Alors qu'en mars 2018 Ahmed Tibi se voyait déjà en premier ministre arabe de l'état d'Israël... ( "La vision d'un premier ministre arabe se rapproche" ); n'y aurait-il pas un illogisme flagrant dans ce désir (encore officiellement caché..) quant à désirer diriger un état qui se voudrait "d'apartheid" ?..

De Mahmoud Abbas au Hamas, des députés européens à l'ONU, de la Turquie à la Ligue Arabe, des écologistes aux associations diverses pro-palestiniennes, tous sont d'accord sur un point: la création d'obligation d'un état palestinien indépendant qui saura "délivrer" du joug israélien...

Le député arabe israélien (ayant fait ses études à l'Université hébraïque de Jérusalem...) Ahmed Tibi; un des fers de lance avec Hanan Zoabi (ayant fait ses études à Haïfa et à l'Université Hébraïque de Jérusalem...) de la cause des arabes israéliens ainsi que des palestiniens au sein de la Knesset où tous deux sont députés, déclarait déjà en septembre 2011: "dans le cas où un état palestinien verrait le jour, ni moi ni le reste des palestiniens vivant à l'intérieur des frontières de l'état d'Israël, quelque soit l'endroit où nous habitons, n'accepterons jamais d'aller vivre dans ce nouvel état palestinien pour être réunis avec nos frères"...Parlons-nous ici encore du "joug israélien" ?..

Doit-on comprendre ici que tout ne serait que poudre aux yeux de l'Occident, qu'un état palestinien au côté d'Israël n'est aucunement admissible pour les belligérants palestiniens de surcroit élus en Israël et députés de la Knesset ( état d'apartheid ?..), qu'au final ça serait plutôt du domaine du "tout ou rien" ??

Rappelons-nous ici les paroles de ce même Ahmed Tibi au Congrès du Fatah (2010) :

" Dès qu’un Etat palestinien serait créé en Judée-Samarie,  les Arabes de Galilée débuteraient une revendication d’autonomie,tout comme dans le Néguev "...

Si nous parlons de ce fameux état palestinien, nous pouvons de-même relire les paroles prononcées déjà en décembre 2008 ( donc il y a 10 ans de cela..) par Tzipi Livni alors ministre des affaires étrangères et de même à l'époque émissaire israélienne aux pourparlers avec les palestiniens quant à cet état palestinien: "Ma solution pour préserver le caractère juif et démocratique d'Israël c'est deux entités nationales distinctes. Une fois l'état palestinien créé nous pourrons dire aux citoyens palestiniens d'Israël, ceux que nous appelons les Arabes d'Israël, la solution à vos aspirations se trouve ailleurs ".

Avec déjà à cette époque cette réponse de Ahmed Tibi: "propose-t-elle de laisser en Israël un million de citoyens sans droits politiques  et identité nationale (à preuve un certain Ahmed Tibi...), ou bien a-t-elle l'intention de transférer d'ici un million de citoyens arabes vers l'Etat palestinien, une fois cet état créé ?"...

De-même que ce même Ahmed Tibi rajoutait quant à la reconnaissance de l'état d'Israël comme un état juif: "la première personne à avoir posé cette exigence est Tzipi Livni, avant le sommet d’Annapolis. Il est étrange qu’un Etat demande à d’autres Etats, ou à des personnalités, de reconnaître son identité d’une façon aussi spécifique. Abu Mazen m’a dit qu’il ne reconnaîtrait jamais cette formulation..."

Et voilà que même celui qui à l'époque de son entrée au gouvernement de Netanyahou était qualifié d'extrémiste à l'étranger (Liebermann pour le nommer ) propose cette solution d'un état palestinien :"à mon avis, tout accord global avec les Palestiniens doit inclure un dispositif pour les citoyens arabes d’Israël. Je sais que ce n’est pas politiquement correct, mais sans un échange de terres et de populations, Israël Beitenou ne soutiendra pas d’accord. Quand on parle d’échange de terres, il faut ajouter des échanges de terres et de population. Nous ne parlons pas de transfert comme ce fut le cas avec la population juive dans le Goush Katif ( dans la bande de Gaza ). Personne ne sera expulsé de sa maison et les biens de personne ne seront emmenés. La frontière sera simplement déplacée. Je parle du Triangle (une zone de villages arabes près de la Ligne verte et de Wadi Ara). Il n’y a aucune raison pour qu’ils ne rejoignent pas leurs frères palestiniens sous souveraineté palestinienne pleine et entière et qu’ils ne deviennent pas des citoyens dans le futur état palestinien auquel ils aspirent tant." Réactions d'un extrémiste désirant un état d'apartheid avec des citoyens de seconde zone?..

Mais et c'est là que l'on peut se demander le besoin réel d'un état palestinien si important pour l'international...Il s'avère que les Arabes israéliens entendent bien ne pas devenir citoyens palestiniens...(Joug israélien, état d'apartheid ?..)

Ainsi un Comité représentant les arabes israéliens a rejeté dans les années 2010 toute idée de modification de la frontière d’Israël dans la région du "Triangle" et de Wadi Ara où celle-ci ferait passer des villages arabes (terres et habitants compris) sous contrôle palestinien dans leur propre état alors que d’autres terres, en Judée Samarie et leurs habitants juifs passeraient en Israël. Simple échange dans le cadre d’un éventuel accord de paix entre Israël et les Palestiniens. Idée avancée par le ministre des Affaires étrangères...

Ce Comité du "suivi des Arabes en Israël" a simplement rejeté cette idée par ces mots: "cela est hors de question"... Et selon l’agence de presse palestinienne Maan News (pas un organe de "propagande" pro-israélienne !..), il s'avèrerait même que certains Arabes israéliens envisageraient d’aller vivre dans d’autres villes israéliennes non situées dans le périmètre en question, pour ne pas passer sous contrôle palestinien si un tel accord était conclu...Voilà bien une preuve supplémentaire de ces citoyens arabes et de leurs difficultés de vie au journalier !..

Alors, palestiniens ? Arabes israéliens ? Ne demandant qu'à avoir "enfin" leur état à eux ?.. N’en déplaise aux organismes, organisations, associations...ne cessant de crier aux boycottage d'Israël, à l'apartheid partiqué envers les populations arabes, aux violences, aux violations des droits de l'homme...m'est avis qu'il y a dorénavant des vérifications à faire...

Mais le monde, l'International, les associations, organisations, organismes divers sauront-ils, désireraient-ils même se questionner quant au pourquoi du comment les populations Arabes israéliennes ne veulent pas aller vivre ensemble, dans leur propre état avec leurs frères palestiniens ? Pourquoi certains vont même jusqu'à prévoir un déménagement en Israël ?

M'est avis que cet état palestinien auprès d'un état d'Israël ( et d'ores et déjà un état juif ...) tant désiré par les dirigeants de l'A.P...n'est rien de plus qu'un ballon de baudruche sans consistance aucune, des fois que demain (et ce grâce et avec l'appui de l'International)  l'on puisse "récupérer" tout le territoire israélien...

Et le monde voyait mais ne voulait pas voir... 

Marc Lev - auteur de "Et si..?" et de "Après-demain ?" (eds edilivre-paris) où la fiction des romans se mêle à cette actualité Moyen-Orientale...

 

Eds Edilivre à acquérir dans les librairies, dans les librairies en lignes (fnac.com, amazon.fr...), en version numérique (e-book).

 

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

 Sources: infos-israel.news - info-palestine.net (2010) - ynetnews.com - terred'israel.com -ism-france.org - desinfos.com