Pour une fois je désire changer le ton de mes écrits afin d'avancer "dans le sens de l'histoire" et ainsi imaginer une concrétisation des appels internationaux et américains à signer des traités vers deux Etats séparés...

Imaginons qu'en effet ( faisant abstraction des constructions, du mois supplémentaire octroyé par la Ligue Arabe) le gouvernement Netanyahou, Mahmoud Abbas, Barak Obama, l'U.E, l'ONU ( car chacun y va du sien comme nous en sommes tous témoins)...parviennent à un accord clair, net et précis quant à la création d'un état Palestinien dirigé par M. Abbas, la région saura-t-elle profiter enfin d'une paix si désirée ??

Certes, M. Abbas profitant d'une certaine pression internationale sur Israël pourra se targuer d'être le premier président d'un état Palestinien officiel...Un état Palestinien disais-je ? Plutôt un état créé de toutes pièces en Cisjordanie !

Bon, et alors, la suite ? Oui, voilà les questions que l'on pourrait\devrait se poser, n'est-ce pas ? Et alors, qu'en sera-t-il demain, après-demain ??

Il parait des plus évident ( au vu des relations Fatah\Hamas que l'on connait tous) que le Hamas ne pourra bien évidemment qu'aquiescer, que battre des mains, que féliciter Mahmoud Abbas pour sa réussite, et de suite et ce sans même discuter aucunement lui donner généreusement également la direction de la bande de Gaza à ajouter au nouvel état Palestinien ...

Mais dans un tel cas de paix hypothétique ou pas, qu'en sera-t-il de la ville de Jérusalem, des Hamas, Fatah, Israël ?? Et puis en désirant ( certes par pur intérêt !) se fatiguer les méninges, se faire torture d'une certaine masturbation mentale, nous pourrions même nous poser la question quant à des cités comme Haifa, St Jean d'Acre, Yaffo, Ramla...

Je crois d'ailleurs que si l'on se permet de faire un tant soit peu don de voyeurisme, nous pouvons aisément (et peut-être même logiquement...) nous permettre d'extrapoler vers des scénarios où les druzes, les bédouins, les Samaritains, les populations arabes israéliennes...désireront elles aussi leur état dans l'état. Et pourquoi pas ??

Il est aisé d'imaginer des voix nationales, internationales, européennes, onusiennes, américaines, arabes...qui s'élèveront demain pour les droits  à une terre de telle ou telle minorité bien évidemment par trop rejetée en Israël... Et puis, la superficie d'Israël étant si importante...!

Ainsi, qu'en serait-il du pays d'Israël de demain ? Le Nord-Est devenu syrien et druze avec une enclave samaritaine, la Cisjordanie officiellement palestinienne, la bande de Gaza "Palestine 2", la région du Sud de Beer-Sheva transformée en état bédouin, des villes parsemées ici et là sur le territoire israélien nommées dorénavant " territoires arabes autonomes d'Israël", une Jérusalem à nouveau divisée...

Les minorités internationales pourraient d'ailleurs calquer par la suite ce modèle et proposer ainsi un état de Bretagne, un Pays Basque, une autonomie d'Alsace... Car comme nous le savons tous: il y va d'un avenir de paix , non ?

Oui, si avenir de paix il y aura dans la région, la solution se nomme-t-elle effectivement "parcellisation, partage et re-partage " ??? J'aurais plutôt tendance à en douter alors que l'état d'Israël semble ne toujours pas vouloir être reconnu par le "partenaire à la paix"...Mais de quelle paix parlions-nous ??

Marc Lev ( auteur de "Après-demain ?" ) http://www.georges-gavazzi.com/service_de_presse_1512.htm