Territoires "occupés", territoires "libérés", Israël, Jordanie, Cisjordanie, Palestine...22 années se sont déroulées depuis la disparition de Ytshak Rabin, et année aprés année nous nous retrouvons à nous souvenir de ce symbole qu'était devenu de par le monde l'ancien Premier ministre d'Israël, feu M. Ytshak Rabin.

Sans désirer ici faire ressortir les démons de l'extrémisme d'alors ( de cette année 1995) et peut-être bien également d'aujourd'hui.., sans vouloir aucunement réouvrir les spéculations quant à son assassinat et alors que le terrorisme n'a jamais cessé de nous toucher, sans désirer ici aucunement prendre parti quant à cette politique menée alors par Ytshak Rabin, je ressens le besoin de nous rappeler le chemin qui aurait pu être parcouru face à ce qui est appelé "autorité palestinienne" depuis cette année 1995 et qui...

Pour souvenir, Ytshak Rabin a été à l'époque l'un des acteurs des accords d'Oslo ( septembre 1993) par lesquels Israël reconnaissait la légitimité de l'O.L.P de Yasser Arafat d'alors ( du Fatah de Mahmoud Abbas d'aujourd'hui) - document ci-dessous :

La lettre de Yitshak Rabin

9 septembre 1993

Monsieur le Président,

En réponse à votre lettre du 9 septembre 1993, je souhaite vous confirmer qu’à la lumière des engagements de l’OLP qui y figurent, le gouvernement d’Israël a décidé de reconnaître l’OLP comme le représentant du peuple palestinien et d’ouvrir des négociations avec l’OLP dans le cadre du processus de paix au Proche-Orient.

Yitzhak Rabin Premier ministre d’Israël.

Rabin par cet accord commençait à paver le chemin de lendemains qu'il croyait de paix avec les voisins palestiniens (tout au moins l'espérait-il...), d'ailleurs Yasser Arafat reconnaissait  par celui-ci "le droit d'Israël à vivre en paix" et demandait ( certes officiellement mais certainement pas officieusement !..) aux palestiniens de renoncer à la violence et au terrrorisme...Voir document ci-dessous :

 

 La lettre de Yasser Arafat à Jollan Joergen Holst

9 septembre 1993

Cher ministre Holst,

Je voudrais vous confirmer que lors de la signature de la déclaration de principe je prendrai la position suivante dans mes déclarations publiques :

A la lumière de l’ère nouvelle inaugurée par la signature de la déclaration de principe, I’OLP encourage et appelle le peuple palestinien de Cisjordanie et de la bande de Gaza à s’associer aux mesures conduisant à la normalisation des activités quotidiennes. rejetant la violence et le terrorisme, contribuant à la paix et à la stabilité, et contribuant activement à la préparation de la reconstruction, du développement économique et de la coopération.

Sincèrement,

Yasser Arafat. président de l’Organisation de libération de la Palestine.

Depuis ô combien d'eau a coulé sur les rives israéliennes !  Et ainsi de Ehud Barak à Ehud Olmert, puis à Benjamin Netanyahou, aucun d'eux n'ont cessé depuis cette "profession de foi" palestinienne d'en appeler à Arafat comme à son successeur Mahmoud Abbas afin que celui-ci fasse connaitre ouvertement son désir de paix pour et envers son peuple, afin que celui-ci vienne discuter entre 4 yeux, directement pour concrètement faire avancer les choses...

Les lettre signées ci-dessus il y a 22 ans auraient pu, dû.. nous amener ce jour, en cette commémoration vers une région tournée vers l'avenir, coopérant, marchant de pair, avançant dans le sens positif de l'histoire qui semble bien malheureusement ne pas avoir bougé d'un pouce, peut-être même avoir reculé quelque peu...

Rabin disait : " il faut combattre le terrorisme comme s'il n'y avait pas de négociations, et négocier comme s'il n'y avait pas de terrorisme", et après les centaines d'attentats, les milliers d'obus et roquettes, les accords, discussions, traités restés lettre morte devant la non volonté de paix flagrante de "l'autre partie", je reste moi aussi parmi les dizaines de milliers d'israéliens à me souvenir, à contempler le journalier.. et à pleurer sur ces années trop nombreuses à désirer, rêver, utopiser cette paix qui ne s'est jamais réellement pointée à l'horizon, et avec de plus un dénigrement international de plus en plus profond de la politique israélienne pour ne pas dire des pratiques juives et du judaisme..

Arafat écrivait: "I’OLP encourage et appelle le peuple palestinien de Cisjordanie et de la bande de Gaza à s’associer aux mesures conduisant à la normalisation des activités quotidiennes rejetant la violence et le terrorisme, contribuant à la paix et à la stabilité"...Ah ses écrits comme ses déclarations ! Qui aurait pu demander plus ?.. Ah les écrits comme les déclarations de son successeur Mahmoud Abbas !...

Si les écrits restent et les déclarations de bonnes intentions font somme toute bonne impression et ont une incidence certaine sur l'international, quelles décisions concrètes étaient prises derrière les rideaux, en coulisse ?.. Celles qui faisaient et font encore le jeu du terrorisme journalier ? 

N'oublions pas que encore actuellement en 2017, L'OLP de Mahmoud Abbas (cette organisation considérée comme modérée...), dorénavant marchant de-même main dans la main avec le Hamas de Gaza.. a dans sa charte des clauses telles que:

Article 2: La Palestine, avec les frontières qui étaient les siennes sous le mandat britannique, est une unité territoriale indivisible...A comprendre :l'état d'Israël, les territoires palestiniens et la Jordanie...

Article 6: Les juifs qui demeuraient en Palestine jusqu'au début de "l'invasion sioniste "...seront considérés palestiniens...

Article 9: La lutte armée constitue la seule façon de libérer la Palestine...

Article 15: La libération de la Palestine, d'un point de vue arabe, est un devoir national (qawmi) et vise a l 'élimination du sionisme de la Palestine

Article 19: La partition de la Palestine en 1947 et l'établissement de l'état d'Israël sont entièrement illégaux...

Article 20: La déclaration Balfour, le Mandat pour la Palestine, et tout ce qui a été fondés sur eux sont déclarés nuls et non avenus...

A noter qu'Arafat avait bel et bien écrit à Rabin lui disant que les textes de la charte de l'OLP faisant mention de l'obligation de détruire l'état d'Ísraël étaient "inopérants" et "sans validité" mais n'ont jamais été abolis...

Si la paix du côté palestinien aurait été désirée, réellement, véritablement, sciemment, il y a de nombreuses années que celle-là règnerait sur la petite ( trop petite) terre d'Israël mais...

Et pour en revenir à Ytshak Rabin, il semblerait qu'il avait bien raison: "la Bible n'est pas un cadastre"...

 Marc Lev ( auteur de "Et si..?" et "Après-demain ?" Edilivre - romans brûlants d'actualité...)

Un exemple de critique publiée de "Après-demain ?" :

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Où se les procurer en ligne:

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx