Alors que le Nouvel An juif frappe à ma porte, que celui-ci se veut réflexions, approfondissements de l'année écoulée, demandes de pardons, je me suis senti dans l'obligation de faire quelque peu le point de l'humanité de cette dernière année, de ces dernières années...

On a donc été témoins de révolutions arabes suivies de tueries, de massacres, de gazages, d'arrestations, d'incendies de mosquées mais également d'églises, de destructions de sites archéologiques, de...

On a pu voir des milliers de réfugiés quitter leurs terres pour s'en aller ailleurs, loin des tueries, des viols, des vols...

On a de-même été témoins de camps palestiniens (non, pas en Israël, en Palestine...) en Syrie bombardés, et..?

L'International, mais également cet international "humanitaire" s'est retrouvé atteint d'aphonie aigue, d'apparemment "manques de moyens", "manque d'affichages en appelant aux boycotts", "manque de personnes intéressées à manifester", peut-être même de "manque d'humanisme"...

Mais la chose serait-elle "humainement" possible ? La logique des actions "humanitaires" se baserait-elle, se serait-elle basée ces 2 dernières années sur une différenciation pure et simple des situations, des victimes, des morts ..?

Prenons le cas de l'action "boycott"; que cela soit un moyen concret, vendeur, qui marche quant à condamner les actions d'un état  ne fait je pense aucun doute dans l'actuel. Ainsi combien d'appels aux boycotts n'avons-nous entendu durant ces 2 dernières années quant à la politique d'Israël, quant à la situation "désastreuse" de Gaza, et ce, jusqu'à même des slogans quant à une politique d'appartheid qui serait instaurée sur le territoire d'Israël ?

De combien d'actions de flottilles, d'appels à ne pas acheter le "made in Israël", de manifestations devant ou même à l'intérieur de magasins vendant des productions israéliennes avons-nous été témoins ces 2 dernières années ?

De-même, serait-il logique de dénombrer ici le nombre de manifestations anti-israéliennes concrétisées ici et là, menées souvent par des organismes "humanitaires", où le slogan véhiculé en appelait à gommer simplement l'état d'Israël de la mappemonde ?

Et donc dans tout cela qu'en a-t-il été des situations en Tunisie, en Egypte, en Syrie ??

L'association "euro-palestine" qui a su considérer au mieux la situation à Gaza comme "un crime contre l'humanité", est-elle devenue atteinte de cécité, d'aphonie, de problèmes d'audition ?..Des centaines de victimes là, des millliers ailleurs, des centaines de milliers en Syrie, et pas de crime contre l'humanité ??

L'association PACBI (palestinian campaign for the academic and cultural boycott of Israël) n'a-t-elle pas vu, compris, interprété la situation ailleurs, dans des états où même leurs frères palestiniens se retrouvaient dans les rôles de victimes de régimes arabes ?

N'a-ton pas vu l'U.E adopter en juillet 2013, une décision interdisant aux membres de cette Union de se pourvoir en denrées et produits provenant de certaines régions d'Israël, et ce, jusqu'au territoire des hauteurs du Golan ?

De-même, cette même année 2013 n'a-ton pas été témoins de l'action de 2 chaines hollandaises de supermarchés retirer tout bonnement les produits provenant des "implantations israéliennes" ??

Et la situation des chrétiens dans ces états où les violences, attentats et autres guerres sont devenus monnaie courante ces deux dernières années, qu'en est-il des appels à l'humanisme, à la reconnaissance de l'autre "différent" ?

En Syrie, les enlèvements dans un but d’extorsion touchent de manière toujours plus forte les chrétiens et l’on est arrivé à compter plus de 1.800 victimes de différents groupes et religions. Le dernier cas qui a alarmé les églises syriennes concerne deux prêtres d’Alep, les Pères Michel Kayyal – arménien catholique – et Maher Mahfouz – grec orthodoxe – enlevés le 9 février 2013...

En Egypte, d’après l’Union des jeunes de Maspero (une organisation copte), 38 églises ont été incendiées et 23 autres partiellement détruites dans tout le pays.Depuis le début de la répression des manifestations islamistes par les autorités égyptiennes, des dizaines d’églises ont été visées par des attaques, sans compter les maisons et les commerces coptes incendiés. Plusieurs personnes ont été tuées, même si les informations manquent sur la situation dans les villages de Haute-Égypte.

En Tunisie, un journaliste libéral égyptien Tawfiq Okasha a fait scandale dernièrement en diffusant, au cours d'une émission télévisée, les images de la décapitation d'un jeune chrétien tunisien, converti de l'islam, et condamné à mort par ses bourreaux pour « apostasie ». En effet, la tradition musulmane prête à Mahomet diverses condamnations de cet ordre et le verset 89 de la Sourate 4 du Coran semble fonder le droit de mettre les apostats à mort: « Ils aimeraient vous voir mécréants comme ils ont mécru: alors vous seriez tous égaux! Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux, jusqu’à ce qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. Mais s’ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez... ».

Et même en Turquie !..

L'International ne voit pas, l'Union européenne non plus, les organisations et associations "humanitaires" ont tout bonnement disparu de la carte des "faiseurs d'actions"...

Mais voilà que l'église (cette grande muette de ces massacres de ces deux dernières années...) se réveille en la personne du nouveau pape François qui en appelle (ce 1er septembre) à une journée de jeûne et de prière pour la paix en Syrie, au Moyen Orient et dans le monde...

Peux-t-on logiquement parler de honte humanitaire internationale ? Chacun jugera en son âme et conscience durant ces journées du repentir où je ne saurais qu'en appeler à tous (musulmans, chrétiens, juifs...) à regarder ce monde, le voir, comprendre ce qui en est réellement, et agir...

Marc Lev (auteur de "Et Si ?" et "Après-demain..?" -eds Edilivre - ces romans témoins de ce qui se met en place...)Sources: chrétiensdelaMéditerrannée.com - lesobservateurs.ch - myriamir.wordpress.com  - noria-research.com - observatoiredu moyenorient.blogspot