Face aux réactions françaises mais également européennes, et internationales quant à une reconnaissance de l'illégalité des colonies israéliennes, face à l'histoire réécrite des juifs sur la terre d'Israël, des juifs à Jerusalem, des lieux saints juifs devenus comme par enchantement lieux saints palestiniens et musulmans, face aux appels et actions de boycott qui ne cessent, ne pourrait-on pas faire un parallèle empreint de logique se basant sur l'histoire de France ( à défaut d'histoire de l'Europe...) et sur les conquêtes arabes commencées en France en l'année 716 ?..

Des déclarations telles que : " la position de la France et de l'Union Européenne sur l'illégalité des colonies au regard du droit international, tant en Cisjordanie qu'à Jérusalem-Est, est connue..." n'appuyaient-elles pas déjà des actions telle que celles perpétrées le 5 juin 2011avec des manifestants venant des frontières libanaises, syriennes, jordaniennes, de Judée-Samarie... définies clairement ainsi : " les manifestants désirent retourner sur leurs terres desquelles ont été chassées leurs familles ainsi que leurs ancêtres" ? ( l'avocate Mme Rouba, une organisatrice syrienne). Ne se perpétuent-elles point jusqu'à ce jour ? Ces déclarations françaises et européennes ne donnaient-elles pas et ne continuent-elles pas de donner de facto un coup de main avalisateur aux organisateurs de ces manifestations qui s'exprimaient et s'expriment encore ouvertement ainsi : "nous poursuivrons nos marches jusqu'à ce que tous les "réfugiés" retournent à Haïfa, à Yaffo, à Beer-Sheva"..? Population chassée de l'état d'Israel tout fraichement approuvé par la SDN ( l'ONU de l'époque..) ou population ayant fui suite aux appels des dirigeants arabes promettant un retour prochain sur ces terres ?..

L'Europe d'aujourd'hui comptant approximativement 20 millions de musulmans ( dont plus de 8 millions en France...) détient-elle toute l'assurance que demain, ou pour le moins très bientôt, les populations arabes de France comme de Navarre n'en appelleront pas au soulèvement contre des territoires qui ont bien évidemment toujours appartenu à l'empire arabe et qui ne seraient à leurs yeux actuellement que des colonies?..Les exemples de territoires francais (mais également européens..), de quartiers, de rues devenus des territoires déjà conquis ne seraient-ils pas une réponse à cette "déjà question " ?.. Une rue nommée au nom de Yasser Arafat ( à Toulon) ne serait-elle qu'un prémice vers des cités entières européennes où la langue officielle serait l'arabe, la loi celle de la charia avec interdiction totale aux mécréants ?..

L'Espagne qui avait été envahi par les arabes entre 711 et 716, la Sicile en 720, la Sardaigne et la Corse en 724, des villes françaises comme Orange, Lyon, Sens, Troyes, Bayonne...jusqu'à la conquête de toute l'Aquitaine de l'Ouest...Ces territoires ne peuvent-ils pas dans la logique moyen-orientale actuelle être décrétés comme des colonies occupées par les européens, et ce en parfaite harmonie avec le droit international..? ( comme cela est reconnu concernant Jérusalem-Est ainsi que la Judée-Samarie par ces mêmes dirigeants européens...).

Les états européens dans leur reconnaissance d'un "droit légitime" palestinien sur des terrains (et ceci sans désirer aucunement pénétrer dans la polémique de la légalité ou pas de leur requête..), n'ouvrent-ils pas cette boîte de Pandore: "nous récupèrerons "nos terres" de gré ou de force" où la logique actuelle voudrait qu'il n'y aura pas véritablement de distinction entre la Judée-Samarie, et leurs propres terres ?

Les actions palestiniennes "pacifiques" et surtout politiques qui ne cessent de se mettre en place face à un international approbateur, s'en tiendront-elles uniquement à des actions comme celles décrétées par leur dirigeants quant à la commémoration du "vol de Jérusalem"...ou verrons-nous bientôt des actions similaires concernant les villes de Lyon, de Narbonne...autrefois conquêtes arabes ?

Parfois la réalité ( et le journalier semble en être la preuve...) supplante l'ineptie, l'incroyable, le non-concevable...

A l'heure des milliers de réfugiés de pays arabes sur les sols européens faudra-t-il qu'un tel cas de figure se présente sur les terres européennes pour que ce continent se décidât à acquiescer à la position israélienne..? Oui, le faudra-t-il ??

Marc Lev auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme avaient été prévus sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans traités sous la forme de thrillers qui vous entraineront dans cette actualité que certains ne veulent pas voir...

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, en ligne : fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...), dans les versions numériques: 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx  

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

Sources: eric.hurtebis, cdpresse.fr, desinfos.com, mako.co.il