Au vu d'années de relations Amérique - Israël où les observateurs- commentateurs n'ont pu que constater un genre de processus de relations s'errodant indéniablement entre Obama et Netanyahou et où les choses auraient certes pu se conjuguer sous le mode d'ouvertures supplémentaires, de compréhension accrue.. et pourquoi pas d'amitié sincère, n'avons-nous pas au final et face à nous une ligne de pensées constante, sans changement aucun, et ce depuis de nombreuses années, quant à la faculté de compréhension et d'analyse d'Obama et de ses conseillers face aux divers conflits moyen-orientaux ? 

Rappelons-nous ici du fameux discours au Caire de Obama déjà en 2009 alors lorsqu'il prononçait ces paroles : " Je suis venu ici au Caire en quête d'un nouveau départ pour les Etats Unis et les musulmans du monde entier, un départ fondé sur l'intérêt mutuel et le respect mutuel, et reposant sur la proposition vraie que l'Amérique et l'islam ne s'excluent pas et qu'ils n'ont pas lieu de se faire concurrence. Bien au contraire, l'Amérique et l'islam se recoupent et se nourrissent de principes communs, à savoir la justice et le progrès, la tolérance et la dignité de chaque être humain"..?

Fort de ces paroles empreintes de compréhension et d'ouverture vers le monde arabe.. il paraitrait encore ce jour évident qu'Obama n'a jamais eu vent d'un sondage de 2011 faisant savoir qu'il n'y avait que 20% de la population égyptienne ayant une image positive des U.S.A ..

Mais pourquoi donc favoriser les relations américano-israéliennes ?..

Pas plus d'ailleurs qu'en cette même année 2011 où il n'y avait plus que 15% des égyptiens favorables à de plus étroites relations avec les Etats Unis..

L'Amérique et l'islam se trouveraient-ils sur la même longueur d'ondes de tolérance , de justice, de progrès, de..?

Sans même parler ici du sondage effectué alors par le Pew Research Center qui faisait connaitre que plus de la moitié des égyptiens voudraient annuler le traité de paix conclu avec Israël en 1979 ?..

Mais en quoi cette statistique avait et a-t-elle une propension à faire sonner la sirène d'alarme américaine quant à une politique somme toute anti-israélienne mais également et bien évidemment anti-américaine pour ne pas dire anti-occidentale ? 

Alors que l'on a vu l'obstination forcenée d'Obama quant à signer un traité avec l'Iran, il semblerait que là également Obama n'a pas vu, n'a pas entendu, n'a ni compris ni voulu comprendre...A moins que sa ligne directrice n'ait pas changé d'un pouce depuis cette année 2009 et son fameux discours du Caire.. et qu'ainsi le régime iranien a et fait partie à ses yeux d'un islam   " de justice et de progrès, de tolérance et de dignité pour chaque être humain "...

Alors qu'Obama s'est entêté face aux ouvertures, traités, bonifications et avantages divers...Il semblerait avoir fait l'impasse totale quant à ce régime iranien "modéré.." avec ses manifestations anti-occidentales, anti-Israël, anti-Amérique sur le sol iranien ?.. Voilà qu'il semblerait d'évidence que ce régime iranien ne se trouve nullement derrière les bras incitateurs comme armeurs d'une plétore de mouvements terroristes de la planète ?..Qu'il n'y aurait usage iranien de la Taqya quant aux gouvernements occidentaux ?..

Comme pour mieux parfaire cette compréhension et analyse... du gouvernement américain encore en place voilà donc que Kerry surenchérit avec la "pensée du jour" : " déplacer l'ambassade américaine vers Jérusalem causerait une explosion absolue dans la région"...Donnant ainsi somme toute un blanc-seing aux Mahmoud Abbas et autres Saeb Erakat afin de surtout ne pas oeuvrer vers une solution de paix et de bonne entente, aux terroristes islamistes oeuvrant en Israël  afin d'en rajouter..Sans commentaire.. 

D'ailleurs et comme si j'avais appréhendé cette taqya iranienne ininterrompue depuis des années devant un occident chargé de naïveté constante, comme si je m'attendais alors à la défection américaine quant à sa politique jusque là sans faille face à Israël, voilà ce que j'écrivais déjà en 2007..."comprendra qui voudra"...

 

Extrait tiré de mon roman de politique-fiction "Et si..?" (eds Edilivre - P. 202 - 203)  

 

  — M. Saeedi, tout ce que vous m’avez décrit démontre un plan très fiable, très calculé, et qui, de prime abord, ne laisse aucune place à l’erreur. Ce que j’aimerais malgré tout que vous m’expliquiez  ce serait votre propre analyse de la situation à venir. Je m’explique : si effectivement vous employez l’arme atomique, même en se cantonnant à une échelle presque régionale : si l’on en reste à l'état d'Israël, ne vous attendez-vous pas à une riposte internationale ? Pensez-vous que le monde occidental et en première place les États Unis ne se sentira pas menacé directement et ne réagira pas de la même façon ? Cela pourrait provoquer une escalade de l’utilisation des armes nucléaires dont l’issue finale pourrait mener au génocide de votre peuple et à la destruction totale de votre beau pays.

 

     — M. Wile,  veuillez m’excuser mais je découvre que vous avez encore beaucoup à apprendre sur le sujet des relations internationales ! Israël n’intéresse les États Unis que pour des simples histoires de stratégie de base. Effacez ce pays et… rien ne se passera. Qui a besoin d’Israël pour vivre ? Le monde entier n’en a cure de cet état et de plus vous le savez aussi bien que moi ; il a toujours appartenu à nos frères, il nous a été usurpé. De même que si le monde occidental déclare la guerre à l’Iran, savez-vous quelles en seront les conséquences inhérentes aux besoins internationaux de pétrole ? Nous détenons actuellement dix pour cent des réserves mondiales en pétrole et espérons bien trouver de nouveaux puits sous peu. Alors que se passerait-il au niveau mondial, si, demain, la guerre éclatait ? Je vais vous le dire : il y aurait une crise pétrolière mondiale énorme car les besoins resteraient les mêmes mais avec un manque évident de matières premières. Qui en souffriront principalement ? Les industries internationales dépendantes directement du produit ou de ses dérivés, puis les industries de moyenne importance, puis les consommateurs qui ne pourront se chauffer, se déplacer à leur guise… Voyez-vous où nous arriverions ? Il n’y aura aucune attaque contre l’Iran ; je vous le certifie ! Le qualificatif de : « sûr de lui »  paraissait un moindre mot après cette argumentation-démonstration on ne peut plus persuadée,  mais pourrais-je dire également : persuasive ?

M'est avis qu'Obama n'a toujours pas adopté, et ce depuis de nombreuses années les paroles de Erdogan ( un autre dirigeant "modéré"..) de cette Turquie "état islamiste modérée"... qui donnait comme définition du monde islamiste celle-ci: "l'expression islam modéré est laide et offensante, il n'y a pas d'islam modéré. L'islam est l'islam ! "...

Paroles emplis d'évidence pour certains et qui sembleraient n'avoir jamais été entendues pour d'autres...

Marc Lev

Auteur de "Et si..?" (où le terrorisme islamiste de masse et l'extrémisme se retrouvent sur le sol français...) et  "Après-demain ?" (où les pieds de nez anti-occidentaux iraniens semblent avoir été devinés...), (eds Edilivre): romans qui vous entraineront dans cette actualité de ce que l'on nomme "les changements"...

Où se les procurer: dans les librairies, chez l'éditeur, en ligne (fnac.com,amazon.fr, chapitre.com...):

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

 

Sources: metullanews. agency - lepoint.fr - LeMonde.co.il