Newsletter du blog Marc Lev : le blog - http://marclev.canalblog.com/
Date de publication : 2 juin 2011 - 13:25

Comment ne pas s'en faire ?

Que nous le reconnaissions ou pas: les dirigeants palestiniens ont tout de l'excellence dans leurs relations publiques, dans les actions qu'ils décident et mènent, dans la vente à l'international de l'existence historique d'un peuple palestinien, dans l'idée communément acceptée par une majorité internationale que les palestiniens sont opprimés, écrasés, menés à la famine...par les "méchants israéliens" impérialistes, ne demandant qu'à les rejeter à la mer ( ça me rappelle quelque chose...), qu'à tous les envoyer en Jordanie ou ailleurs...

Les dirigeants palestiniens ont su surfer sur la vague des médias, des relations publiques, des images qui choquent, des actes suicidaires qui ne peuvent bien évidemment qu'être "actes de désespoir", des...et ce depuis quelques bonnes années, et que dire ? Voilà où nous en sommes actuellement:

Une majorité d'états considérant sans l'ombre d'aucun doute qu'il y a un peuple palestinien historique, que la terre dénommée Israël n'est ni plus ni moins que l'ancienne Palestine...à comprendre qu'un état palestinien...que les pionniers juifs de l'époque ont chassé bien proprement les populations "palestiniennes" qui vivaient sur le sol de la Palestine, que depuis cette période des milliers de "réfugiés" palestiniens se sont retrouvés déracinés de leur terre par faute des juifs-israéliens...

Les dirigeants palestiniens ont accédé depuis de nombreuses années aux finesses médiatiques qui leurs permettaient de crier haut et fort devant un international médusé devant le soi-disant massacre des populations palestiniennes, leur enfermement dans des geôles à ciel ouvert, le vol pur et simple du lieu ô combien sacré ( servant malgré tout de terrain de foot, de lieu où l'on pique-nique...) de l'esplanade des mosquées, devant ni plus ni moins qu'une politique d'apartheid...

Les dirigeants palestiniens ont ainsi avec les années réussi à faire gommer, oublier, à en quelque sorte "amnésier" l'international quant aux actes terroristes perpétrés sur le sol d'Israël, quant aux "humanitaires" armés venus pour casser du soldat israélien, quant aux terroristes assassins de famille entière, quant aux centaines d'obus, de missiles lancés sur des civils, quant à un missile anti-char envoyé contre un bus scolaire...

Les dirigeants palestiniens sont dorénavant passés à la vitesse supérieure: reconnaissance unilatérale d'un état palestinien, marche "pacifique" de milliers de personnes afin de forcer les frontières israéliennes... et l'international continue à les soutenir, à les aider, à les plaindre...

Israël est plus que jamais seul face à une situation kafkaïenne et je ne peux malheureusement ne pas m'en faire quant aux attentes de ce 5 juin, quant aux provocations flagrantes des dirigeants palestiniens à travers leur manipulation des populations arabes qui rechercheront à l'évidence le moindre écart israélien, la moindre balle tirée. Surtout ne pas oublier d'inviter les médias internationaux, les aider à se placer aux "bons endroits", leur faire filmer le moindre incident..! Eh quoi ? Le monde osera-t-il venir en termes d'accusation contre ces "pauvres gens" venus manifester pacifiquement..? Alors que les "méchants" soldats israéliens soutenus par leur gouvernement n'hésiteront pas (mais bien évidemment sans raison aucune...) à tirer des gaz lacrymogènes, de vraies balles...

Cette situation me rappelle quelque peu celle vécue à l'époque où je rencontrais régulièrement des représentants de l'Unesco, et où alors que l'Intifada battait son plein en Israël, je rencontrais dans un même bureau le délégué israélien et la déléguée palestinienne qui se côtoyaient comme deux vieux amis, se demandant l'un l'autre des nouvelles de leurs familles respectives, se promettant de s'inviter un de ces jours...; le soir-même cette même déléguée apparaissait sur une chaîne de télévision française et crachait un venin innommable quant aux assassins israéliens tueurs de femmes et d'enfants...

Les dirigeants palestiniens sont sans aucun questionnement possible passés maîtres dans l'art de la "taqiya" devant un monde qui ne demande qu'à se laisser aveugler...

Comment ne pas s'en faire ??

P.S: je remercie les nouveaux inscrits à cette newsletter.

Marc Lev - auteur de "Après-demain?" - Edilivre (préfacé par Jonathan Sellem-jssoverblog) et de "Et si..?" (également Edilivre) ce roman qui va bientôt être commercialisé et qui est préfacé par M. Richard Rossin, l'un des cofondateurs de Médecins du Monde et le Président du Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme

 




Vous aussi, créez votre blog dès maintenant ! C'est gratuit.