S'il parait évident que l'avant élections de cette année 2021 a vu les diverses parties courtiser le parti de Mansour Abbas sans distinction de droite ou de gauche, voyant en cela une consécration supplémentaire quant aux accords d'Abraham, et qui plus est vers une population locale...

Et avec quelque recul ( même si le besoin réel de celui-ci n'a eu aucune raison d'être...), il me semble des plus évidents que le loup est entré dans la bergerie , et même mieux: il y est entré accueilli sur un tapis rouge...

 Le parti Ra'am ( mais est-il encore besoin de le préciser) c'est la branche Sud du parti islamique des Frères Musulmans; à comprendre un parti qui roule main dans la main avec le Hamas... 

Mansour Abbas est celui qui a fait savoir dans la presse arabe qu'il s'emploie à un "djihad citoyen" contre l'état d'Israël qui a pour but de démanteler l'identité juive du pays; alors que la branche armée du Hamas également rattachée aux mêmes Frères Musulmans, elle agit par la terreur... 

Mansour Abbas est donc devenu (suite aux accords avec le gouvernement de Bennett) le représentant officiel de la population arabe en Israël,en Judée Samarie et a reçu tous pouvoirs des mains du gouvernement Bennett concernant cette population ( avec tout de-même une promesse votée dans le budget "Homesh 923" de "quelques" trente milliards de shekalim qui seront alloués vers la population arabe les années à venir...)

Loin de chercher l'implication directe des Frères Musulmans durant les affrontements internes entre populations arabes et juives ( en mai 2021) dans des villes qui jusque là vivaient un quotidien de relative tolérance (Lod, Ramla...), il y aurait eu malgré tout des directions précises provenant du Mouvement islamique, des combines avec le Hamas, des axes quant aux réactions à aborder quant aux populations arabes : embraser ou cesser...

Intifada de l'intérieur ou provenant uniquement de l'extérieur d'Israël ?..

Rappelons-nous qu'en Juillet dernier Bennett rencontrait le roi de Jordanie "dans le plus grand secret?.." avec tout de-même à la clé de cette rencontre un ajout de 50 millions de mètres cubes d'eau en plus des 55 déjà alloués par accord; Lapid, pour sa part, n'a pas eu droit à fouler le sol du palais du roi de Jordanie quoiqu'il ait rencontré son homologue jordanien, s'accordant sur une augmentation des exportations jordaniennes vers la Judée Samarie de 160 à 700 millions de $... alors que pour sa part Mansour Abbas a été reçu ce mois de Septembre avec toute la publicité imaginable par le roi Abdallah, sans promouvoir aucun accord...Le but étant apparemment pour le roi de Jordanie de faire savoir qu'il se trouvait derrière Abbas quant à la solution de deux états avec Jérusalem Est comme capitale palestinienne... 

Mansour Abbas étant de facto assis sur 2 chaises qui pour le moins me semblent contradictoires: co-président du Mouvement Islamique et président de parti de la Knesset; serait-il difficile d'imaginer aussi objectivement que possible quelle est -serait sa ligne directrice ?...

S'il semble d'évidence que le loup est bel et bien entré dans la bergerie, qu'il fait dorénavant partie du cheptel comme un fait accompli, l'espoir, mon espoir est que celui-ci n'ait pas un appétit qui le pousserait à tout dévorer sur son passage ne laissant au final qu'un semblant d'oasis de paix commune...

Marc Lev   Auteur de "Et Si...!" et "Après-demain ?.." Des fictions politiques d'actualité... ( eds Edilivre). 

 

Sources: i24 - aroutz 7 - Al-monitor - The Medialine.org