Et nous re-voilà donc à la ligne de départ !.."C'est un pas en avant prometteur, même s'il reste beaucoup de travail et des choix difficiles à accomplir" (B. Obama)...

Je ne reviendrai ainsi pas ici sur le nombre de pourparlers (directs et indirects...), des reprises de pourparlers, des relancements de discussions, des tentatives de rapprochement, des...

Certes l'histoire fait partie du passé, d'évènements réussis ou pas, de situations qui auraient pu se mettre en place mais qui !..

Alors, effectivement, voilà qu'à nouveau délégués palestiniens et israéliens relancent la valse des discussions jusqu'à ce que certains (...) décideront de ne plus s'asseoir face aux israéliens, de ne plus discuter, de s'en tenir à ce statu quo qui au final semble bien arranger une direction palestinienne qui n'en est pas une légalement... 

Certes je le reconnais, mon analyse du jour est empreinte de plus que sceptimisme, d'une certaine ironie quant à la croyance de voir un état de paix s'installer de facto sur le territoire israélien, sur un état palestinien qu'il m'est plus que difficile à imaginer en terme de concrétisable...

Certes l'état d'Israël a déjà fait un premier geste (que personnellement je juge d'importance) en acceptant de libérer 104 terroristes palestiniens !..Entre nous, quel état aurait accepté de libérer des assassins uniquement afin de pouvoir relancer des discussions ?..

Certes l'Occident a déjà avancé la promesse d'un plan d'aide économique internationale vers les palestiniens de 4 milliards de dollars !..

Certes l'approche actuelle américaine est qu'il n'y aura aucun accord tant qu'il n'y aura pas d'accord global !..

Voilà qui laisserait penser à des débuts pour le moins prometteurs, qui auront toutes les chances d'aboutir en quelques mois à un accord de paix, à la reconnaissance palestinienne d'un état d'Israël, à des lendemains non seulement d'espoir mais bel de bien de concret, et pourtant...

Que dire de cet état d'Israël qui a tout bonnement disparu, s'est entièrement transformé en un état unique de Palestine dans les pages des livres scolaires, universitaires, sur les murs des administrations de l'Autorité Palestinienne, dans les médias palestiniens, les émissions pour enfants ?..

Dois-je rappeler ici les paroles d'Obama au Caire en 2009 :" Israël doit reconnaître que tout comme le droit à l'existence d'Israël ne peut être nié, il en est de-même pour la Palestine"..?

L'administration actuelle d'Obama n'a-t-elle pas de conseillers suffisamment au fait de la réalité qui pourraient s'en aller fouiner du côté du ministère de l'industrie palestinienne, du bureau national palestinien des statistiques, des livres scolaires de mathématique, d'histoire, de géographie...faisant abstraction totale de l'état d'Israël ?

Alors que des appels israéliens n'ont cessé d'être adressés durant ces dernières années afin de parvenir pour le moins à des discussions directes de paix, les avancées palestiniennes (du président non réélu de l'A.P...) se sont irrémédiablement dirigées vers la reconnaissance unilatérale et de facto d'un état palestinien...

Alors que Barak Obama déclamait au Caire : " Israël doit aussi honorer ses obligations et assurer que les palestiniens puissent vivre, travailler et développer leur société", celui-ci tenait-il et tient-il à ce jour compte du désir de l'Autorité Palestinienne d'effectivement créer un état sur tout le territoire israélien et alors que la reconnaissance officielle du droit d'Israël à ne serait-ce qu'exister n'a jusqu'à ce jour jamais été entériné par cette même A.P  (sans même pénétrer ici dans les lignes directrices du Hamas...)?..

A propos paix et reconnaissance, Obama se serait-il trompé alors lorsqu'il prononçait ces paroles au Caire en 2009 : " Je suis venu ici au Caire en quête d'un nouveau départ pour les Etats Unis et les musulmans du monde entier, un départ fondé sur l'intérêt mutuel et le respect mutuel, et reposant sur la proposition vraie que l'Amérique et l'islam ne s'excluent pas et qu'ils n'ont pas lieu de se faire concurrence. Bien au contraire, l'Amérique et l'islam se recoupent et se nourrissent de principes communs, à savoir la justice et le progrès, la tolérance et la dignité de chaque être humain"..?

D'ailleurs, le Pew Research Center n'a-t-il pas fait connaitre que plus de la moitié des égyptiens voudraient annuler le traité de paix conclu avec Israël en 1979 ?

D'ailleurs, un sondage de 2011 n'a-t-il pas fait apparaître qu'il n'y avait que 20% de la population égyptienne ayant une image positive des U.S.A ?

D'ailleurs en cette même année 2011 il n'y avait plus que 15% des égyptiens favorables à de plus étroites relations avec les Etats Unis ?..Qu'en est-il ces jours ? La vision américaine se serait-elle montrée comme des plus fausses et défaillantes ?..Qu'en est-il des analyses actuelles quant à la création d'un état de Palestine ?..

L'Amérique d'aujourd'hui, celle de Kerry et d'Obama qui pousse on ne peut plus le gouvernement israélien à faire des concessions face à une gouvernance inexistante et non reconnue aux yeux du peuple palestinien afin de créer un état qui ne sera pas accepté par une grande partie de sa propre population n'a-telle pas évolué depuis ces paroles d'Obama :"Je vous suis reconnaissant de votre hospitalité et de celle du peuple égyptien. Je suis fier aussi de vous transmettre la bonne volonté du peuple américain et une salutation de paix..." ( discours de Barak Obama au Caire le 4 juin 2009) ?

M'est avis qu'une fois de plus l'Occident (par Amérique interposée) se fourvoit et je citerai malgré tout ici les paroles de Tzipi Livni en charge des discussions: "il y a beaucoup de cynisme, de pessimisme, mais il y a aussi de l'espoir"...

Et, rappelez-moi: l'espoir n'est-il pas le nom de l'hymne israélien ?.. 


Marc Lev (auteur de  "Et si..?" et "Après-demain ?" -eds  Edilivre - où la fiction régionale et terroriste semble devenir réalité...)

 

Sources: www.contreinfo, www.canadianpress, www.europe-israel, www.jforum - tempsreel.nouvelobs.com - lemonde.fr