Et voilà donc que mois après mois, années suivant les années,les rues de Paris, de Londres, de Malmo ou d'ailleurs se remplissent de manifestants se reconnaissant dans les causes du peuple palestinien, s'identifiant à celles-ci, criant leur haine, en appelant à la destruction de l'état d'Israël, cet état décrié par ceux-ci comme assassin et étouffeur de populations...

Le peuple palestinien: on n'aurait pu trouver meilleure aubaine afin de cracher son venin anti-israélien et antisémite !..

Mais, de fait, ces "s'identifiant au malheur du peuple palestinien" s'y reconnaissent-ils vraiment ? Ont-ils une once de compassion réelle quant à ce peuple ?

Je m'explique: si ces manifestants ont tout d'un désir d'ameuter le monde quant au peuple palestinien, quant à ces conditions de vie, quant à des prisons à ciel ouvert, quant à un devenir de reclus par la force, où sont (et ont été ) les manifestations anti-libanaises, anti-syriennes, anti-jordaniennes, anti-égyptiennes et pour cette même cause palestinienne?

Pour exemple: quelles actions concrètes ont-elles été prévues, entreprises, concrétisées quant au devenir des palestiniens des camps de Chatila au Liban, de Yarmouk en Syrie, du fameux "Cyber-city" en Jordanie ?..

Un petit rappel ici quant à ce fameux peuple palestinien qui vous fait vous insurger et défiler anti-Israël...

Dans la Bande de Gaza il y a 8 camps palestiniens, en Jordanie il y en a 10, au Liban nous parlons de 12 camps palestiniens, quant à la Syrie ce sont 13 camps palestiniens... A comprendre s'il y a "problème palestinien" il y a 4 fois plus de camps palestiniens dans les pays arabes alentours que dans la Bande de Gaza... 

Mais, bon, j'en conviens les chiffres ne veulent somme toute pas dire grand chose aussi venons-en aux faits...

Dans le camp palestinien de Chatila au Liban "frère", il s'avèrerait que "les palestiniens du Liban sont entassés dans des quartiers sordides, perdus dans d'incroyables labyrinthes qui s'entortillent comme des intestins et montent en hauteur..." (association France Palestine Solidarité). Mais si l'on dépasse ce phénomène de l'entassement il s'avèrerait "qu'il ne vaut mieux ne pas sortir du camp. Que les palestiniens sont interdits d'achat de propriétés immobilières par les autorités libanaises. Que les lois libanaises interdisent aux palestiniens d'exercer "quelques" 73 métiers, d'avoir un passeport, de voyager..." Les camps palestiniens au Liban Sud constituent un corps étranger que l'armée libanaise contrôle comme s'il s'agissait de prisons à ciel ouvert...on fait la queue pour en sortir et on se fait contrôler au retour: il est interdit d'introduire du matériel de construction, fut-ce une porte, une lampe ou un pot de vernis"...(association France Palestine Solidarité)...

Et pour apporter ici une vision différente de la situation si idyllique des palestiniens au Liban...et dont vous ne parlez nullement, voilà ce qui ressort d'un rapport publié le 20 juin 2014 par la Fondation American Near East Refugees Aid : "les camps de réfugiés palestiniens au Liban sont considérés comme les pires des camps de la région en termes de pauvreté, de santé, d'éducation et de conditions de vie, la discrimination à leur encontre s'exprime dans de multiples domaines qui vont des soins de santé au logement"... 

Alors, ce peuple palestinien vous interpelle-t-il ? Serait-il accueilli à bras ouverts par les "frères libanais" ? Où sont donc vos manifestations, vos actions en faveur des palestiniens du Liban ? Quelles réactions quant à ces 12 camps palestiniens ? A moins que le journalier des palestiniens au Liban n'ait aucune raison de vous apostropher ?..

Pour ici ne pas s'arrêter à une seule appréciation de la chose je vous propose d'aller vous intéresser au camp palestinien de Yarmouk en Syrie étant donné que la chose ne semble aucunement vous interpeller...

Là bien évidemment et de par le fait que l'on n'entende aucunement vos voix et vos actions quant aux 13 camps de palestiniens en Syrie, il semblerait que la situation de ceux-ci soient bonne, ou pour le moins humaine; mais...

Déjà en juillet 2013 il y avait interdiction de circulation de personnes et de denrées alimentaires vers ce camp où un slogan affiché à l'entrée de ce camp palestinien (oui...palestinien dans un pays arabe!..) affichait: "La faim ou la soumission"...

Il s'avèrerait que les denrées alimentaires acheminées par l'UNWRA seraient très en-deçà des besoins des habitants...

Et une constatation a été faite par ces mots: " le drame semble aggravé par le relatif désintérêt des pays voisins"... pour ne pas parler des pro-palestiniens demeurant ici et là... Cela fait plus de 5 années que ce camp est bombardé, est sujet à des maladies, des famines, des tentatives par dizaines de milliers de fuir.."C'est un camp de réfugiés qui s'est transformé en camp de la mort. Cet endroit est devenu un enfer" ( Avril 2018 - Chris Gunness - porte-parole de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens). Certes et en suivant votre ligne de pensée, pourquoi s'insurger, manifester, en appeler aux actions et réactions quant à cette situation des palestiniens en Syrie alors qu'Israël...?

Peut-être qu'en Jordanie le sort des palestiniens dans leurs camps  serait meilleur car après tout vous n'en parlez pas ?

Donc nous voilà à "Cyber City" ce camp palestinien ( parmi une liste donc de 10 camps palestiniens..) situé au nord de la Jordanie où "officiellement il est interdit aux palestiniens de quitter Cyber City", où chaque résident a droit à un ticket de rationnement mensuel d'une valeur de 24 dinars jordaniens ( environs 34 $ ) ce qui représente 0.80 dinar/jour; pour votre gouverne: une boîte de conserve de thon de 160 G. coûte déjà plus que ce 0.80 dinar !...Où l'un des réfugiés palestiniens s'exprime ainsi: "je préfère retourner en Syrie et y mourir avec un peu de dignité, plutôt que de vivre ici sans aucune dignité"...

Et je n'ajouterais pas ici de données quant au passage des palestiniens de Gaza vers l'Egypte ( passage fermé en 2017 durant 220 journées...). Blocus israélien dites-vous ?..

Alors que voilà un tout petit aperçu de la situation de ce même peuple palestinien qui tout au moins pour la cause et le message vous tient tant à coeur...je rappellerais que, et alors que vous en criiez aux assassins israéliens et que les roquettes provenant de Gaza n'ont jamais cessé de tomber sur la population civile israélienne, pour exemple concret: des milliers de camions de fournitures diverses, d'alimentaire passaient d'Israël vers Gaza en 2017 (il n'y avait pas moins de 9876 camions/ mois circulant depuis Israël vers Gaza..), des centaines de palestiniens ayant des double-nationalités passaient de Gaza par le passage israélien de Erez (avec l'accord des autorités israéliennes) afin de s'en aller ailleurs, le passage de Rafiah vers l'Egypte n'a lui été ouvert que quelques heures par cette même Egypte...

Alors, mon journalier d'israélien qui vit les choses en directes et en vraies (sans l'apport de médias incitateurs à la haine) vous invite à certes vous élever, manifester, crier...contre les seuls états régionaux où les palestiniens sont considérés comme des moins que rien, et qu'y faire et ne vous déplaise... mais Israël n'en fait pas partie !!

Marc Lev .

Auteur de romans en accord direct avec ses situations ( "Et si..!" et "Après-demain..?" édités chez Edilivre et à acquérir sur les sites en ligne, dans leur version e-book...) 

Sources: rfi.fr -