Loin de cette réalité journalière où il semblerait malgré tout que le "peuple palestinien" et ses extrémistes ne paraissent pas vraiment prêts à accepter un état juif en Israël, John Kerry s'est exprimé face au Comité des Affaires Etrangères du Sénat Américain en considérant que le Premier Ministre israélien n’a pas à s’entêter sur la reconnaissance de l'état d'Israël comme état du peuple juif et que Yasser Arafat a ‘’reconnu à deux reprises, en 1988 et en 2004, l’Etat d’Israël comme état juif’’ et donc qu’il n’y a « aucun charme à s’entêter sur ce sujet »...

Donc aucun besoin d'aller voir plus loin, d'aller rechercher les décisions concrètes de l'OLP d'Arafat, d'aller lire la Charte de l'OLP où d'après les américains il y a acceptation de l'état d'Israël comme pays du peuple juif. Voilà une nouvelle qu'elle est bonne (comme disait Coluche) !! Dommage que jusqu'à ce jour je ne sois pas parvenu à trouver le moindre document officiel voté et parvenant des dirigeants palestiniens reconnaissant l'état d'Israël comme celui du peuple juif...Mais, bon, il est vrai que je ne suis ni politicien, ni américain, alors...

Pour appuyer ce qui en est de cette paix avec les palestiniens il semblerait que les américains (John Kerry en tête) et l'International aient oublié que Mahmoud Abbas le soi-disant interlocuteur palestinien pour un traité avec les israéliens n'a plus aucune légitimité officielle depuis 10 ans auprès de ceux qu'il est censé représenter...C'est comme si l'on décrétait et considérait sur la scène internationale que le représentant officiel actuel de la France est Jacques Chirac...Certes ineptie qui est totalement passée sous silence !.. 

Il semblerait de-même que les américains (comme l'International) ne se poseraient aucune question quant aux enseignements constants palestiniens de haine anti-israélienne (écoles, télévision, radio...), quant aux financements énormes vers les palestiniens qui ne parviennent nullement au peuple...quant à l'extrémisation du monde musulman et régional où Israël n'a aucunement sa raison d'exister... 

Alors que les évènements de ces jours derniers ( provenant de Gaza et du Liban) prouvent une fois de plus que la haine musulmane mène la danse anti-israélienne, il est regrettable de voir que  l'Occident (américains en tête) n'ait pas compris qu'il n'y avait aucun interlocuteur sérieux, fiable et sincère du côté palestinien et à même de rechercher concrètement le bien pour son peuple comme pour Israël...

L'Occident comme les américains n'ont apparemment pas reçu les données quant à la situation probable qui se mettrait en place si Israël se retirait de Cisjordanie ou d'ailleurs quant à la récupération d'évidence par les armes de ces terrains par le Hamas, le Djihad, les Brigades...

Et qui veillerait alors à la sécurité d'Israël ? Les américains ? L'Occident ? L'U.E ?.. Il est vrai que la sortie unilatérale israélienne de Gaza avec les incidences de la chose jusqu'à ce jour ne peut être prise comme exemple, n'est-ce pas ?...  

Et puis il suffirait pour l'Occident et les américains de jeter un tout petit regard vers la radicalisation globale qui se met en place quant aux populations arabes pour comprendre que s'il est un état régional en mal de paix il n'a aucunement pour nom "peuple palestinien ou représentants de celui-ci"...

Je ne reprendrai pas dans cet article mes propres questionnements allant à l'encontre des persuadés (que l'on retrouve sur maints sites internet) du bien-fondé du peuple palestinien historique: culture palestinienne ? Monnaie palestinienne ? Langue palestinienne ?...dont l'Occident parait faire partie...

Mais j'en conviens, il faut humainement parlant trouver une solution pour cette population arabe et en cela je rejoins ce qui a été proposé en 1984 à l'ONU par Netanyahou :  

"Il est clair que dans la Palestine Occidentale et la Palestine Orientale, il y a seulement 2 peuples, les Arabes et les Juifs. Tout aussi clair, il y a seulement 2 états dans cette région, la Jordanie et Israël. L'état arabe de Jordanie, qui a 3 millions d'Arabes, ne permet à aucun Juif d'y vivre. Il comprend pourtant les 4/5ème du territoire d'origine accordé au Foyer National Juif, par la Société des Nations. L'autre Etat, Israël, a une population de 4 millions dont 1/6ème est arabe. Il comprend moins du 1/5ème du territoire alloué aux Juifs lors du Mandat britannique… On ne peut pas dire que les Arabes de Palestine n'ont pas d'état à eux. La demande d'un 2ème état palestinien en Palestine Occidentale et un 22ème état arabe dans le monde, est simplement la dernière tentative de pousser Israël vers les lignes d'armistice de 1949, totalement vulnérables."

Alors, croire en une situation d'un futur proche régional de paix serait chose plausible si l'Occident, les américains, l'ONU, l'U.E voyaient, comprenaient, réalisaient et faisaient un forcing uni et musclé contre l'extrémisme et la haine; m'est avis que nous avons encore (et bien malheureusement !..) de longues années d'espoir vain...De quoi remercier l'International !!

Marc Lev - auteur de "Et si..?" et de "Après-demain ?" (eds edilivre-paris) où la fiction des romans se mêle à cette actualité Moyen-Orientale...

Sources: europe-israel - Nuitdorient.com - Israël Hayom.