Loin, très loin des traités de paix signés alors avec nos voisins, voilà que l'actualité nous ramène à cette conclusion par trop cinglante: ça n'est pas parce que nous avons signé la paix avec l'Egypte ou la Jordanie que les populations de ces états nous acceptent pour autant: par trop ancrées dans leur haine viscérale de l'israélien, du juif...

Il y aurait ainsi à mon avis de quoi largement extrapoler quant à un traité avec les palestiniens que l'international désire tellement voir se concrétiser.. alors que les assassins journaliers d'israéliens ne me semblent pas prêts à rejeter du jour au lendemain la haine anti-israélienne et anti-juive et son enseignement vers les générations futures...

Ainsi rappelons-nous ici des paroles prononcées par feu le président Sadate devant la Knesset en novembre 1977: "Je suis venu chez vous pour qu'ensemble nous puissions construire une paix permanente et juste et éviter que soit versée une seule goutte de sang d'un seul Arabe ou d'un seul Israélien. 
Pourquoi laisserions-nous aux générations futures un héritage de sang et de mort, des orphelins, des veuves, des familles brisées et les gémissements des victimes ? Pourquoi n'imitons-nous pas la sagesse de notre Créateur, telle qu'elle est exprimée dans les sentences de Salomon : « La trahison est dans le coeur de ceux qui pensent au mal. Pour ceux qui recommandent la paix, la joie est leur partage. Un morceau de pain sec avec la paix est meilleur qu'une maison pleine de vivres mais avec des querelles."..

Ces phrases de paix prononcées il y a presque 40 années ont amené une réalité bien différente...

Ainsi que dire du député égyptien Tewfik Okacha ( député par ailleurs souvent critique de la politique israélienne..) qui a été déchu de son mandat par le parlement égyptien ce mercredi  02 mars 2016 suite à sa rencontre avec l’ambassadeur d’Israël Haim Koren au Caire qu’il avait même été jusqu'à inviter à dîner chez lui et considérant que cette rencontre a été "très réussie"?..

Que dire de la honte publique ressentie par ce député alors que ce dimanche 28 février 2016 un des parlementaires égyptien le frappait d’un coup de chaussure? Scène filmée et diffusée à tout va..

Que dire de ce même député frappeur, M. Kamal Ahmed, s'exprimant ainsi après ce geste : "Je n’ai fait qu’exprimer l’opinion du peuple égyptien. Cette chaussure était pour Tewfik Okacha, mais aussi pour la Knesset et l’entité sioniste »? 

N'oublions pas que nous parlons ici d'une certaine élite intellectuelle égyptienne qui prouve que même 40 ans après la haine anti-Israélienne est encore bien réelle et vivante non seulement dans la rue égyptienne...Quarante années de paix avec le peuple égyptien ?..

Rappelons-nous de ce 27 octobre 1994 et du traité de paix signé entre Israël et la Jordanie avec ces paroles prononcées par feu le roi Hussein : "« les deux pays auront des relations de bon voisinage comme jamais avant. C'est une paix digne. C'est une paix qui nous engage. C'est un cadeau à nos peuples et aux générations futures. Tous les fils d'Abraham se souviendront de ce jour. Je pense que les victimes de guerres entre les deux pays sont avec nous en cette occasion et en ce moment précis où nous nous retrouvons pour garantir, avec la grâce de Dieu, qu'il n'y aura plus de mort, plus de souffrances, plus de soupçons, plus de peur..."

Ces paroles d'espoir prononcées il y a plus de vingt années ont-elles entrainé des ouvertures, de la compréhension, de la tolérance, de l'envie d'avancer vers Israël pour la population jordanienne ?

Il s'avère ainsi qu'une annonce de recherche de 45 maçons publiée depuis Eilat dans un journal jordanien en arabe cette semaine a eu tout l'effet contraire de celui escompté ( répondre à une demande bien réelle tout en fournissant du travail à des ouvriers jordaniens) avec obligation pour le journal en question de faire suivre une annonce d'excuse, avec un des dirigeants du mouvement islamique jordanien s'exprimant ainsi : "la publication de cette annonce est une honte. Les sionistes ont détruit notre pays ( Israël..) et dorénavant ils désirent que nous le construisions pour eux"...

Je me souviens également ici de la mise sur pied par mes soins d'une rencontre entre des représentants israéliens, égyptiens et jordaniens il y a une quinzaine d'année afin de discourir de projets communs autour du golfe de la Mer Rouge, du désir de protéger ce golfe, et où au final aucun représentant égyptien comme jordanien n'avait fait acte de présence...

Certes traités de paix il y a eu ! Certes l'espoir était immense ne serait-ce que du côté israélien ! Certes des milliers d'Israéliens ont visité la Jordanie comme l'Egypte! Et des décennies plus tard... 

Marc Lev.  

Pour une vision de l'intérieure je vous propose de vous procurer: "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent à nos portes...) et:  "Après-demain ?" (où les politiques anti-occidentales d'extrémisme iranien semblent avoir été devinées...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de changements...

 

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, sur le site Jss News, en ligne (amazon.fr...):

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

Sources: afriquenewsinfo.net - Bamada.net - Perspective usherbrooke.ca - Archives.lesoir.be - Erev Erev Beilat -