

Alors que nous sommes témoins d'actes, de crimes délibérément antisémite sur le sol français, et où nous ne pouvons que constater une fois de plus l'impuissance flagrante du gouvernement face à ces actes qui ne sont plus uniquement globalement terroristes ( sans faire de distinctions entre les populations touchées) mais bel et bien axés sur la population juive , ne devons-nous pas nous questionner quant à cet historique qui se renouvellerait, se répèterait, serait un re-make d'une période que l'on croyait - espérait révolue ?..

D'ailleurs le Service Central du Renseignement Territorial ne fait-il pas mention pour la seule année 2017 de 311 actes antisémites sur le territoire français ? D'une augmentation de ceux-ci de 74% en 2018, de 78% de plus qu'en 2018 ne serait-ce que pour le premier semestre de 2019 ? 

Et pour bien placer ici cette problématique que je soulève, et bien loin des détracteurs ( juifs ou non) de ce qui semble malgré tout une constatation; s'il est une autre nouvelle qui aurait à mes yeux  dû ébranler l'Europe, le monde, l'International, l'être qui se veut humain dans toute sa splendeur, c'est bien celle du départ des juifs de certaines terres européennes, de tous les juifs de la terre de Norvège, d'une fuite délibérée aux relents d'un autre temps...

Bien au-delà de cette exode d'une communauté par trop menacée dans son journalier par des actes antisémites sans limite aucune ce sont les valeurs d'acceptation de l'autre, de celui qui a tout d'un norvégien, d'un français, d'un belge, d'un allemand... mais avec une approche religieuse et traditionnelle différente qui sont remises en questions alors que des actes dits d'humanité (votés et acceptés dans le journalier par les divers gouvernements européens) envers des immigrants ayant pour certains amené des vapeurs de haine, d'antisémitisme flagrant s'installent, s'instaurent, se font non seulement réels mais même prépondérants...Choix délibéré d'abandon d'une tranche de la population acceptant les lois et décisions, les suivant, assimilée, intégrée, vivant avec, faisant partie de ?.. 

Que dire ainsi des communautés juives d'Europe confrontées à des centaines d'actes antisémites commis ici ou là dans le silence absolu, dans une ignorance voulue, et ce jusqu'à même une dénégation de mise ( ne serait-ce pas encore l'acte d'un déséquilibré, d'un dépendant non conscient des ses actes..?)

Que dire de ces manifestations connues, médiatisées parfois, et devenues presque communes.. et acceptées sur les sols européens et où la ligne constante ( et peu importe le pourquoi de ces rassemblements) se veut au final la haine du juif, d'Israël alors que l'idée de ces attroupements n'avaient au départ pas obligatoirement de rapport avec ceci ? Que dire des partis politiques qui s'identifient à ces idées antisémites jusqu'à éveiller ( ou plutôt re-éveiller) l'image grotesque du juif avide d'argent et ô combien riche, l'image du juif avide de pouvoir, l'image de l'israélien colonisateur, tueur, affameur ?..   

N'en déplaise à mes contradicteurs; le peuple juif européen semble être revenu à cet état déjà vécu dans sa chair où il avait tout d'un peuple à dénigrer, à poursuivre, à chasser, et même à massacrer...

Et beaucoup d'entre nous espéraient ce: "plus jamais ça !..", ne pouvaient ( et ne peuvent encore ce jour) croire en une histoire revenant sur elle-même où avoir une conversation en hébreu, avoir posé une mezouzah, arborer une étoile de David, une kippa, des vêtements de juif religieux seraient considérés comme des provocations, entraineraient de la violence gratuite anti-juive aux yeux de tous qui regardent, savent et se taisent...Histoire revenant sur elle-même ?..

Situation de déjà vu ou simple obsession bien personnelle?.. 

Il n'est d'état européen où l'immigration de masse de ces dernières années n'a eu d'incidence sur cette situation du déni du juif, de son salissement, des accusations sans nombre, des manifestations, des appels à, des actes antisémites de toutes natures...et l'on peut ainsi aisément se pencher vers des situations similaires en Italie, en Allemagne,en Belgique, en Hollande, en Angleterre, en France...

Certes ces juifs jusque là totalement européens et devenus quelque part apatrides par la force d'un silence muet et d'une acceptation de situations inconcevables dans ces états européens ont la solution de la fuite vers l'état d'Israël; éventuellement vers d'autres pays où le phénomène n'a pas encore atteint ce paroxysme d'obligation du tout quitter...

En voilà une solution toute trouvée pour qui prône " la trop puissance d'un soi-disant pouvoir juif " !..Et puis ainsi on s'en débarasserait sans trop de scrupules...

Mais la sonnette d'alarme aurait dû (et depuis quelques années déjà) sonner auprès des gouvernements, des populations, des prêtres, des pasteurs...car...

Si l'on se positionne dans un état de figure qui de prime abord et peut-être dans mes propres divagations.. ne paraitrait plus dorénavant faire uniquement partie du domaine de l'utopie, les religions autres que l'islam sembleraient par trop "mécréantes" et donc à l'évidence: à convertir ou chasser ou même tuer ( n'oublions pas les actes de terrorisme islamiste qui frappent également d'autres populations européennes...)

Qu'en sera-t-il de la Norvège (mais pas uniquement...) de demain, dans cinq ou dix années ? Verrons-nous un état perpétuant ses traditions luthériennes, son histoire, sa culture, sa langue...ou un nouveau territoire basé sur une forme juridique de charia, sur une langue nouvelle mélange de norvégien et d'arabe, sur des fêtes religieuses nationales musulmanes ? Verrons-nous la mode vestimentaire locale qui se développera autour de la burqa ou mieux, du niqab ? Ne verrons-nous plus d'écoles mixtes, de piscines et installations sportives de-même, de bars mixtes, de..?

Il semblerait que ce mouvement se soit mis définitivement en place ces dernières années, et pour simple exemple de "déjà concrétisation..", il y a sept ans de celà ,en l'année 2012, il s'est avéré que 70 français et françaises (dont certaines en tenues "décolletées") qui avaient débarqué à l’aéroport Tunis Carthage ont été alors prises à partie par la police religieuse (islamistes barbus) et ce, sous le regard bienveillant des forces de l’ordre…

Certes voilà un exemple qui s'est déroulé alors en Tunisie ( et de tels actes ont déjà pris naissance dans les états européens), mais encore combien d'années jusqu'à ce qu'il soit monnaie courante à Paris, Lyon, Rome, Berlin ou dans un quelconque pays européen sans que l'obligation ne soit dorénavant de ne s'en prendre uniquement qu'aux juifs ? D'ailleurs des agressions de type anti société occidentale ne se sont-elles jamais concrétisées dans ces villes européennes ? D'ailleurs les attentats perpétrés contre " les populations mécréantes occidentales" ne seraient-elles pas des signes plus que concrets ?

Pour conclure ces quelques lignes je reprends ci-dessous une phrase copiée d'un site arabe datant de quelques années :

"Aux Mécréants Français commencez à préparer vos vacances hors pays Musulmans les états de Tunisie et d'Egypte sont passé du côté Obscur de la Force..!!! " (du forum de elkasbah.net) .

D'ici à ce que ces "forces obscures" perpétuent  au journalier des attentats "anti mécréants" sur les sols européens et ne s'en prennent plus uniquement comme l'actualité semble bien malheureusement le démontrer à la seule communauté juive y aurait-il tant d'espace temps ?

L' Europe est un amalgame de populations, d'origines, de religions, de traditions où la capitulation semble s'être déjà mise en place.. Ne serait-il pas déjà trop tard afin de réagir contre l'antisémitisme, et jusqu'à l'anti-occident ?

Et puis certains "bien-pensant" sauront bien me dénigrer en plaidant ouvertement que le "plus jamais ça " est encore et toujours d'actualité, que les populations et mentalités ont changé, que..  

Je vous laisse ici à vos réflexions....

Marc Lev.

Pour une vision de l'intérieure je vous propose de vous procurer: "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent à nos portes, en France...) et:  "Après-demain ?" (où les politiques anti-occidentales iraniennes semblent avoir été devinées...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que l'on nomme "les changements"...

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, en librairies, en ligne ( fnac.com,amazon.fr...), dans leur version numérique:

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

Sources: elkasbah.net - europe-israel.org - lefigaro.fr -  

14 décembre 2019

Droite ou gauche; et si pour l'International le problème se nommerait tout simplement "état d'Israël" ??

A l'heure où les élections israéliennes ont été ce qu'elles ont été, où le peuple israélien se partagerait entre la droite et la gauche sans issue concrète quant à un gouvernement de majorité politique franche, où je l'avoue, il m'est plus que difficile de concevoir la raison profonde de désirer diriger un état tel que celui d'Israël...

Quel stimuli entrainerait une ou des personnes à vouloir diriger un état pas plus grand que 2 départements français et pourtant assailli de toutes parts : ennemis de l'intérieur, des états et régions avoisinantes, de l'international, appels aux boycotts, aux étiquetages de produits, actes de terrorisme gratuit, missiles, roquettes ?...

Qui désirerait diriger un état où chacun sait mieux que son voisin, a les réponses, connait tout des rouages bancaires, des investissements à faire ou pas, des affaires qui marchent ou pas ?..

Qui aimerait se trouver confronté à une population qui pour une part désire la paix à tous prix, avec toutes concessions, quitte à donner des terres, des terrains, à vider des implantations... et pour l'autre part désire plus d'implantations, rêve du retour du Grand Israël, et même jusqu'à transférer des populations qui résident en Israël sans pour autant se reconnaitre dans cet état ?...

 Quant aux palestiniens , quel nouveau premier ministre pourrait se targuer de croire en une volonté réeelle de paix des dirigeants et autres factions palestiniennes ?  Que ce soit de par le passé comme actuellement il me semble que toutes les preuves du contraire nous ont été données, et continuent à l'être..

N'oublions pas ici que déjà en 2015, au lendemain de la ré-élection de Netanyahou, le Fatah de Abbas faisait savoir qu'il allait cesser toute coopération avec Israël en terme de sécurité et de-même qu'il allait reprendre ses actions afin d'amener le "cas d'Israël " devant la Cour pénale internationale...  

Et notons de-même ici ce qui est sorti alors de la conférence du conseil central du Fatah de Abou Mazen les 4 et 5 mars 2015 ( donc avant les élections israéliennes...) : La notion d’Etat juif et la notion d’un Etat palestinien temporaire doivent être rejetées d’emblée, ainsi que toute formule qui laisserait des troupes israéliennes ou des colons dans toute partie du territoire palestinien. Le Comité exécutif suivra l’activité du Haut-Comité national de suivi vis-à-vis de la Cour pénale internationale, pour demander des comptes aux responsables des crimes de guerre commis par Israël, en particulier le crime des colonies et les crimes de guerre commis lors de l’agression contre Gaza…" 

De-même que cette politique de non désir d'avancées vers la paix : " Le Conseil central souligne que le boycott des produits israéliens se poursuivra dans le cadre de la résistance populaire. Il exhorte également tous les amoureux de la liberté à travers le monde et les comités de solidarité pour la Palestine à poursuivre la campagne de boycott d’Israël, à punir et décourager les investissements en Israël, et à boycotter toute société qui soutient l’occupation et les colonies "...

Et pour ceux qui se poseraient encore des questions quant à cette volonté de paix palestinienne qu'ils sont, il faut bien le reconnaitre, très forts à vendre à l'International; alors tout d'abord plaçons les choses dans leur contexte historique: de 1948 à 1967: pas de demande d'état palestinien, pas de besoin essentiel d'indépendance, aucune déclaration quant aux constructions et implantations créées alors que le terrain dévolu comme "état palestinien" était occupé illégalement par l'Egypte et la Jordanie...

Rappelons-nous ici que si le problème aurait à voir avec des constructions;  déjà en 1992 sous Ytzhak Rabin il y a eu un premier gel des constructions, et la paix avec les palestiniens..? Rappelons-nous également qu'en 2005 l'état d'Israël se retirait de la bande de Gaza, délogeait 8000 israéliens qui vivaient dans cette région dans 21 villages, démantelait également 4 implantations dans le nord de la Cisjordanie; et la paix avec les palestiniens..?

Reprenons ici les réactions de nombreux palestiniens (travaillant pour beaucoup dans la construction) quant au gel des constructions en Cisjordanie de 10 mois décrété déjà par Israël en 2010: "Le travail dans les colonies a diminué de façon spectaculaire au cours des derniers mois. Rien n'est comme avant et nos vies n'ont pas changé en direction du meilleur. Les chefs palestiniens ne sont pas prêts pour la paix, aussi à quoi bon ?" (Walid Mustafa travailleur du bâtiment)...Walid estimait alors que 80% des résidents de Jalazon se retrouvaient au chômage depuis le gel demandé et obtenu par l'autorité palestinienne...

Pour souvenir  et concernant le blocus soi-disant imposé par Israël sur la ville de Gaza notons au passage que suite à l'accord de cessez-le-feu négocié après l'opération "Pilier de Défense" c'étaient 60 camions par jour qui pénètraient d'Israël vers Gaza afin d'y amener des marchandises, c'étaient vingt camions comportant des matériaux de construction, c'était une infrastructure électrique améliorée qui allait être implantée vers les habitants de Gaza, c'étaient des pêcheurs qui pouvaient dorénavant s'éloigner de quelques 7 kms de la côte de Gaza. C'était et c'est encore un va et vient journalier de fournitures diverses transitant d'Israël vers Gaza sans tenir compte du terrorisme perpétré depuis cette enclave vers des civils israéliens...

Et la réponse palestinienne...

Le 8 décembre 2010 Khaled Machaal déclarait à Gaza: "la Palestine, de la mer Méditerranée au fleuve du Jourdain, du nord au sud, est notre terre et notre nation, dont on ne peut céder ni un pouce , ni une partie. Nous ne pouvons pas reconnaître de légitimité à l'occupation de la Palestine ni à Israël"... Le discours aurait-il changé depuis ?.. 

Le 18 décembre 2010 c'était  au tour de Abu Eisheh (proche de Mahmoud Abbas) de s'exprimer ainsi: "Gaza devient moderne et bénéficie, peut-être pas de la justice sociale, mais d'une bonne sécurité tout en n'ayant pas de colons comme nous. Les habitants de Cisjordanie sont presque jalous de ceux de Gaza où tout semble aller bien". Sans commentaire...

Ou plutôt si: des chiffres à connaître...

7 pour cent: Estimation de la croissance du PIB de l'économie totale palestinienne ("Cisjordanie" et Gaza) en 2010, selon le Fonds Monétaire International.

60 pour cent: Estimation de la croissance de l'économie en "Cisjordanie" d'ici 2013 par rapport aux niveaux de 1994.

50 pour cent:Hausse des profits bancaires palestiniens au premier trimestre 2010 par rapport au premier trimestre 2009.

$858 million:Valeur estimée des exportations de la "Cisjordanie" en 2010.

9 pour cent:Hausse de l'économie en Cisjordanie au premier semestre 2010.

30 pour cent:Augmentation des prix de l'immobilier à Ramallah au cours des deux dernières années.

9 pour cent:Baisse du chômage  de 18,1 pour cent au quatrième trimestre 2009 en "Cisjordanie", à 16,5 pour cent au premier trimestre 2010.

6,8 pour cent:Hausse du PIB palestinien total en "Cisjordanie" et à Gaza en 2009 (8,5 pour cent en Cisjordanie ;1 pour cent à Gaza)...

Et, suite à ces chiffres donnés alors par des organismes neutres aux problématiques régionales, les choses auraient-elles alors évoluée vers une recherche de paix, un arrêt des actes terroristes, des attaques anti-israéliennes auprès des différentes instances internationales ?...

Le 20 décembre 2010 une vidéo montrait des membres des "brigades de l'Unité nationale" brandissant le coran et réclamant la suppression des points de contrôle israéliens en Cisjordanie, la libération de tous les prisonniers palestiniens détenus en Israël et un retrait israélien total de la Palestine, tout en déclarant: "ne pas vouloir céder un centimètre de la Palestine, de la mer Méditerranée à la rivière du Jourdain"...

Le 28 décembre 2010, Ahmed Halabiyeh (directeur des "affaires de Jérusalem" au sein du Hamas) en appelait au déclenchement d'une troisième intifada afin de "sauver Jérusalem et la mosquée d'Al-Aqsa"...

Alors vouloir diriger un état débordant de problématiques internes comme externes, vouloir ou pouvoir croire ce jour à un désir de paix des dirigeants palestiniens, se trouver confronté à la campagne illimitée de dénigrement international, et être encore intéressé à diriger cet état c'est à la limite d'une incompréhension qui est mienne et pourtant je ne peux ici que baisser bien bas mon chapeau devant les divers candidats...

Quant à l'International qui sait se montrer anti-israélien sans complexe; ne pas comprendre, ne pas voir, ne pas regarder cette réalité journalière; à la limite ne pas admirer le - les dirigeants ( et peu importe de quel bord ) de cet état-miracle qui ne cesse d'exporter énormément de savoirs et connaissances diverses vers ce même international; saurait-il remettre les pendules à l'heure et comprendre qu'il y a un état moderne qui se bat pour ce même International contre l'extrémisme, l'islamisme, le terrorisme ? 

Malheureusement ( et peu importe le gouvernement qui se créera en Israël ), que ce sera la droite comme la gauche, il me semble qu'Israël restera l'état "pestiféré", l'état à accuser, à montrer du doigt...

Par avance, tous mes compliments à celui qui dirigera cet état et saura tenir tête à l'hypocrisie de ce monde !! 

 .

Marc Lev ( auteur de "Et si..?" et "Après-demain ?" Edilivre - romans brûlants d'actualité dans cette région...)

Un exemple parmi tant d'autres de critique publiée de "Après-demain ?" :

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Où se les procurer en ligne:

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

Sources: israel-infos.net - lepoint.fr - slate.fr - archives-lepost.huffingtonpost.fr - le blog d'Ashkel - france24.com- Al-Ayyam - europe-israël.org 

 

 

 

09 décembre 2019

Et si j'écrivais moi aussi une lettre au Père Noël, au Bon Dieu ?...

Cher Père Noël, alors que ce mois de décembre est déjà là; ce mois où tu te trouverais ô combien en pleine activité, je ressens ce besoin de t'écrire, de t'envoyer ces quelques voeux, espérant que non seulement ils te parviendront mais que tu sauras, pourras agir... 

Cette missive va très certainement t'étonner car je ne demande rien pour cette nouvelle année 2020 qui approche à grands pas; tout au moins rien pour moi, qui ne me soit destiné directement, et pourtant...

Il t'en faudra de la place dans ta hotte, sur ton traineau, il t'en faudra du courage, de la force afin de pouvoir non seulement transporter mais bien concrétiser tous les voeux qui sont miens.

Du haut de ton monde, de ton promontoire tu as pu observer à loisir les évènements de ces années 2018 - 2019, et entre nous Père Noël, tu seras d'accord que tout cela n'est pas vraiment esthétique, n'attire pas à la mansuétude, ne donne aucune envie de s'installer sur cette "bonne vieille terre", n'est-ce pas ?

Regarde l'humanité qui semble régresser d'année en année: dictateurs s'accrochant contre vents et marées sur leurs trônes dorés (et quel problème si cela est au détriment du peuple, des populations ?), peuplades en fuite, en crainte de vols, de viols, de tueries ( mais qui se souvient encore de problématiques telles que celle du Darfour ?), pays entiers ravagés par des guerres, par les catastrophes naturelles, par la maladie ( oui, mais l'univers ne cesse de promettre qu'il verserait des dons, non ?)...

Cher Père Noël, regarde comment la terreur, le terrorisme, les prises d'otages, les assassinats gratuits ont su s'implanter dans nos journaliers, aux nez et aux barbes des états, comme un fait accompli, comme si le devenir des otages retenus ici et là, des victimes directes du terrorisme ne nous intéressait plus que comme un fait divers parmi d'autres (et quoi, encore une attaque terroriste en plein Londres, en Allemagne, en Suède,en Egypte, à Jérusalem ? Et alors, tant que ça ne touche pas directement !..). Et puis nous savons tous que ces agressions ne sont que les oeuvres de personnes désquilibrées, n'est-ce pas ?...

Père Noël, observe comment l'occident " humanitaire et humain" accepte la mise en place d'une nouvelle culture sociale où les agresseurs deviennent des héros et les victimes des coupables (comment ne pas ressentir cela après le jugement du "gang des barbares", après les dénégations et non reconnaissances de la Shoah, des massacres d'arméniens, des populations syriennes, yéménites et autres..? ).

Regarde comment le 21e siècle et cette année 2019 ont su ingérer des journaliers qui ne touchent plus personne: enlèvements d'enfants, enfants esclaves, enfants soldats, mineures épouses, femmes excisées, violées, lapidées, pendues, hommes amputés...(qui se soucie encore ce jour du devenir de Sakineh Ashtiani, de celui de Jafar Panahi ?)...

Père Noël, tourne ton regard vers le Moyen Orient, vers ce tout petit point d'Israël pas plus grand que deux départements français, vers ce traité de paix qui n'aurait demandé qu'à être signé et concrétisé pour des populations en mal de silence, de normalité journalière, de va et vient sans crainte aucune et qui semble n'avoir jamais été à l'ordre du jour des Autorités Palestiniennes d'alors comme de celles de ce jour ( demande son avis à toutes ces victimes de la haine palestinienne...)

Père Noël, dans ta hotte aurais-tu des tonnes d'humanisme ? Transporterais-tu des quintaux de recherche de paix ? Serait-elle chargée de milliards d'actions anti-extrémistes, anti-barbarie, anti-négationnistes..?

Tu vois, Père Noël, je ne t'ai rien demandé, et pourtant tu as tant à faire pour que cette nouvelle année 2020 diffère totalement des années précédentes; pour qu'elle sorte d'un cercle vicieux où l'homme est plus bête qu'humain, où le racisme et l'antisémitisme ressurgissent à grandes enjambées, où la force fait oeuvre décisionnaire.

Je te remercie, Père Noël, pour tous les actes que tu pourras concrétiser en 2020 afin que la terre redevienne ce jardin magnifique qu'elle a pu être, qu'elle a peut-être été, il y a longtemps, trop longtemps !

Marc Lev (auteur de "Après-demain ? - Edilivre)-" "Après-demain ?" (EdiLivre) de Marc Lev, thriller qui tombe à pic !

http://livre.fnac.com/a3753112/Marc-Lev-Apres-demain

04 décembre 2019

Iran 2019...

Déjà donc en 2009 (oui, déjà 10 années de cela!) les Etats Unis se leurraient et attendaient du dirigeant d'alors Ahmadinejad d'avoir une nouvelle conception de l'ouverture vers l'Occident...et qu'en a-t-il été des années 2014 - 2019 qui ont vu une répétition occidentale des mêmes analyses fausses et erronées avec le gouvernement Rohani...

Certes certains étaient et resteraient sceptiques ayant un mal évident à croire à un "nouvel Iran", omettant d'autre part les intérêts américains dans cette région ( sans parler de ceux de l'Union Soviétique...) et se posant somme toute la question de rigueur : y a-t-il un nouvel Iran ?

D'ailleurs et pour preuve on ne peut plus flagrante de ce "nouvel Iran "qui n'a jamais été et ne l'est pas plus actuellement.. le 11 février 2018 a vu en Iran les festivités du 36e anniversaire de la révolution islamique..pas besoin de détailler !.. Célébrer la révolution islamique alors que l'actualité européenne et internationale nous donnerait une toute autre image de ce "nouvel Iran"...

D'ailleurs qui a relevé en 2018 dans le G+6 (plus qu'intéressé à se laisser fourvoyer une fois de plus..) les manifestations d’hostilité envers le président Barack Obama montré suspendu à une potence, celles contre le secrétaire d’État  américain John Kerry dépeint comme un renard sournois afin de "mieux " célébrer cette révolution ?..

En terme de parallélisme, de ressemblance, de grandes phrases, on ne peut dénier certaines similarités dans les discours iraniens comme américains d'alors ( et bien également sous le régime Obama)...Ainsi on peut relever que le candidat d'alors Ahmadinejad avait prononcé ces paroles :   " c'est possible et nous le pouvons " ( michavad va mitavanim) tandis que son homologue américain prononçait devant le New Hampshire des :" nous pouvons guérir cette nation. Oui, nous pouvons réparer le monde. Oui, c'est possible"; comme quoi Obama n'avait rien inventé avec son slogan de "Yes we can !"...

De-même que l'on ne pouvait qu'applaudir à la décision de Téhéran d'accepter l'invitation américaine de participer à la Conférence Internationale sur la situation en Afghanistan tout en déclarant : " nous croyons qu'il y a lieu de trouver une solution régionale à la crise afghane. L'objectif de l'Iran est d'aider à la paix, à la stabilité et au retour au calme dans la région". Il y avait et il y a toujours de quoi rêver, non ?

Il parait des plus évidents que le régime iranien d'alors comme actuel n'a eu et n'a pour propension que de chercher la paix et la stabilité régionale...Qui en douterait ?..

Certes en 2009 Hillary Clinton, la nouvelle secrétaire d'Etat américaine ne manquait pas pour autant d'inviter le régime iranien à "desserrer le poing" pour saisir la main tendue des Etats Unis, et certes ceci me laissait déjà perplexe. Alors que Manouchehr Mottaki le ministre des Affaires Etrangères iranien parlait lui de paix, de stabilité...de quel poing serré Hillary Clinton parlait-elle ? Y avait-il anguille sous roche ? Y en a-t-il une encore ce jour ?..

Et puis, les armes iraniennes qui circulaient au Soudan et qui ont été alors interceptées, n'étaient-elles pas réservées au Hamas, au djihad islamique à Gaza..." L'objectif de l'Iran est d'aider au retour au calme dans la région ???" Et la situation actuelle avec les armements de Isis, du Hezbollah, de.. ?..Situation différente ? Changement radical de politique iranienne ? Ouverture vers l'Occident ??

Alors les intérêts diplomatiques, stratégiques, économiques ont-ils une telle importance que l'on préfère ne pas voir la réalité en face ? Doivent-ils supplanter des avancées nucléaires ( ah, j'oubliais que celles-ci n'on aucune propension militaire..!), des fournitures d'armes, des "nourrissements du terrorisme" ??

Oui, et en celà nous ne pouvons qu'applaudir Donald Trump qui a su , lui, prendre le taureau par les cornes en annonçant caduque le traité d'alors; quant au G+6 qui n'a cessé de se persuader que la politique iranienne a très certainement changé... il resterait une question à poser; tout simplement :

En quoi ??

Marc Lev -

Et pour ceux d'entre vous qui s'intéressent au terrorisme islamiste, à l'Iran de la taqya ( mais serait-ce le cas ?..), je vous propose mes deux romans : "Et si ?" et "Après-demain..?" eds Edilivre à acquérir dans les librairies, dans les librairies en lignes (fnac.com, amazon.fr...), en version numérique (e-book).

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

 

Sources: Memri.fr - 


20 novembre 2019

En 42 années ( depuis la venue de Sadat), si rien n'avait bougé ?..

Il y a de cela 42 années que le président égyptien Anouar el Sadat arrivait à Jérusalem afin d'y concrétiser un accord de paix, et si plus d'un ( moi compris) espérions alors voir se développer des relations de paix axées sur des développements bi-latéraux non seulement du plus grand état arabe de la région mais des autres qui suivraient cette opportunité pour tous, que dire de ces années passées ?..  

Il n'y aurait aucun sens actuellement de revenir ici sur les nombreuses analyses quant aux discours onusiens de Abbas, de Netanayahou, de Hassan Rohani...

Je ne reprendrais pas ici les réflexions quant à un cheminement de relations publiques onusiennes comme internationales Abbasien des plus réussies, quant à des tentatives nombreuses de Netanyahou de démontrer le pourquoi et le comment de la position israélienne actuelle quant à un état palestinien.

Je ne signalerais pas non plus ici les divergences de points de vues années après années qui n'ont fait somme toute qu'être publiquement annoncés alors que nous connaissions déjà tous leur teneur.

Ce qui m'a interpellé une fois de plus c'est cette impression de déjà-vu, de déjà vécu, de feedback d'un mauvais navet visionné et applaudi par les Nations Unies comme d'un super chef d'oeuvre...

En effet souvenez-vous: en date du 13 novembre 1974 et en place de Mahmoud Abbas c'était Yasser Arafat qui discourait devant l'assemblée générale de l'ONU. Souvenez-vous que je parle ici de ce même Yasser Arafat, pistolet au côté, qui recevait le Prix Nobel de la Paix..? le 14 novembre 1994...

En 1974 la session était dirigée par Abdelaziz Bouteflika (Maroc) et celle de ce 23 septembre l'était pas Nassir Abdulaziz Al-Nasser (Qatar). En 1974 Yasser Arafat demandait à l'ONU de revenir sur la décision de 1947 du partage de la Palestine qui a contribué alors à la naissance d'Israël...

En cette même année 1974 Yasser Arafat s'exprimait à l'ONU par ces mots : "le sionisme est une idéologie impérialiste, colonialiste, raciste..." alors que Mahmoud Abbas se positionne exactement dans une lignée directe de ces paroles considèrant qu'il y a obligation de reconnaître un état palestinien qui comprendrait la Bande de Gaza, la Judée-Samarie, Jérusalem Est, le Golan...

En 1974 Yasser Arafat exprimait ces mots devant l'ONU : " je vous exhorte, en outre, d'aider au retour de notre peuple vers sa patrie d'un exil involontaire qui lui est imposé par la force des armes, par la tyrannie, par l'oppression, afin que nous puissions regagner nos biens, nos terres..." Le discours aurait-il changé dans la bouche d'un Mahmoud Abbas, devant une même assemblée, simplement quelques années plus tard..?

Je n'ai certes pas entendu de discours de paix, de volonté Abassienne d'avancer vers un avenir commun, de paroles telles celles prononcées en novembre 1977 par Anouar El-Sadate devant la Knesset: "toute vie perdue dans la guerre est celle d'un être humain, qu'il soit arabe ou israélien, les enfants qui sont privés des soins de leur père sont les enfants de chacun d'entre nous, en terre arabe ou en Israël, et nous avons un grand devoir de leur donner un présent heureux et un bel avenir..."

Paroles qui avaient tout d'un désir de futur de calme, de paix, quoique avec le temps nous ayons oublié que celui-ci a su également s'exprimer en ces termes quant à Jérusalem: " nous insistons sur un retrait complet de ce territoire arabe, y compris Jérusalem arabe..." 

Lors d'une allocution parmi tant d'autres de Mahmoud Abbas j'ai par trop eu l'impression de retrouver les paroles de Yasser Arafat du mois d'octobre 1988 quant à une "Déclaration d'indépendance palestinienne" qui portait sur: la Palestine telle que définie par la dénomination britannique: à savoir: la totalité d'Israël, de-même que la Cisjordanie et la Bande de Gaza... 

Mahmoud Abbas n'aurait-il jamais évolué dans le sens d'une paix réelle en se plaçant ainsi en droite lignée des Yasser Arafat et autres Sadat qui certes est parvenu à l'époque à signer un traité de paix ( froide...) avec Israël moyennant le retrait total du Sinaï et duquel Menahem Begin disait lors d'une interview avec Freddy Eytan (publiée en novembre 2007): " Mettons les choses au point. Sadat parle soi-disant de paix mais il cache à ses interlocuteurs son véritable but qui est d'ailleurs le but des autres leaders arabes: une paix sans Israël. Nous, par contre, nous désirons une paix véritable entre Israël et les pays arabes....."?

Les choses, la situation, la manière d'aborder la région pour les dirigeants arabes aurait-elle changé, évolué, avancé depuis ce voyage de Sadat à Jérusalem? Matière à réflexions...

Marc Lev (auteur de romans d'actualité moyen-orientale - "Et si..?" et "Après-demain ?" eds Edilivre - à commander en librairies, sur les librairies en ligne, dans le ebook-store...Une critique de "Après-demain ?" sur: http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Sources: jcpa-lecape.org, jssnews.com,afi-ouvaton.org, juif.org.

12 novembre 2019

Un "round" de plus où l'International verra et...condamnera l'état d'Israêl...

Alors que le énième "round" de ces roquettes lancées depuis Gaza afin de tuer du civil israélien reprend de plus belle ( mais et bien malheureusement cela n'a rien d'une surprise...), alors qu'à nouveau des voix de politiciens s'élèvent en proposant des pourparlers, des solutions politiques ( omettant apparemment que la cité de Gaza a été rendue à l'époque avec pour espoir de justement voir se développer des relations "normales"), alors que l'état d'Israël ( et surtout la région du Sud) se retrouve en otage de ce terrorisme islamiste, il est plus qu'évident que l'International va juger ( si ce n'est déjà fait...) l'état d'Israël qui va à l'évidence réagir...

Certains ( surtout les commentateurs d'un ailleurs qui ne s'intéressent pas véritablement au devenir de la population israélienne et qui, je dirais même n'ont de cesse de condamner...) parleraient de quelques gouttes de roquettes, de "semblant de pluie", d'incendies provoqués sciemment mais avec une logique humaine d'évidence... ", de même qu'il pourrait même n'y avoir aucun sujet à article", et pourtant...

A l'ombre des manifestations sur l'International afin de souligner grassement le quotidien misérable d'une population palestinienne vivant sous la terreur journalière israélienne ( certes pas celle du Hamas, du Djihad islamiste, pas celle de la frontière vers l'Egypte qui ne s'ouvre qu'exceptionnellement)...il semblerait qu'entre autre même les incendies destructeurs de terrains énormes et d'agriculture comme de terre et d'animaux seraient totalement passés inaperçue...

Il est vrai que la situation actuelle ( comme passée...) n'a aucun rapport avec une attaque israélienne gratuite contre la bande de Gaza; comme si l'état d'Israel attaquait la population gazaouite par désir de tuer, d'éliminer. Il est vrai que l'on ne parle pas ici de "nouvelles brimades israéliennes" contre les populations arabes avoisinantes. Il est vrai que cela ne concerne nullement de nouvelles constructions israéliennes sur des territoires qui n'ont obligatoirement jamais appartenu à Israël...

Effectivement, qui des médias internationaux s'intéresse à des missiles, des roquettes envoyés de Gaza vers Israël afin de toucher des populations civiles ? L'israélien lambda serait-il une race différente du reste du monde où dès la naissance il ne serait aucunement un civil mais bel et bien un militaire assoiffé à tuer de l'arabe ? car somme toute au vu des médias et politiques internationaux la population islamiste de Gaza ne s'en prend nullement à des civils, des bébés, des femmes et des enfants..car cela se saurait, non ?..

Un obus tombé à droite, un autre à gauche, un kassam sur un terrain non habité, un grad sur une maison mais ne faisant pas de victime, ou si peu...Alors que les représailles israéliennes ( et non pas les attaques gratuites..) s'avèrent avoir provoqué la mort d'un terroriste..Ah ce paliwood où la victime directe se retrouve transformée en assaillant qui fonctionne à merveille vers l'International !..

Et donc ainsi,vraiment pas de quoi fouetter un chien, pour cet International si ce n'est de condamner cet état "assaillant d'Israël"...

Parler de plus de dizaines de roquettes pour le moment, lancées sur le Sud d'Israël ce jour-ci, cela intéresserait-il les lecteurs occidentaux ? Relever par un article qui traiterait de la chose les traumatismes ressentis jour après jour, dès le moindre sifflement de sirène, les dégats, les peurs sous-jacentes, les situations de stress psychologique, sans parler des maisons détruites, des craintes quant au devenir des enfants, cela interpellerait-il qui que ce soit alors que l'envahisseur israélien est forcément responsable de ce devenir sous la peur des pluies des cieux..?

Nous pourrions ainsi aisément rappeler 2 kassam, 3 missiles... qui tomberaient sur le territoire israélien; une chose qui pourrait se perpétrer éternellement aux yeux et à la barbe du monde comme cette situation hebdomadaire dans ce Sud d'Israël qui ne parvient pas à souffler.

Ce sont indubitablement les israéliens qui ne désirent pas la paix ! Ce sont eux qui ne cessent de faire capoter des pourparlers avec les palestiniens. Ce sont eux qui laissent tout bonnement une population palestinienne mourir à petit feu...D'ailleurs et pour preuve : ce sont au journalier des centaines de camions qui passent d'Israël vers Gaza avec de l'essence, des matériaux pour la construction, des matières premières...Combien de tonnes de marchandises diverses ont été livrées depuis Israël vers cette cité de Gaza ne serait-ce qu'hier ? Dans le même temps qu'en était-il de la seconde frontière de Gaza vers l'Egypte, combien de denrées ont-elles été distribuées vers les "frères arabes" ? Vous connaissez la réponse... 

Comment réagiraient les états occidentaux, les U.E et autres Quartettes si des incendies volontaires étaient provoqués jour après jour vers leurs territoires et ce depuis des mois, si des obus tombaient sur leurs terres ? Parleraient-ils de désir de paix ? Continueraient-ils à aider les populations d'où sont envoyés ces missiles ? Seraient-ils enclins à s'obliger à faire des concessions vers ces territoires "d'incendiaires et d'envoyeurs d'obus" ?

La paix ne peut-être qu'à double - sens. Il serait peut-être temps de rappeler la chose aux dirigeants occidentaux qui dansent à qui mieux mieux la danse de la taqya provenant des pays arabes...

Marc Lev ( auteur de "Après-demain ?" et "Et si..?" - Edilivre) A lire impérativement...Ces romans se rapportant au Moyen Orient, au terrorisme de ce qui se veut fiction politique mais qui n'est peut-être au final pas si "fiction" que cela...) En vente sur les sites en ligne (fnac.com. amazone.fr, chapitre.com...) dans les librairies et chez l'éditeur et dans leur version numérique ( e-book).

 

 http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

 

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

 

 http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

 

 

Et si nous nous souvenions...

Territoires "occupés", territoires "libérés", Israël, Jordanie, Cisjordanie, Palestine...24 années se sont déroulées depuis la disparition de Ytshak Rabin, et année aprés année nous nous retrouvons à nous souvenir de ce symbole qu'était devenu de par le monde l'ancien Premier ministre d'Israël, feu M. Ytshak Rabin.

Sans désirer ici faire ressortir les démons de l'extrémisme d'alors ( de cette année 1995) et peut-être bien également d'aujourd'hui.., sans vouloir aucunement réouvrir les spéculations quant à son assassinat et alors que le terrorisme n'a jamais cessé de nous toucher, sans désirer ici aucunement prendre parti quant à cette politique menée alors par Ytshak Rabin, je ressens le besoin de nous rappeler le chemin qui aurait pu être parcouru face à ce qui est appelé "autorité palestinienne" depuis cette année 1995 et qui...

Pour souvenir, Ytshak Rabin a été à l'époque l'un des acteurs des accords d'Oslo ( septembre 1993) par lesquels Israël reconnaissait la légitimité de l'O.L.P de Yasser Arafat d'alors ( du Fatah de Mahmoud Abbas d'aujourd'hui) - document ci-dessous :

La lettre de Yitshak Rabin

9 septembre 1993

Monsieur le Président,

En réponse à votre lettre du 9 septembre 1993, je souhaite vous confirmer qu’à la lumière des engagements de l’OLP qui y figurent, le gouvernement d’Israël a décidé de reconnaître l’OLP comme le représentant du peuple palestinien et d’ouvrir des négociations avec l’OLP dans le cadre du processus de paix au Proche-Orient.

Yitzhak Rabin Premier ministre d’Israël.

Rabin par cet accord commençait à paver le chemin de lendemains qu'il croyait de paix avec les voisins palestiniens (tout au moins l'espérait-il...), d'ailleurs Yasser Arafat reconnaissait  par celui-ci "le droit d'Israël à vivre en paix" et demandait ( certes officiellement mais certainement pas officieusement !..) aux palestiniens de renoncer à la violence et au terrrorisme...Voir document ci-dessous :

 

 La lettre de Yasser Arafat à Jollan Joergen Holst

9 septembre 1993

Cher ministre Holst,

Je voudrais vous confirmer que lors de la signature de la déclaration de principe je prendrai la position suivante dans mes déclarations publiques :

A la lumière de l’ère nouvelle inaugurée par la signature de la déclaration de principe, I’OLP encourage et appelle le peuple palestinien de Cisjordanie et de la bande de Gaza à s’associer aux mesures conduisant à la normalisation des activités quotidiennes. rejetant la violence et le terrorisme, contribuant à la paix et à la stabilité, et contribuant activement à la préparation de la reconstruction, du développement économique et de la coopération.

Sincèrement,

Yasser Arafat. président de l’Organisation de libération de la Palestine.

Depuis ô combien d'eau a coulé sur les rives israéliennes !  Et ainsi de Ehud Barak à Ehud Olmert, puis à Benjamin Netanyahou, aucun d'eux n'ont cessé depuis cette "profession de foi" palestinienne d'en appeler à Arafat comme à son successeur Mahmoud Abbas afin que celui-ci fasse connaitre ouvertement son désir de paix pour et envers son peuple, afin que celui-ci vienne discuter entre 4 yeux, directement pour concrètement faire avancer les choses...

Les lettre signées ci-dessus il y a 23 ans auraient pu, dû.. nous amener ce jour, en cette commémoration vers une région tournée vers l'avenir, coopérant, marchant de pair, avançant dans le sens positif de l'histoire qui semble bien malheureusement ne pas avoir bougé d'un pouce, peut-être même avoir reculé quelque peu...

Rabin disait : " il faut combattre le terrorisme comme s'il n'y avait pas de négociations, et négocier comme s'il n'y avait pas de terrorisme", et après les centaines d'attentats, les milliers d'obus et roquettes, les accords, discussions, traités restés lettre morte devant la non volonté de paix flagrante de "l'autre partie", je reste moi aussi parmi les dizaines de milliers d'israéliens à me souvenir, à contempler le journalier.. et à pleurer sur ces années trop nombreuses à désirer, rêver, utopiser cette paix qui ne s'est jamais réellement pointée à l'horizon, et avec de plus un dénigrement international de plus en plus profond de la politique israélienne pour ne pas dire des pratiques juives et du judaisme..

Arafat écrivait: "I’OLP encourage et appelle le peuple palestinien de Cisjordanie et de la bande de Gaza à s’associer aux mesures conduisant à la normalisation des activités quotidiennes rejetant la violence et le terrorisme, contribuant à la paix et à la stabilité"...Ah ses écrits comme ses déclarations ! Qui aurait pu demander plus ?.. Ah les écrits comme les déclarations de son successeur Mahmoud Abbas ! Y verrais-je une sorte de mimétisme dans l'art de la Taqya ?...

Si les écrits restent et les déclarations de bonnes intentions font somme toute bonne impression et ont une incidence certaine sur l'international, quelles décisions concrètes étaient prises derrière les rideaux, en coulisse ?.. Celles qui faisaient et font encore le jeu du terrorisme journalier ? 

N'oublions pas que encore actuellement en 2018, L'OLP de Mahmoud Abbas (cette organisation considérée comme modérée...), a encore ce jour dans sa charte des clauses telles que:

Article 2: La Palestine, avec les frontières qui étaient les siennes sous le mandat britannique, est une unité territoriale indivisible...A comprendre :l'état d'Israël, les territoires palestiniens et la Jordanie...

Article 6: Les juifs qui demeuraient en Palestine jusqu'au début de "l'invasion sioniste "...seront considérés palestiniens...

Article 9: La lutte armée constitue la seule façon de libérer la Palestine...

Article 15: La libération de la Palestine, d'un point de vue arabe, est un devoir national (qawmi) et vise a l 'élimination du sionisme de la Palestine

Article 19: La partition de la Palestine en 1947 et l'établissement de l'état d'Israël sont entièrement illégaux...

Article 20: La déclaration Balfour, le Mandat pour la Palestine, et tout ce qui a été fondés sur eux sont déclarés nuls et non avenus...

A noter qu'Arafat avait bel et bien écrit à Rabin lui disant que les textes de la charte de l'OLP faisant mention de l'obligation de détruire l'état d'Ísraël étaient "inopérants" et "sans validité" mais n'ont jamais été officiellement abolis...

Si la paix du côté palestinien aurait été désirée, réellement, véritablement, sciemment, il y a de nombreuses années que celle-là règnerait sur la petite ( trop petite) terre d'Israël mais...

Et pour en revenir à Ytshak Rabin, il semblerait qu'il avait bien raison: "la Bible n'est pas un cadastre"...

 Marc Lev ( auteur de "Et si..?" et "Après-demain ?" Edilivre - romans brûlants d'actualité...)

Un exemple de critique publiée de "Après-demain ?" :

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Où se les procurer en ligne:

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

 

14 octobre 2019

Erdogan, un dictateur de plus invisible...

Il n'y a de mois ( pour ne pas dire de semaines...) où l'actualité turque ne fait pas des siennes, ne se retrouve sur le devant de la scène internationale face aux yeux de tous, de toutes les nations qui observent, voient, et...n'agissent aucunement. 

Si Erdogan comme je l'ai écrit à maintes reprises sait manier à la perfection le domaine de la taqiya, l'International n'est-il pas sensé agir, réagir, déployer des moyens, pour le moins de freins ou même mieux: d'arrêt pur et simple d'agissements allant contre les populations qui ne désirent au final que vivre dans une paix journalière, loin de menaces d'un régime qui n'a en réalité rien de démocratique ? 

Depuis les années où Erdogan s'est trouvé à la tête du pouvoir turc, l'International n'a eu que le choix afin " d'apprécier" ses agissements: chasse contre les journalistes et médias, ligotage pur et simple de la liberté d'expression, anéantissement de toute opposition interne, tentatives sans nombre afin d'éliminer la population kurde, assistance aux extrémistes islamistes...Et j'oublie ici très certainement des agissements d'un pouvoir qui a tout d'une monarchie absolue et rien d'une démocratie...

Que dire de-même ici de cet International semble-t-il aveugle depuis quelques bonnes années ayant signé des traités avec ce même Erdogan quant aux réfugiés "acceptés" sur le sol de la Turquie et qui dorénavant sait à ravir ( mais quoi de nouveau en cela ?..) jouer de l'art de la taqyia clamant à qui veut ( ou pas ) l'entendre qu'il enverra vers les états européens les 3.6 millions de réfugiés parqués sur son sol s'il entend des critiques quant à l'invasion pure et simple du Nord de la Syrie vers une destruction - assimilation des populations kurdes ? 

L'International doit-il se laver les mains d'un génocide probable perpétré par ni plus ni moins qu'un dictateur connu et reconnu comme tel et tout simplement se retirer de la zone, cesser les aides vers les kurdes et laisser les mains libres vers des massacres plus que prévisibles ? 

Cet International, alors que l'invasion turque va provoquer sans l'ombre d'un doute la résurgence de l'état islamique et ainsi la reprise des attentats à outrance ici et ailleurs, ne voit-il pas que par sa passivité habituelle il risque d'être la première victime de cette politique d'aveuglement - reprise des attentats ( qui n'ont d'ailleurs jamais véritablement cessé ces dernière années) ? 

Alors que l'histoire nous a prouvé et démontré que les dictatures ( vraies ou déguisées...) peuvent mener à des exactions sans nom serait-il possible que tout a été oublié, gommé; comme si aucun génocide ne s'est jamais perpétré sur cette bonne vieille terre ? Alors que l'antisémitisme va croissant aux yeux de ce que l'on se plait à nommer " l'humanité" ( où se trouve-t-elle ?..) avec des désirs flagrants de "tuer du juif", quels agissements concrets, quels enseignements, quelles actions mondiales ont été concrétisées afin d'enrayer ce fléau ressurgissant ? 

Faut-il prophétiser un futur international dirigé par un dictateur détenant les moyens de vie ou de mort sur tout un chacun sans qu'aucun état n'ait ni les envies, mais de-même ni les outils concrets afin de s'opposer à toute décision? 

Erdogan se joue de sa propre population, du Moyen Orient, de l'Europe, et ce jusqu'à l'International, et il semblerait que son rêve de devenir un Calife a encore de beaux jours devant lui . 

Alors que nous sommes tous témoins de ses agissements intérieurs comme extérieurs, peut-on encore espérer un éveil des nations ?

Le monde va-t-il enfin ouvrir ses yeux ?

Marc Lev 

Auteur de "Et si.." et de "Après-demain..?" ( eds Edilivre) où cette situation de désertion volontaire de l'International était déjà entrevue... 

https://livre.fnac.com/a5127166/Marc-Lev-Et-si-occident-la-menace#int

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

01 mai 2019

Et si justement nous en parlions de cette "Shoah" ?!

Alors que nous allons commémorer à nouveau cette Shoah dont on ne parle plus dans le monde si ce n'est pour la minimaliser, pour pousser vers l'oubli de cette horreur, voilà ma petite pierre à cet édifice que je nommerai : "n'oublions pas, jamais !! "

Que je me sois nommé Jean ou Janeck ou Janosh ou tout simplement Jan, rien ne nous différenciait à leurs yeux...

Que j'ai pu vivre en France, en Allemagne, en Russie, en Pologne ou ailleurs cela avait-il une quelconque importance pour eux ?

L'essentiel était de commencer par nous marquer, puis par décréter tout un tas de lois interdictions, puis de nous regrouper, de nous affamer, de nous blâmer... puis...

Les convois ne désemplissaient pas : qui vers Drancy en France, qui vers Mechelen en Belgique, qui vers Theresienstadt en Tchécoslovaquie...surtout bien parquer avant le "Grand Voyage" celui dont nous ne devions surtout pas revenir...

En fonction des pays c'étaient plus ou moins les mêmes trains, les mêmes convois de wagons à bestiaux, en tous cas c'étaient les mêmes bourreaux haineux qui attendaient pour mieux entasser, empiler, précipiter ce travail qui se devait d'être bien fait...

Et puis arrivait la proximité du "travail qui donnait la liberté", les barbelés, les sirènes, les chiens, les coups, le travail vers l'épuisement, la mort au bout de ces bâtiments de Treblinka en Pologne, de Buchenwald en Allemagne, de Natzweiler-Struthof en France, de Rawa-Ruska en Ukraine...Et 18.000 juifs de moins à gauche, et 25.000 de "disparus" à droite, et 56.000 ailleurs...A celui qui battra le record de l'horreur...Regardez Treblinka : presque 1 million de morts...

Effectivement, comment de nos jours, pour nous êtres qui aimons à nous appeler "humains", imaginer, croire, pouvoir assimiler et comprendre ce qu'est un génocide dûment pensé, préparé, concrétisé pour pouvoir compter au moins jusqu'à 6 millions ?

D'aucun diront que rien n'est vrai, que tout cela n'est que pure invention, que de telles horreurs n'ont aucunement pu avoir lieu en ce 20e siècle, que tout n'a été que le fruit de l'imagination de certains, que...

J'ai croisé ce matin grand-mère Esther, vous savez cette dame digne, déjà âgée, qui cache comme elle le peut ce "souvenir" laissé sur son avant-bras par les "bons allemands" qui avaient suivi les "bons voisins français" de l'époque, qui eux-mêmes avaient su s'installer dans l'appartement familial, et qui jamais au grand jamais ne s'attendaient à voir revenir le fantôme de cette petite fille de l'époque, ce fantôme -témoin de ce qui fut, oui, de ce qui fut !!

Esther ne parle de cette époque que par bribes, par anecdotes presque, surtout ne pas se souvenir des détails, de la perte de sa famille, de la faim permanente, des poux, du thyphus, des coups, de la mort permanente, des fumées des chambres....

Voilà qu'après toutes ces années où certains se complaisent à définir la Shoah comme "un détail de l'histoire" pour moi l'horreur est bien palpable, encore, toujours, certains diront même trop !..

A l'heure où certains y mettent du leur pour empêcher ce souvenir, pour pousser à ne parler que d'"un épisode du passé", rappelons-nous que l'inhumain a bel et bien existé, existe et apparemment existera encore durant de longues ères...Aussi ne cherchont pas à définir une échelle de mesures de l'horreur car elle est infinie chez ce soi-disant "humain"...

Marc Lev.