En cette veille du renouveau, du retour juif du printemps, de ce lien du peuple juif à la terre d'Israël, que pourrait demander le plus la population israélienne ? Quel voeu plus profond, plus ancré dans des décennies de haine sans nom, plus désiré, pourrions-nous avoir, nous qui vivons le journalier d'Israël, qui le ressentons par tous nos sens, qui pleurons trop souvent sur celui-ci ?

A preuve: encore ce jour une roquette a été tirée depuis Gaza vers Israël, des tirs.. Shalom, Salam ?..

Oui, Benyamin Netanyahou a prononcé à maintes reprises ce mot symbolique alors que des discussions, rencontres, traités sans nombre ont été signées, se sont concrétisées, ont tenu le devant de l'information internationale comme nationale pour au final parvenir à des préludes, des préliminaires-simagrées de discussions sans issue !..

Shalom : un mot devenu symbole sur cette terre d'Israël qui n'a jamais pu en profiter depuis sa création, qui a vu guerres après guerres, attaques après combats, terrorisme après attentats...sans aucun relâche, sans possibilité de respirer librement sans cette épée de Damoclès figée inlassablement sur nos têtes: où sera le prochain attentat, où tombera la prochaine salve de roquettes, où tirera-t-on sur un véhicule israélien, où ??

Shalom: un groupe de lettres qui s'apparente à des mains tendues, à des recherches de lendemains communs, à des désirs d'exister par la joie, le bien-être, le relationnel direct, l'amitié peut-être ? Utopie de paix ?

Shalom : qui veut dire reconnaissance de l'autre, recherche d'une sécurité commune, envie réelle d'aller de l'avant, de laisser le passé derrière soi pour les peuples trop fatigués et usés par des années de vie non vie.

Le second vocable, Salam a été prononcé par Netanyahou afin de démontrer clairement aux populations arabes, palestiniennes que du côté israélien on ne parle pas uniquement pour soi-même mais que l'on tient compte de la partie adverse, de l'ennemi venu pour ?? Salam chimères ?

Mahmoud Abbas à l'époque est-il venu discuter de ce Salam ? Ses projets de lendemains au côté d'Israël ont-ils pour propension de se saluer matin juifs comme arabes, de s'inviter, de nouer des relations de populations ne demandant qu'à se côtoyer pour le meilleur ? N'aurait-il pas plutôt pour désir de récupérer du territoire, le territoire, de partager Jérusalem ( cette cité qui n'a jamais rien eu de sainte dans les lignes du Coran), de faire lever tout barrage, de permettre ainsi une certaine remontée de son prestige dans la rue palestinienne de Gaza ? D'ailleurs ses discours ne laissent aucun questionnement sur la question : il ne parle concrètement pas de son désir de paix mais bien de celui de prendre à droite, récupérer à gauche, d'interdire les constructions, de reprendre...

Certes, il y a en général condamnation officielle des attentats! Certes à plusieurs reprises les services de la police palestinienne ont aidé afin de retrouver un véhicule ayant appartenu à des terroristes, ont incarcéré..! Et...Salam ??

Le mot Peace, lui, s'adresse aux intérêts américains dans la région, à la recherche d'un président américain qui saura aider à établir une situation de paix au Moyen Orient, à l'auréole qui pourrait accompagner ce même président dans l'éventualité d'une réussite des accords.

Mais jusqu'à présent qu'avons-nous vu du côté " désir de paix palestinien", gouvernance américaine ? Des préludes de Salam où manquaient la : reconnaissance tacite de l'état d'Israël et de son droit à vivre dans la paix dans cette région y compris à Jérusalem, où l'on n'entendait nullement des déclarations anti-hamasniques, anti-extrémistes, anti-terroristes, de main tendue pour une main tendue, et ce alors que...

Le site de la branche armée du Hamas qui a largement pris le temps de se réarmer, de creuser de nouveaux tunnels, de se pourvoir en nouveaux missiles plus puissants et meurtriers.. laisse clairement entrevoir qu'il va y avoir de nombreux autres attentats, qu'un genre de rébus hamasnique - s'associant à des extrémismes islamistes laisse entrevoir une seule question  quant à notre journalier: où exécuterons-nous notre prochain attentat en Israël ? Tout en reconnaissant toute la responsabilité ( pour ne pas dire la gloriole..) pour les actes "d'héroïsme" commis ici et là sur le sol d'Israël...

Je ne me place aucunement en fin stratège ni en spécialiste en discussions de haut niveau mais il me semble que si Mahmoud Abbas comme son organisation en appelaient publiquement  Binyamin Netanyahou à oeuvrer de pair pour éliminer toute trace des terroristes du Hamas, et ce jusque dans les rues de Gaza, travaillant au coude à coude afin d'oeuvrer pour une cause on ne peut plus commune, cela aurait démontré clairement d'une volonté de recherche de paix, cela aurait de-même pu être la nouvelle ouverture du régime Trump chapeautant ainsi ce désir sans fin des gouvernants américains divers d'être acteur concrets dans un dénouement positif.

Ne pourrions-nous pas trouver meilleure cause commune ? Meilleur concret vers un cheminement de paix ? Meilleure raison afin d'en finir une fois pour toute avec le terrorisme et la terreur sur le sol israélien ?

Si mon idéal, mon rêve ( pour ne pas dire: mon utopie), mon désir ( et celui de millions) de paix ne tenait qu'à ces trois mots: Shalom, Salam, Peace, la chose serait si aisée, mais... 

Marc Lev auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme avaient été prévus sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que certains nomment "les changements"... 

 

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, sur le site Jss News, en ligne : fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...): 

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx  

 

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx