Loin de moi l'idée de vouloir ici condamner les agissements, les oublis des autres, les demandes de réparations financières qui sembleraient définir à l'actuel les agissements de Ingrid Bétancourt, l'ex otage des FARC et pourtant un pincement de coeur certain m'oppresse depuis sa demande de réparations financières au gouvernement de Colombie.

Je vous accorde que je ne peux imaginer le calvaire vécu par elle ( et ses compagnons de mésaventure...), durant de longues années, à ne rien connaitre des devenirs des lendemains, à ne pas savoir même si des tentatives réelles de conciliation se mettaient en place, et pourtant...

Je ne peux ne pas me souvenir cette fête " de la libération" à Paris avec entre autre le portrait de Guilad Shalit "qu'il ne faut pas oublier"...

Je ne peux ne pas me poser de questions quant à cette "franco-colombienne" ( présentée hier soir comme telle aux informations de Fr 5 internationale) face à cet "israélien détenant la nationalité française" et les différences flagrantes quant au relationnel médiatique envers l'une ou l'autre...

Loin de moi l'idée de m'immiscer dans ses décisions dernières quant aux compensations demandées au gouvernement colombien, mais par contre, oui, je me demande sincèrement où se trouve-t-elle depuis ses deux dernières années de liberté afin d'aider, soutenir, relancer des actions vers les autres otages encore retenus ce jour par des terroristes et autres bandes rebelles.

Sa dernière action concrète remonte à septembre dernier avec son soutien à Florence Cassez jugée à 60 ans de prison mexicaine. Et les autres ? Les otages encore détenus ici et là ? Les "Guilad Shalit" ??

Même Yannick Villardier ( coordinateur de la Fédération internationale des comités Ingrid Bétancourt) reconnait que Bétancourt ne tient "pas vraiment" un rôle vis à vis des autres otages encore détenus par les Farc ...( site le figaro int.du 11 juillet ). Sans parler ici nullement de la condition de Guilad Shalit...

Mes collaborateurs et moi-même à l'époque, par l'intermédiaire d'une association pour Guilad Shalit, avions contacté à plusieurs reprises les comités agissant pour la libération de Ingrid afin d'unir nos efforts dans ce combat qui était par trop similaire, celà nous semblait d'une évidence humaine et humanitaire, et...

Ingrid a été et est encore une certaine icône pour des millions de personnes qui, ensemble, se sont emparées à une époque pas si lointaine de cette non acceptation d'une otage franco...retenue contre son gré par un mouvement armé. Il ne me manque plus que de la voir enfin reprendre son bâton de pèlerin pour agir pour tous ces otages qui auraient bien besoin de cette aide qu'elle pourrait, devrait apporter.

Loin de moi une idée d'obligation, mais, quelque part, la chose ne paraîtrait-elle pas évidente ??