Que dire de cette nouvelle action en justice civile contre la société israélienne AGREXCO qui vient d'être officiellement déclarée ( ce mercredi 15 septembre) par le "Collectif français contre Agrexco" qui ne comprend pas moins que : la Confédération paysanne, la Cimade, l'UJFP, la Campagne civile pour la protection du peuple palestinien ?

Que penser des membres associés de cette "coalition contre Agrexco" parmi lesquels on retrouvera également : le PCF, les Verts, le NPA qui ont décidé de porter plainte contre la société Agrexco pour : "concurrence déloyale" et "crime de colonisation" tout en désirant empêcher le projet d'implantation de cette société dans le port de Sète..?

D'ailleurs cette plainte ne prend-elle pas en compte le fait que "de nombreux produits viennent de Palestine, de Cisjordanie en particulier" ? ( Me Devers avocat des plaignants) ?

Et ceci lorsque l'on sait ( et l'on pourrait croire que ces divers organismes plaignants soient également au courant du journalier) que :

La bande de Gaza a enregistré une croissance de 16% au premier semestre 2010. La Cisjordanie a vu pour le même laps de temps une croissance de 9% ( chiffres fournis par M. Oussama Kanaan - représentant du FMI pour les territoires palestiniens)...

Que ces chiffres se rapportent au premier semestre 2010 donc avant le dernier allègement du blocus vers Gaza mis en place en juillet 2010.

Qu'un minimum de logique laisserait comprendre qu'il n'y a pas d'économie palestinienne sans l'état d'Israël et des sociétés telles qu'Agrexco. Que si Agrexco est implantée géographiquement parlant sur des terrains que les plaignants ne reconnaissent pas comme appartenant à l'état d'Israël, la population palestinienne en voit directement les fruits ( travail, produits en vente, économie générale de consommation directe et non d'exportation de pays lointains...).

Que de tenter d'affaiblir des sociétés israéliennes c'est provoquer un impact direct négatif sur le devenir des populations palestiniennes, de celles qui ont effectivement besoin des voisins israéliens alors que les politiques palestiniens n'en ont cure des pauvres, des familles en besoins réels d'aides concrètes comme d'un emploi qu'ils ne sont aucunement à même de leurs fournir...

D'ailleurs et pour étayer mes dires, il s'avère que l'aide reçue via l'UNWRA s'élève à 2,2 milliards de dollars alors que le FMI pour les territoires palestiniens annonce dans le même temps un déficit de 300 millions de dollars..? De l'argent se serait-il envolé, volatilisé, disparu ? Les aides vers les populations palestiniennes leurs seraient-elles parvenues ?

"Concurrence déloyale israélienne" ? : en cela qu'Israël ne procède pas à des détournements de fonds ? En cela qu'Israël livre des tonnes de matières premières vers des populations qui ne voient leur journalier s'améliorer que par les taxes intermédiaires du Hamas sur ces mêmes matières premières ?

"Crime de colonisation" ? : je présume que vous désirez parler ici de la colonisation du Hamas et des nantis palestiniens sur la bande de Gaza et la Cisjordanie, car je n'en vois pas d'autre ??

Et puis, vous qui êtes au fait des chiffres de l'économie française, internationale, pouvez-vous me dire quels états ont vu au premier semestre 2010 un taux de croissance économique de 16%, de 9% alors que la crise se veut internationale ? Pouvez-vous me certifier que l'implantation d'une grande société sur le port de Sète n'apporterait pas des ouvertures d'emplois pour la population locale ? A moins que les 14,5% de chômeurs sur la cité de Sète ne soient que pure invention ?

Il y a un point sur lequel je ne peux qu'acquiescer avec vous et c'est celui des aides qui ne parviennent pas auprès de ceux qui en ont réellement besoin. La faute à Israël, aux sociétés israéliennes, à d'autres peut-être ???

L'action que vous avez décidé d'entreprendre en justice me rappelle cet exemple réel et actuel d'une famille de Cisjordanie qui s'est spécialisée dans la confection de charbon de bois et qui a pour clientèle majeure: les israéliens...Empêchez la de commercer avec Israël et vous l'envoyez tout droit à la faillite, obligez la à boycotter le marché israélien et vous obtiendrez un résultat identique...

Comprendra qui voudra ( ou ne voudra pas)...